Aller au contenu

Quelle est la DEFINITION de la BOULIMIE ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Dans ce blog, je vous donne de nombreux conseils pour vous sortir de la boulimie. Mais il me semble tout de même important de vous expliquer ce qu’est vraiment la boulimie et les principales raisons qui poussent une personne à être boulimique. C’est ce que je vous explique dans cette vidéo. Cliquez ici pour voir la vidéo.

 
 

 
Transcription de la vidéo :
 

Les symptômes de la boulimie

 

Une personne boulimique est une personne qui a un rapport difficile avec la nourriture. Elle a tendance à éviter certains aliments qui, selon elle, font grossir. La difficulté à manger certains aliments varie selon la personne. Certaines sont incapables de manger tout ce qui a la moindre dose de graisse ou de sucre, d’autres consomment plus facilement ces aliments mais évitent tout de mêmes les aliments très caloriques. Ces interdictions créent en elle de la frustration.

En parallèle à cela, la personne boulimique va ingurgiter des quantités de nourriture de façon compulsive durant certaines périodes que l’on appelle des crises de boulimie. Ces périodes varient de quelques minutes à plusieurs heures. Généralement, elle fait cela seule à l’abri des regards car elle a trop honte pour se dévoiler. Mais il arrive parfois que certaines personnes fassent des crises de boulimie dans des lieux publics ou devant leurs proches. Cela est plus rare mais la compulsion est tellement forte qu’elle ne peut pas attendre de se retrouver seule.

Les aliments absorbés lors des crises sont généralement ceux interdits le reste du temps. Les frustrations ont été telles que la personne privilégie ces aliments qui lui procurent alors beaucoup plus de plaisir et lui permettent d’atténuer les tensions liées aux frustrations. Elle peut également ingurgiter des aliments qu’elle s’autorise habituellement mais c’est plus rare. Elle préfère en général manger des aliments gras et sucrés.

Après avoir ingurgité une grand quantité de nourriture, la personne boulimique utilise un ou plusieurs moyens pour éliminer les calories ingérées et éviter de prendre du poids. Pour cela, elle peut se faire vomir, utiliser des laxatifs, faire énormément de sport ou ne pas ou peu manger lors des repas suivants. Cela lui semble indispensable pour garder la ligne ou maigrir, bien que ces moyens utilisés n’éliminent pas la totalité des calories ingérées et la plupart du temps elle aura quand même tendance à prendre du poids. Cela dépend du nombre de crises, de la quantité de nourriture ingérée et de l’élimination de ces calories.

Dans tous les cas, les crises de boulimie ont tendance à fatiguer et désociabiliser la personne et ont des conséquences plus ou moins graves sur la santé. Les crises engendrent beaucoup de culpabilité, de honte et de baisse de confiance en soi. C’est un cercle vicieux qui engendre un état dépressif constant chez la personne, plus ou moins fort selon la fréquence des crises.

Généralement, les personnes côtoyant une personne boulimique ne sont pas au courant que cette personne est boulimique. Celle-ci met généralement toutes les chances de son côté pour cacher ses crises de boulimie, ce qui fait croire qu’elle est tout à fait normale. Les seuls signes qui peuvent être visibles sont son rapport avec la nourriture ou bien si elle décide d’en parler. Son poids est d’ailleurs plutôt normal, contrairement aux personnes anorexiques qui affichent une certaine maigreur.

 
 

Les causes de la boulimie

 

Les raisons de la boulimie sont très variées et sont différentes selon les individus.

Il y a toutefois des points communs chez chaque personne boulimique. La première raison est le manque de confiance en soi et une faible estime de soi. En effet, la personne boulimique a beaucoup de croyances négatives sur elle-même. Par exemple, elle a tendance à se trouver moche, en focalisant son attention sur ses défauts physiques. Elle va souvent, voire toujours, penser qu’elle n’est pas à la hauteur. Elle pense qu’elle ne fait pas assez bien certaines choses, qu’elle n’est pas assez bonne à l’école ou au travail… Elle se sent régulièrement nulle, même si parfois elle n’en a pas conscience réellement.

C’est d’ailleurs une personne très perfectionniste, qui n’est jamais satisfaite de ce qu’elle est ou de ce qu’elle fait. Elle focalise son attention sur ses défauts. Elle pense également souvent qu’elle n’y arrivera jamais, elle se dévalorise régulièrement.

Ces croyances sur elle-même, elle les a entendu depuis son plus jeune âge, dans son éducation, ou avec son entourage. C’est une personne assez influençable. Malheureusement, ce manque de confiance en soi l’incite à faire des crises de boulimie et ces crises accentuent son manque de confiance en soi. C’est un vrai cercle vicieux.

Parfois, il arrive que la personne boulimique ait subi un traumatisme dans son enfance, comme un viol ou un abandon qu’elle a très mal vécu.

La personne boulimique est également une personne à l’origine hypersensible. Elle ressent de façon plus prononcée les émotions positives et négatives. Le problème est qu’elle a appris dès son enfance à ne pas exprimer et accepter ses émotions. Elle a peut-être entendu que la peur et les pleurs sont synonymes de faiblesse ou des croyances du même genre. Du coup, elle réprime constamment ses émotions. Le problème est qu’elle ressent ces émotions mais ne les supporte pas. Au lieu de les accepter et de les exprimer avec des mots, elle va les extérioriser à l’aide des crises de boulimie. Ces crises sont pour elle un moyen de diminuer les tensions et les sensations désagréables que ces émotions lui procurent.

Il y a également une raison très importante qui pousse une personne a être boulimique, c’est l’importance du regard de l’autre. Elle a besoin de se sentir acceptée par les autres, car elle a peur inconsciemment de se sentir exclue et abandonnée par les autres. Du coup, elle fait tout ce qu’elle peut pour donner l’image d’une personne la plus parfaite possible, même si elle n’est jamais assez satisfaite de son image. Et cette image passe essentiellement par une apparence physique qui correspond au critères de beauté de la société. Dans notre société occidentale, la minceur est mise en avant et est un signe de beauté. La personne boulimique cherche donc à être la plus mince possible, voire maigre comme les mannequins. D’où son obsession pour les calories et les régimes. De même, elle va avoir tendance à être trop gentille et à être beaucoup au service des autres, malgré elle, pour qu’on l’apprécie le plus possible.

Les personnes boulimiques sont également obsédées par le contrôle. Elles ont besoin de tout contrôler : leur alimentation, leur corps, leur emploi du temps, elles ont du mal à accepter les imprévus ou ce qui ne se déroule pas comme prévu. Elles ont beaucoup de mal à lâcher prise et pensent que leur réussite dans la vie passe par le contrôle.

J’ai probablement oublié d’autres points communs importants tellement ils sont nombreux. Mais je viens de vous énoncer les principaux. Nous aurons l’occasion dans ce blog d’évoquer d’autres raisons qui poussent une personne a être boulimique.

 
 

Comment guérir de la boulimie ?

 

La personne boulimique va bien souvent croire qu’elle doit mieux contrôler son alimentation, éviter de manger certains aliments et s’empêcher de faire des crises. Malheureusement, c’est bien souvent le contraire qu’elle obtient car cela a tendance à la conduire davantage à faire des crises.

Il existe différentes thérapies possibles. C’est à la personne boulimique de trouver celle qui lui correspond. Mais je vous conseille ici celles qui ont fait leurs preuves sur moi et sur de nombreuses autres personnes.

Un travail psychologique est la base de la guérison. Si on ne travaille que sur le comportement alimentaire, on ne s’occupe que des symptômes. Comme vous l’avez vu dans cet article, les raisons de la boulimie sont avant tout liées aux croyances et au comportement psychologique de la personne. Il est donc primordial de modifier ces croyances inconscientes et conscientes, mais aussi d’apprendre à la personne à mieux comprendre et mieux accepter son passé.

Pour cela, un travail psychologique classique dans un cabinet peut être une solution. Le travail peut prendre plus ou moins de temps selon les résultats de la personne boulimique.

L’hypnose est également un moyen très puissant pour modifier les croyances inconscientes et a l’avantage d’accélérer la guérison de la personne. C’est personnellement la thérapie que j’ai utilisée pour guérir, accompagnée d’un travail psychologique. J’ai mis ainsi mois à guérir.

Le développement personnel m’a également beaucoup aidée à améliorer ma vie et mes croyances.

Dans ce blog, je mettrai en avant un mélange de toutes ces thérapies, à savoir des explications psychologiques, des exercices en hypnose, mes connaissances en psychothérapie ainsi qu’en développement personnel. Je suis actuellement une formation diplômante  en psychothérapie en Gestalt et j’envisage de faire une formation en hypnose pour vous aider du mieux possible.

Vous pouvez dans un premier temps, vous pouvez recevoir mon programme gratuit sur les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie. Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à droite de cet article et vous le recevrez par mail.

 
 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés