Aller au contenu

Pourquoi les REGIMES vous EMPECHENT de sortir de la BOULIMIE?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Si vous êtes boulimiques, c’est que que vous êtes souvent au régime, ou du moins vous essayez de contrôler votre alimentation pour éviter de grossir. Et bien, si vous continuez, sachez que vous n’arriverez jamais à guérir de la boulimie. Dans cet article, je vous explique pourquoi.

Je parle ici de régime alimentaire dans le but de maigrir. Je ne parle pas des régimes liés à des problèmes de santé ou en rapport avec une culture ou un mode de vie (végétarien, vegan…).

Faire un régime vous oblige à contrôler votre alimentation et créé en vous des frustrations

 

Faire un régime diététique signifie que vous éviter certains aliments ou que vous réduisez vos repas dans le but de perdre du poids. Quelque soit le type de régime que vous suivez, il y aura toujours des interdits ou des restrictions. Par exemple, si vous faites un régime dukan, vous avez peut-être le droit de manger la quantité que vous souhaitez, mais vous vous interdisez tout aliment contenant du glucide. Quand vous faites un régime à faible valeur calorique, vous réduisez les quantités alimentaires que vous devriez habituellement consommer.

Dans la grande majorité des régimes, vous devez éviter certaines aliments. Et même dans les régimes à faible valeur calorique, vous finissez par éviter tous les aliments riches en calories, c’est-à-dire les aliments gras et sucrés.

Du coup, en vous interdisant ces aliments qui font « grossir » selon vous ou selon ce que vous disent les magazines, vous tentez de contrôler votre alimentation. Vous faites tout pour ne manger que des aliments autorisés. Cela vous oblige à éviter certains repas avec vos amis ou votre famille. Et vous finissez par vous couper un peu du monde et par manger seul dans votre coin. C’est bien triste comme vie, surtout quand on sait à quel point ça peut être agréable de partager des repas en bonne compagnie et en toute convivialité.

boulimie amis

De plus, en vous interdisant certains aliments, vous créez en vous de nombreuses frustrations. Ces frustrations finissent par provoquer tellement de tensions à l’intérieur de vous, que vous finissez par craquer à la moindre faiblesse. Quand je parle de faiblesse ça peut être de la gourmandise, mais aussi lorsque vous avez une émotion négative difficile à gérer et qui vous pousse à consommer des aliments qui vous font du bien au moral. Et dans ces moments difficiles, c’est vers les aliments interdits que vous allez vous tourner. Mais c’est contraire à votre régime. Et en en mangeant, vous avez l’impression que tous vos efforts pour contrôler votre alimentation et pour maigrir tombent à l’eau. Et tout cela créé en vous beaucoup de culpabilité.

Voilà un bon mélange pour vous inciter à faire des crises de boulimie : de la frustration, de la culpabilité, des interdits et le sentiment d’échec.

Mais tout cela est humain. Regardez un enfant, c’est la même chose. Quand ses parents lui interdisent quelque chose, il se sent frustré et n’a généralement qu’une envie : franchir l’interdit. Et bien souvent, il le fait. Votre corps c’est pareil, en lui interdisant d’absorber les aliments qu’il veut, il créé de la frustration et vous incite à vous gaver de cet aliment, comme pour rattraper le temps perdu et pour en prendre un maximum, avant de ne plus en avoir le droit.

C’est bien dommage de se priver de si bons aliments. Surtout que la plupart du temps ce sont les aliments gras et sucrés qui sont bannis dans les régimes, et ce sont les meilleurs au niveau gustatif. Quoi de meilleur qu’un croissant sorti tout juste du four, où on sent bien le goût du beurre fondant. Ca fait comme un feu d’artifices dans nos papilles. Bon après chacun ses goûts. Mais voilà, c’est bien dommage de se priver de si bonnes choses. Surtout que vous finissez par en manger beaucoup plus lors d’une crise que ce que vous auriez mangé si vous ne vous étiez pas interdit cet aliment. Et, contrairement à ce que vous pensez, aucun aliment ne fait grossir. C’est surtout une question de quantités et une écoute de ses sensations de faim et de satiété. Si vous mangez quand vous avez faim et que vous arrêtez quand vous êtes à satiété, vous allez pouvoir manger de tout, sans interdits, et vous ne grossirez pas. Sauf si vous êtes en sous-poids. En fait en faisant cela, vous allez atteindre votre poids idéal de santé.

Vous pouvez également lire l’article Pourquoi contrôler mon alimentation augmente mes crises de boulimie pour en savoir un peu plus sur les problèmes liés au contrôle de son alimentation

Faire un régime signifie que vous ne vous acceptez pas tel que vous êtes

 

Pourquoi faites-vous des régimes? Pour maigrir, ok. Mais pourquoi voulez-vous maigrir? A moins que vous ayez des problèmes de santé qui vous obligent à perdre du poids, c’est tout simplement parce que vous ne vous acceptez pas tels que vous êtes.

Votre corps ne vous plaît pas, vous lui trouvez trop de défauts. Mais au fond, je suis convaincue que, même si vous arrivez à perdre tous les kilos que vous souhaitez, vous vous trouverez encore trop gros ou avec encore des défauts que vous ne voulez pas.

Je l’ai moi-même vécu. Avant ma boulimie, je faisais 56 kg. Je n’aimais pas mon coeur, je me trouvais trop grosse avec trop de bourrelets. Du coup j’ai fini par perdre 9 kg et j’ai atteint 47 kg. Ah chouette, vous me diriez peut-être. Et bien moi, à l’époque je me trouvais encore des bourrelets et d’un côté je me trouvais encore trop grosse, et d’un autre côté, j’avais peur des regards des autres me trouvant trop maigre. Quelle contradiction quand j’y pense maintenant.

Bref, quoiqu’il arrive, avec quelques kilos de plus ou de moins, vous ne serez jamais satisfaits de votre corps. Et ça, c’est parce que vous avez des problèmes beaucoup plus profond qu’une histoire de kilos : vous manquez beaucoup de confiance en vous et d’estime de vous, vous attachez trop d’importance au regard de l’autre, vous êtes trop perfectionnistes… En fait, les régimes et les envies de maigrir ne sont qu’un prétexte dans votre vie pour faire ressortir une souffrance psychologique.

Les régimes marchent peut-être pour certains, mais par pour les personnes boulimiques.

 

Il y a peut-être des personnes qui arrivent à suivre un régime et à se restreindre jusqu’au bout. Pourtant, certaines études disent que la grande majorité des personnes qui ont fait un régime auraient repris leur poids d’avant, voire auraient pris des kilos supplémentaires à long terme.

Mais sachez que lorsqu’on est boulimique, il est quasiment impossible de réussir à garder le poids obtenu après un régime. Pourquoi? Tout d’abord, parce que les personnes boulimiques sont beaucoup trop perfectionnistes. Elles sont des adeptes du « ou fou ou rien ». Elles sont capables de ne pas craquer et de suivre à la lettre sans écart un régime pendant quelques temps. Mais dès qu’elles craquent et font un écart, c’est la catastrophe et là elles dévorent tout. Soit elles ne mangent rien de ces aliments interdits, soit elles en mangent jusqu’à n’en plus pouvoir. C’est d’ailleurs des crises de boulimie que je suis en train de parler.

De plus, et cela rejoint le même principe, elles ne supportent pas l’échec. Elles ont besoin de réussir. Et le fait de craquer sur un aliment interdit est vu comme un échec. Et c’est insupportable pour elles.

Quand on guérit de la boulimie, on apprend justement à lâcher prise vis à vis de ça et à accepter de ne pas être parfait et d’échouer. Je suis d’ailleurs convaincue que mes échecs me permettent d’être encore meilleure car j’en tire des conclusions positives. Mais bien évident, quand j’étais boulimique, je ne pensais pas du tout comme ça et je ne supportais aucun échec.

Voilà les deux principales raisons pour lesquelles vous n’arriverez jamais vraiment à perdre du poids sur le long terme avec tous ces régimes qui ont pour but de vous faire maigrir.

contrôle boulimie

Un exercice à faire pour réapprendre à manger de tout plus librement

 

J’espère que je vous ai fais prendre conscience que les régimes vous incitent à continuer à faire des crises de boulimie et vous empêche de guérir. Peut-être avez-vous du mal encore à me croire, et c’est tout à fait normal. On ne change pas des croyances du jour au lendemain. Mais cela vous fera peut-être réfléchir avant de vous relancer dans un régime.

D’ailleurs, quand j’étais boulimique, j’ai remarqué qu’à chaque fois que je voulais perdre du poids et contrôler mon alimentation, mes crises de boulimie et mon obsession pour la nourriture augmentaient. Et du coup, je ne pouvais pas maigrir avec ces crises, au contraire. A la fin de ma boulimie, je peux vous dire que ça m’a bien dissuadée de tenter de nouveaux régimes. Et quand j’essayais, je tenais qu’un jour ou deux grand maximum. Car je préférais guérir de la boulimie plutôt que de perdre du poids.

Bref je m’égare. Donc si vous avez envie d’arrêter les régimes pour pouvoir manger plus librement et atteindre votre poids idéal de santé, voici un exercice génial. L’idée à retenir est que vous appreniez à manger lorsque vous avez faim et de vous arrêtez quand vous êtes à satiété.

Il est possible que vous ayez du mal à repérer ces signaux. Pour les signaux de faim, vous avez par exemple le ventre qui gargouille, des maux de tête, une baisse de concentration, des crampes à l’estomac ou plusieurs symptômes à la fois. Si vous n’êtes pas sûrs, vous pouvez attendre 30 minutes. Si vous avez encore les mêmes sensations, c’est que vous avez faim.

Mangez ensuite, si possible, l’aliment ou le plat qui vous fait le plus envie. Et dégustez-le à sa juste valeur. Profitez de toutes les sensations qu’il procure. Si vous vous en sentez capables, mangez des aliments que vous vous interdisez d’habitude. Cela peut-être un peu dur au début. Dans ce cas, vous pouvez n’en mangez qu’une petite portion. Mais surtout ne culpabilisez pas, au contraire profitez : vous êtes enfin libres de manger cet aliment tant désiré, c’est pas génial ?

Ensuite arrêtez-vous de le mangez dès que vous sentez qu’il perd un peu de sa saveur, qu’il ne vous procure plus autant de plaisir qu’au début. Plus cet aliment sera gras et sucré, plus vite vous ressentirez cette sensation. Il vous faudra peut-être beaucoup vous concentrer pour ressentir cette baisse de plaisir. C’est ce qu’on appelle la satiété. Peut-être que vous aurez moins envie de cet aliment, mais que vous aurez encore faim. Vous pouvez alors manger d’un autre aliment qui vous donne vraiment envie, mais seulement si vous avez encore faim. Si vous n’avez plus faim ou que vous n’êtes pas sûrs, arrêtez de manger. Si au bout d’environ 30 minutes, vous sentez que vous avez encore un besoin de manger, comme si vous n’aviez pas suffisamment mangé, c’est que vous aviez encore un peu faim. Alors mangez à nouveau un autre aliment. Mais si votre envie de manger est passé, c’est que vous n’aviez plus faim.

Voilà, essayez de faire cela pendant une semaine. Si vous n’arrivez à faire cet exercice que pendant 1 ou 2 jours, c’est déjà excellent. Au fond, l’objectif n’est pas de le faire tout le temps, mais le plus souvent possible pour que ça devienne automatique. Vous verrez que vos envies de crises vont nettement diminué. Et que vous n’allez pas grossir pour autant, peut-être même que vous allez maigrir. Bon sauf bien sûr si vous êtes en sous-poids. Mais n’oubliez pas, le sous-poids signifie que vous n’êtes pas en bonne santé.

J’aimerais bien avoir votre retour sur cet exercice. Que vous ayez réussi ou que vous n’aviez pas tenu. Vous pourriez me répondre dans les commentaires ci-dessous?

En parallèle à cet exercice, vous pouvez également travailler vos souffrances psychologiques dont je vous ai parlé précédemment. Pour cela, je vous conseille de télécharger mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Vous y trouverez mon histoire, comment j’ai réussi à me sortir de la boulimie et je vous donne les principales étapes à franchir pour guérir de la boulimie. Vous aurez également des exercices pratiques pour commencer dès maintenant. Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre email à droite de cet article et je vous envoie le programme par mail, étalé sur 8 jours.

Je vous souhaite à tous de guérir et de pouvoir enfin manger librement tout ce que vous aimez sans souffrance et sans culpabilité 🙂

Retour à la page d’accueil : Accueil

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés