Aller au contenu

Pourquoi je n’arrive pas à MANGER selon ma FAIM et ma SATIETE ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Voici un article qui va sûrement plaire à beaucoup d’entre vous :-).

Vous êtes boulimique et vous avez du mal à manger des quantités normales de nourriture? Votre alimentation est tellement perturbée que vous n’arrivez plus à distinguer vos véritables sensations de faim et de satiété? Je vous explique ici pourquoi vous n’arrivez pas à manger selon votre faim et votre satiété.

Enfant, vous avez désappris à manger selon votre faim et votre satiété

 

Tout d’abord, je tiens à vous rassurer, vous êtes loin d’être seul à ne pas réussir à manger selon votre faim et votre satiété. La très grande majorité des personnes en surpoids ou obèses, mais aussi toutes les personnes étant atteintes de troubles alimentaires ont de grandes difficultés à manger selon leur faim et leur satiété.

Il faut savoir que bien souvent, nous avons tendance à manger en fonction de nos émotions. Par exemple, lorsque nous sommes stressés, tristes, déprimés, nous avons parfois tendance à manger pour combler le vide qui est en nous ou pour essayer de supprimer cet émotion désagréable. C’est d’ailleurs le cas des personnes boulimiques. Elles se jettent sur la nourriture parce qu’elles se sentent très mal dans leur peau. Pour d’autres personnes, ces émotions vont, au contraire, couper leurs sensations de faim. Elles ne vont alors pas pouvoir manger parce qu’elles se sent tristes ou stressées.

Ce comportement est bien souvent quelque chose qu’on a appris depuis qu’on est tout petit. Naturellement, l’enfant va écouter ses sensations de faim et de satiété pour savoir s’il a besoin de manger ou s’il vaut mieux qu’il s’arrête. C’est d’ailleurs pour cela que les enfants ne finissent pas toujours leur assiette ou réclament parfois à manger quand ce n’est pas l’heure du repas.

Le problème est que, pendant leur éducation, la famille ou les personnes participant à son éducation vont utiliser des phrases qui vont inciter l’enfant à ne plus écouter ses sensations de faim et de satiété. Par exemple, qui n’a pas déjà entendu quand il était petit « finis ton assiette, il y a des enfants qui meurent de faim de le monde », « finis ton assiette pour me faire plaisir », « termine ton assiette, sinon tu es privé de jeu », « si tu es sage, tu auras du dessert », « maman va être triste si tu ne manges pas ton assiette », « oh tu pleures, maman va te donner un biscuit » …

Voilà des petites phrases si anodines, mais qui ont un si gros impact dans la vie future de l’enfant. Pourquoi? Parce que, lorsqu’on dit ce genre de phrases à un enfant, il va croire ses parents ou les adultes car il prend exemple sur eux pour son apprentissage de la vie. Et ses croyances vont finir par devenir des vérités pour lui. Par exemple, quand on dit à un enfant de finir son assiette pour faire plaisir à sa maman, l’enfant ne va plus écouter ses sensations de satiété mais va plutôt écouter les émotions de sa maman. Si on lui donne un biscuit quand il pleure, l’enfant va finir par croire que la nourriture va l’aider à se réconforter quand il ne va pas bien. Et plus tard, à chaque fois qu’il va ressentir une émotion négative, il va utiliser la nourriture pour se réconforter. Il apprend donc petit à petit à écouter beaucoup moins ses sensations de faim et de satiété.

Inutile d’aller insulter vos parents ou les gens qui vous ont éduqués quand vous étiez petit. Cela ne changera rien à problème, c’est fait c’est fait. Mais en plus, ils n’ont sûrement pas fait exprès. La plupart des personnes font ces erreurs, parce qu’elles ne font que recopier ce qu’on leur a dit petit ou ce qu’ils ont entendu autour d’eux. Ils pensaient sûrement bien faire.

Voici la principale raison pour laquelle vous avez des difficultés à ressentir votre faim et votre satiété. En fait, vous saviez le faire à votre naissance, mais vous avez progressivement désappris à écouter vos sensations de faim et de satiété. Il va donc falloir apprendre à nouveau à les écouter. Et tout comme un enfant n’apprend pas en une journée comment faire du vélo sans les petites roues, il vous faudra certainement du temps pour réussir à nouveau à manger selon votre faim et votre satiété.

faim satiété

La société actuelle perturbe nos sensations de faim et de satiété

 

Nous vivons aujourd’hui dans une société occidentale où la nourriture est en abondance. C’est super car nous n’avons suffisamment accès à de la nourriture pour ne plus avoir à ressentir la faim. Il n’y a donc plus de famine dans les sociétés occidentales.

Le problème est que nous avons justement trop accès à la nourriture, et surtout à des aliments gras et sucrés. Cela rejoint la première raison, qui est de manger en fonction de ses émotions. Car justement, ce qui a tendance à apaiser le plus les émotions sont les aliments qui procurent le plus de plaisir. Et ces aliments sont surtout les aliments gras et sucrés. C’est pour cela que vous allez justement manger surtout des aliments gras et sucrés lorsque vous faites des crises de boulimie.

Et aujourd’hui, les industriels ont bien compris cela. Il n’y aura jamais eu autant de variétés d’aliments gras et sucrés avec autant de marques différentes qu’aujourd’hui. Il n’y a qu’à observer les grandes surfaces, une grande majorité des aliments sont des aliments gras et sucrés. Et les marques alimentaires n’hésitent pas à rajouter des exhausteurs de goût, et probablement des additifs pour inciter à la consommation, afin que les gens achètent leurs produits et en plus grande quantité. De même, les nombreuses promotions incitent beaucoup les gens à acheter en quantité. Il n’y a pas mieux pour inciter les gens à la consommation, et ainsi à manger sans écouter leur faim et leur satiété. En effet, toute cette abondance de nourriture grasse et sucrée réveille notre gourmandise et nous permet d’avoir rapidement à disposition des aliments pour soulager nos émotions. Ainsi, il est plus difficile d’écouter ses sensations de faim et de satiété.

De même, la société actuelle met beaucoup en avant la minceur et les régimes. On n’entend parler de ça dans tous les magazines et sans cesse dans les médias, surtout à l’arrivée de l’été. Et ces régimes incitent à faire des restrictions, à s’interdire des aliments, à compter les calories, à manger ou ne pas manger à tel ou tel moment de la journée. Ainsi, les personnes qui suivent ces régimes vont parfois refuser de manger en dehors des repas, alors qu’elles ont faim. Ou bien elles vont manger moins que ce que leurs sensations de satiété leur disent. Puis ces frustrations vont les pousser parfois à manger de façon compulsive, parce qu’elles ont trop faim ou parce qu’elles se sont interdits des aliments. Et ces compulsions les amènent alors à manger plus que leur sensation de satiété, qu’elle finisse d’ailleurs par ne plus savoir repérer. Cela nous pousse fortement à manger avec notre tête, et à ne plus écouter notre corps. Mais seul notre corps connaît nos sensations de faim et de satiété.

faim et satiété

Plus on mange des aliments sucrés, plus il est difficile d’écouter ses sensations de faim et de satiété

 

Le problème quand on fait des crises de boulimie est qu’on a tendance à manger surtout des aliments sucrés ou des féculents raffinés. Ces aliments ont une indice glycémique élevé et vont alors provoquer des pics de glycémie, mais aussi des chutes de glycémie beaucoup plus importantes dans votre corps qu’avec des aliments à faible indice glycémique.

Le problème est que la chute de glycémie entraîne une sensation de faim assez rapide et favorise les compulsions alimentaires. En mangeant surtout des aliments sucrés ou des féculents, vous allez avoir plus rapidement faim et cette sensation de faim va vous donner irrésistiblement envie de manger. Mais il ne s’agit pas d’une véritable faim. C’est ce que j’appelle une fausse faim. Une vrai faim arrive lorsque vous avez l’estomac vide et que vous manquez d’énergie pour continuer vos occupations. Une fausse faim arrive alors que vous avez le ventre encore un peu rempli d’aliments mais que vous ressentez seulement une chute de la glycémie dans votre sang, ou alors parce que vous ressentez des émotions qui vous font croire que vous avez faim.

Plus vous mangez des aliments à fort indice glycémique, plus votre corps va ressentir de la fausse faim. Cela va alors vous pousser à manger à nouveau, alors que vous n’aviez pas une véritable sensation de faim.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur les aliments à indice glycémique, je vous conseille de lire l’article certains aliments font-ils grossir ? 

En société, il n’est pas toujours facile de manger selon sa faim et sa satiété

Une autre raison pour laquelle vous avez probablement du mal à écouter vos sensations de faim et de satiété est le côté sociale. il arrive parfois que vous devez manger avec d’autres personnes, par exemple si vous vivez en famille ou que vous avez un repas avec des amis ou des collègues de travail. Vous devez donc manger en même temps que tout le monde.

Globalement, dans ces moments, on s’arrange pour avoir faim à ce moment. Mais il peut vous arriver de ne pas avoir vraiment faim à ce moment-là. Le problème est que c’est un peu délicat de dire à votre famille ou vos amis « non je n’ai pas faim, je ne mange pas avec vous ». Pour suivre le mouvement ou faire plaisir à l’hôte qui vous reçoit, vous mangez alors en dehors de votre faim. Ou bien, vous aviez au contraire très faim juste avant, mais vous vous êtes retenu de manger quelque chose, pour avoir encore faim lorsque vous serez avec votre famille ou vos amis.

Il arrive également qu’on soit invité chez une personne qui est très généreuse en ce qui concerne la nourriture. Ces personnes veulent tellement faire plaisir, qu’elles n’hésitent pas à faire plusieurs plats très riches et peu équilibrés. Même si vous mangez en petite quantité, il est parfois difficile de refuser parce que vous n’avez plus faim. Par exemple, si on vous propose une grande assiette de foie gras en entrée, puis une boeuf bourguignon, du fromage et un gâteau au chocolat, cela va être difficile de manger selon ses sensations de satiété. Bien souvent, pendant ce genre de repas, on dépasse largement ses sensations de satiété. Et c’est encore pire si la personne vous sert elle-même vos portions et qu’elle a l’air déçue si vous ne mangez pas toute votre assiette. Dans ce cas, même si c’est difficile, n’hésitez pas à refuser ou à laisser dans votre assiette ce que vous ne voulez plus. Mais ce n’est pas toujours évident, je l’avoue.

De plus, quand vous travaillez en entreprise, que vous avez des réunions ou des déplacements professionnels, il n’est pas toujours évident de manger en fonction de votre faim et de votre satiété. Surtout de votre faim. Par exemple, si vous avez faim, vous ne pouvez pas toujours grignoter un petit en-cas pour calmer votre sensation de faim et vous redonner un peu d’énergie. Ou bien, parfois la pause du midi est tellement courte, que vous avez tendance à manger trop rapidement et à dépasser largement votre sensation de satiété, sans vous en rendre compte. Ce qui est bien dommage car il est parfois difficile de travailler quand on a faim ou quand on a mangé plus que ses sensations de satiété.

Pour résumer, notre éducation, l’abondance de nourriture grasse et sucrée, la mise en avant des régimes, les habitudes alimentaires et la vie en société nous incitent bien souvent à ne pas suffisamment écouter nos sensations de faim et de satiété. Et on finit alors par ne plus reconnaître nos sensations de faim et de satiété. Cela nous amène à avoir des dérèglements alimentaires et des troubles alimentaires comme la boulimie, l’anorexie et l’hyperphagie.

Une ré-apprentissage de vos sensations de faim et de satiété va donc être nécessaire pour réussir à vous sortir de la boulimie ou de tout autre dérèglement alimentaire. Cela va sûrement prendre du temps, il faut alors être patient. Pour cela, je vous conseille de lire les articles : Comment reconnaître mes sensations de faim et Comment reconnaître mes sensations de satiété.

Bien entendu, ne plus reconnaître ses sensations de faim et de satiété n’est pas la seule raison qui fait que vous êtes boulimique. Si vous souhaitez en savoir plus et commencer à guérir de la boulimie, je vous conseille de télécharger mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie » en vous inscrivant dans le formulaire en haut à droite de cet article. Je vous explique les principales raisons de la boulimie et vous propose des exercices pratiques pour les supprimer. Vous y découvrirez également mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie.

Soyez patient, la guérison de la boulimie ne se réussit pas en quelques jours. Mais avec le temps et vos efforts, vous allez y arriver 🙂

Retour page d’accueil : Sortir de la Boulimie 

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

2 réflexions au sujet de « Pourquoi je n’arrive pas à MANGER selon ma FAIM et ma SATIETE ? »

  1. Pascale dit :

    MERCIIIIIIIIIIIIII INFINIMENT  !!!!!!!!!!!!

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Mais de rien, la suite des articles sur la faim et la satiété arrivent 😉

      Magali

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés