Aller au contenu

Témoignage de Solange, dont la guérison de la boulimie lui a changé sa vie



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


Voici le témoignage de Solange, qui a des problèmes d’alimentation depuis l’âge de 7 ans et qui est presque guérie de la boulimie. Elle vous partage son parcours et en quoi le programme gratuit “les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie” lui a permis d’avancer et d’avoir une autre vision plus belle de la vie.

 

Témoignage de Solange, qui a changé sa vie avec la guérison

 

“Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours eu des problèmes avec la nourriture.  J’ai commencé à prendre beaucoup de poids vers l’âge de 7 ans. A partir de ce moment-là ça a été l’enfer à l’école, j’ai subi moqueries et quolibets pendant plusieurs années.  Je devais certainement déjà avoir une très basse estime de moi-même et ça n’a fait qu’empirer.

A l’adolescence mon obsession était de perdre du poids, je pensais que si j’étais enfin mince je serais aimée et acceptée, je pensais que si j’étais mince je pourrais enfin m’aimer et m’accepter. Alors j’ai eu toute sorte de lubies par rapport à mon alimentation, j’ai essayé divers régimes, restreint les calories, éviter le pain, manger seulement des protéines, etc… je crois que la première fois que j’ai essayé de me faire vomir, j’avais quinze ans. Ma mère s’en est aperçue, m’a fait la remarque, mais ne s’en est pas plus inquiétée que ça.

Vers 17 ans j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari, il me donnait toute l’attention et l’affection dont je manquais cruellement de la part de mes parents.

J’ai entrepris des études supérieures et pendant quelques années mon rapport à la nourriture s’est un peu apaisé bien que l’obsession du poids et le dégoût de mon corps étaient encore bien présents.

Nous sommes resté mariés pendant 7 ans, puis je me suis rendue compte que nous n’avions  pas les mêmes attentes et les mêmes envies par rapport à la vie. Ce moment de séparation plus d’autres chocs émotionnels m’ont très fort chamboulés, à tel point que je n’ai plus eu mes règles pendant plusieurs années. J’ai recommencé à restreindre mon alimentation, peut-être pour me donner l’illusion que je pouvais contrôler au moins quelque chose dans ma vie. Du coup chaque fois que je pensais avoir trop mangé, je me sentais coupable, j’avais peur de grossir, et j’ai commencé à me faire vomir. Or je me suis vite rendu compte que c’était difficile de remettre de petites quantités de nourriture, car bien que selon ma perception de l’époque j’avais trop mangé, je ne mangeais en fait vraiment pas beaucoup. Alors chaque fois que je pensais avoir trop mangé, pour pouvoir me faire vomir plus facilement j’ai commencé à manger plus, je me disais que perdu pour perdu je pouvais tout aussi bien y aller à fond et me gaver de tout ce que je m’interdisais.

Et c’est là que l’enfer des crises a démarré. Au début j’arrivais à me contrôler la plupart du temps, les crises étaient rares. Puis elles se sont rapprochées petit à petit. C’est à l’époque où je suis partie travailler à l’étranger que les crises se sont faites très fréquentes et complètement incontrôlables. Je n’ai rien compris, là ma boulimie a pris une ampleur énorme, je pouvais passer des heures à manger de grandes quantités et à me faire vomir. Je me sentais comme possédée par un démon, j’étais complètement coupée de mes émotions. Et pourtant je vivais ma vie, je travaillais et ça se passait plutôt bien, je m’étais fait un bon cercle d’amis dans mon nouvel environnement, mais à l’intérieur, j’étais rongée par ces pulsions totalement incontrôlables, par un dégoût toujours plus grand de moi et de mon corps, par l’obsession de la nourriture.

 

témoignage boulimie

 

A la fin de mon contrat à l’étranger, je suis partie en stage dans un autre lieu, plus près de chez moi, laissant l’amoureux que j’avais rencontré, qui m’a laissé à son tour. De nouveau cette séparation a déclenché une tornade, ma santé a commencé à se dégrader encore plus, je fumais beaucoup, je vomissais tout ce que je mangeais.

J’ai fait une sorte de burn out, j’ai arrêté de travailler.  A ce moment-là  j’ai décidé qu’il était grand temps que je cherche une solution pour m’en sortir.  Alors j’ai cherché, consulté psychologue et psychiatre, sans grand résultat, j’avais très honte de parler de la boulimie. Comment peut-on réellement comprendre si on ne l’a pas vécu soi-même ? je pense que l’on ne peut pas tout simplement.

Je me suis tournée vers la méditation, le yoga, une sorte de spiritualité.

Puis j’ai trouvé des ressources sur internet, j’ai commencé à étudier ce qu’était la boulimie, d’où ça venait. J’ai alors bien compris que tant que mon corps restait sous-alimenté, même rien qu’un peu, les crises reviendraient. Donc la première chose sur laquelle j’ai du travailler c’est recommencer à m’alimenter suffisamment, c’est-à-dire ne plus me restreindre même après une crise. Et là effectivement les crises ont commencé à diminuer en intensité et en fréquence. Mais il en restait quand même, ça revenait plus ou moins régulièrement. Il y avait les crises émotionnelles, les crises juste par habitude, et oui un comportement que l’on répète et répète devient un automatisme. C’est sur ces sortes de crises là que j’ai tenté d’agir par la suite, me défaire d’une habitude malsaine que j’avais créée.

Tout ça a pris deux trois ans.

Quand j’ai découvert le programme de Magali sur le web, ça faisait bien un an et demi que je n’avais plus fait une crise. Mais dernièrement c’est revenu une fois ou l’autre, et j’ai eu peur, peur que ça revienne et que je ne puisse jamais m’en sortir. Mais ce que je sais c’est je ne veux plus jamais retomber là-dedans. Alors j’ai essayé de comprendre ce qui avait déclenché ces crises à nouveau.

Dan son programme Magali parle du fait de ne pas exprimer ses émotions, de ne même pas s’autoriser à les ressentir même parfois, de la mauvaise image que les boulimiques ont en général de leur corps, de leur personnalité, du cruel manque de confiance, de ne pas savoir réellement ce que l’on veut, à tel point que d’ailleurs on peut ne même pas se rendre compte de ce qui ne nous convient pas.

J’ai réalisé à quel point j’avais une mauvaise image de moi-même, à quel point je manquais de confiance en moi.  Je n’en avais pas conscience avant, je comprends même pourquoi certaines personnes me renvoyaient très fort ce manque de confiance. En fait c’est moi-même qui me rassurait en me dirigeant vers des personnes qui manquaient également d’assurance et donc j’ai compris que c’est leur propre manque d’assurance qu’elles me renvoyaient en miroir et non pas la preuve de ma nullité et de mes incompétences.

J’avoue que l’amoureux que j’ai rencontré il y a bientôt deux ans, m’aide à prendre conscience de pas mal de choses. Je crois très fort que l’on se trouve et que l’on se construit à travers l’autre, qui est souvent un miroir de nous-même. C’est en se confrontant au monde que l’on apprend qui l’on est, parfois c’est difficile et souvent je me suis réfugiée dans mon cocon. Mais un bateau n’est pas fait pour rester au port, il est fait pour naviguer et partir à l’aventure. Je pense que nous sommes comme ce bateau, pour réaliser notre potentiel nous devons avoir le courage de prendre des risques et partir en pleine mer.

 

témoignage boulimique

 

Je sais maintenant que la confiance en soi n’est pas liée à ce que l’on fait bien ou pas bien, au fait que l’on soit beau pas beau, bien portant ou mince, etc… non ce n’est rien de tout ça, c’est en fait juste un état d’esprit, une décision à prendre. Et c’est sur ce chemin que je me trouve pour l’instant. Je sais qu’à partir du moment où ça change en moi-même ça change automatiquement à l’extérieur aussi. Par effet miroir, je vais rencontrer et me lier à des personnes qui ont une saine confiance et estime d’elle-même.  Et c’est ça qu’elles vont automatiquement me renvoyer. C’est un cercle vertueux.

Je suis aussi capable maintenant d’accepter mon corps, de pouvoir le remercier pour tout ce qu’il me permet d’accomplir et de ressentir chaque jour. Je mange tout ce qui me plait, quand j’en ai envie, parfois trop, parfois par pure gourmandise et j’ai même perdu du poids.

Dernièrement grâce au programme de Magali, j’ai pu encore plus changer mes croyances par rapport à la nourriture et renforcer la confiance en mon corps, je sais qu’il se régularise.

 

Quand on s’estime, on a plus besoin d’approbation, on n’a plus peur du regard de l’autre, quelle libération.

Grâce au programme de Magali j’ai également appris à sortir de la culpabilité. Je sais que pour l’instant je suis en train de prendre conscience de certaines blessures, de les guérir et de petit à petit sortir d’une zone de confort dans laquelle je m’étais installée. Alors il m’arrive de manger trop par moment, parce que le changement ben oui ça fait peur, partir en pleine mer, hahha, mais je ne culpabilise plus, je fais confiance à mon corps, et ça aussi c’est une libération.

Le chemin pour sortir de la boulimie peut être long et semé d’embûches mais il est riche, c’est vraiment partir à la découverte de soi-même. Sortir de la boulimie et retrouver la confiance en soi c’est retrouver qui l’on est. Et qui l’on est, est magnifique, je suis magnifique et vous êtes magnifiques.

Alors pourquoi a-t-on si peur de briller et de partager notre lumière avec le monde ?

Je pense que le programme de Magali peut vraiment aider à nous amener sur ce chemin de libération et de retrouvaille avec soi-même. Je pense qu’il ne suffit pas de ne plus faire de crises de boulimie pour être guéri, mais que ça va bien au-delà de ça. Je crois qu’en tant que personne boulimique ou qui a souffert de boulimie on a énormément à reconstruire à l’intérieur.

Et c’est vraiment là qu’intervient le programme de Magali.

 

Désolée pour ce témoignage peut-être un peu long.

Merci à vous qui m’avez lue jusqu’ici, merci à Magali pour ce concours qui m’a permis d’écrire et de m’exprimer.

Je vous souhaite une vie merveilleuse, prenez soin de l’être unique que vous êtes, vous le méritez, même si peut-être vous n’y croyez pas encore tout à fait.

Vous êtes magnifiques, et c’est ok si vous persistez à l’oublier, car un jour vous vous en souviendrez.

 

Bonne route à vous.

 

Solange”

 

Si, comme Solange, vous souhaitez vous aussi voir la vie autrement et changer ce qui ne va pas dans votre vie pour guérir de la boulimie, vous pouvez vous inscrire au programme gratuit “les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie”. Il s’agit d’un programme sous forme de plusieurs mails que vous recevez chaque jour et qui vous donnera les principales raisons de la boulimie et des conseils pour commencer à guérir. Je vous raconterai également mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie.

 

Autres témoignages sur le programme :

Témoignage de Plectrude, anorexique boulimique depuis 3 ans

Boulimie : témoignage d’une lectrice

Témoignage de Marie-Line, qui progresse énormément après 30 ans de boulimie



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

5 réflexions au sujet de « Témoignage de Solange, dont la guérison de la boulimie lui a changé sa vie »

  1. jullien pauline dit :

    Merci pour ce beau témoignage

    Tu t’exprimes très bien. J’ai vraiment eu du plaisir à te lire et souhaite une très bonne continuation sur le chemin de la vie.

    Signé: Vers le Mieux…

    Répondre
  2. Papavassiliou Laetitia dit :

    Merci!

    Magnifique témoignage, par beaucoup de points je m’y suis retrouvé. Et quand je lis que cela fait plus d’un an, que tu n’as plus eu de crises, cela me réconforte. Et je suis d’accord avec toi ne plus faire de crises est une chose, se reconstruire en est une autre.

    Bonne reconstruction.

     

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Toi aussi tu peux tout à fait y arriver, même si ça doit prendre du temps.

      Et c’est se reconstruire qui permet de ne plus faire de crises 🙂

      Magali

      Répondre
  3. melissa dit :

    Félicitations tu donnes de l’espoir

    Je narrive pas a recevoir leprogramme , quelqu’un sait il si cest toujours disponible?

    Je veuxm’en sortir et tout c’est témoignage me donne envie de m’en sortir et de tous mettre en oeuvre pour y arriver.

    Je sait que je peux etre plus forte que cette maladie , que ce  démon. Bon courage a toutes et a tous. nm

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Oui bien sûr, il est toujours disponible. Si tu ne l’as pas reçu, c’est peut-être parce que ton adresse mail a décidé de le supprimer ou de le mettre dans les spams. Ca arrive parfois.

      En effet, tu peux t’en sortir, même avec le temps. Tu es plus forte et tu vas y arriver 🙂

      Bon courage à toi aussi

      Magali

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés