Aller au contenu

Non, je ne PARDONNE plus ! Découvrez pourquoi (BOULIMIE, infidélité)



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


On dit beaucoup que le pardon est nécessaire pour être plus heureux et j’ai dit dans d’autres vidéos pour c’est important de pardonner pour sortir de la boulimie. Pourtant je ne pardonne plus comme avant. Je vous explique ici pourquoi et j’en profite également pour donner mon avis sur l’infidélité.

Je ne pardonne plus comme avant : je vous explique pourquoi (boulimie, infidélité)

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo.

programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie »

Si vous souhaitez une aide individuelle par Skype, cliquez ici

Non, je ne pardonne plus ! Découvrez pourquoi (boulimie, infidélité) (version écrite)

J’essaie de trouver un endroit pour faire ma vidéo, un endroit qui me plairait pour faire cette vidéo. J’aimerais bien un peu de lumière, un truc sympa. J’ai voulu la faire dehors mais il y a trop de vent, trop de cigales, trop de bruit, il n’y a pas de soleil, ce n’est pas terrible. Je vais ssayer de trouver un endroit sympa. C’est une maison, il n’y a plus rien dedans. Je vais essayer de trouver.

J’ai trouvé, pas ce que j’aurais voulu, mais j’ai trouvé le lieu pour faire cette vidéo. J’aurais bien voulu un peu plus de lumière. Je me suis dis « tiens je vais faire un truc sympa qui change de d’habitude », où je me maquille plus comme j’aime bien me maquiller en soirée en ce moment, avec ma tenu de soirée que j’aime bien, dans un cadre sympa pour changer. Je vais vous montrer d’autres aspects de moi. Parce qu’au final, vous avez vu d’autres aspects quand je suis en Europe, pas maquillée, limite je sors du lit, et je transpire. Bon là je transpire aussi parce qu’il fait super chaud. Et je me dis que c’est bien comme ça je vous montre différents aspects. Et en même temps, j’aime bien être comme ça en ce moment. J’aime beaucoup, ça me plait beaucoup de m’habiller et me maquiller comme ça en ce moment. Je me dis « tiens, j’ai envie de vous montrer ça ». Après, peut-être que ça peut vous donner envie d’être comme ça. Parce qu’au final, bon je ne vais pas rentrer dans le détail parce que ce n’est pas le sujet de la vidéo, mais c’est vrai que, comme je vous ai dit dans une vidéo où je parle de prendre soin de soi. Et c’est vrai que pendant longtemps, quand j’ai fait un travail sur moi, j’ai fait beaucoup un travail intérieur, au niveau de mon intérieur, je faisais des choses pour mon alimentation pour être bien dans mon corps intérieurement, mais j’ai un peu délaissé mon apparence physique, le sport… J’ai un peu délaissé et au final, je me rends compte que non, pour être bien avec soi-même, c’est d’être bien avec soi-même à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur. Et aussi mettre de l’importance sur son extérieur.

Après, on n’est pas obligés de faire comme moi, il y a plusieurs façons de prendre soin de son extérieur, de son apparence physique, il y a diverses façons. Ca aide vraiment à être mieux avec soi-même. Bon je n’ai pas trop envie de parler de ça dans cette vidéo, mais c’est important pour moi de vous partager ça.

Pourquoi pardonner pour sortir de la boulimie ?

 

Alors aujourd’hui, je voudrais vous parler du pardon et pourquoi je ne pardonne plus comme avant.  Je vais vous expliquer et j’espère que ça va vous aider à être mieux avec vous-même, à voir les choses autrement. Et c’est comme ça que vous allez pouvoir sortir petit à petit de la boulimie. Tous les sujets que j’évoque, et même quand je montre mon apparence physique… c’est pour vous aider à sortir de la boulimie. Je ne fais pas tout ça pour du vent. Je sais que ça a forcément des impacts sur vous.

Donc je vais vous explquer. C’est vrai que le pardon est important. Pardonner, j’en ai parlé dans d’autres vidéos, ce qui connaissent la méthoe Hopponopo’no, c’est important. Il faut savoir que tout le monde a le droit de faire des erreurs. Et moi je pense qu’il n’y a pas de gentils et de méchants. Il y a des comportements gentils et il y a des comportements méchants. En fait, on a les deux, on a l’ombre et la lumière à l’intérieur de nous, il y a toujours le bien et le mal, le yin et le yang, il y a toujours les deux. Mais après ça dépend ce qu’on va montrer en fait, ce qu’on va mettre en lumière. Après ça dépend aussi comment c’est interprêté de l’autre côté, par les autres personnes.

Moi personnellement, je sais qu’aujourd’hui, j’ai des comportements, on pense que je suis une méchante, un vraie grosse méchante, mais tout dépend si les gens sont dans l’ego. S’ils regardent du point de vue sans leur ego, sans être activé, hop ils vont peut-être voir les choses différemment. Tout dépend de comment ils se sentent avec eux-mêmes, vis-à-vis de moi, ils ne vont pas voir les choses de la même façon, ils ne vont pas interprêter de la même façon. Ca ne me concerne pas.

C’est rigolo parce que je me rends compte dans la vidéo que j’ai plein de petits manières que je n’ai pas forcément. Quand je suis maquillée et habillée comme ça, j’ai des manières différentes. Enfin d’habitude je ne me vois pas dans les vidéos, et là je me vois en même temps.

Donc pardonner, c’est quelque chose qui est important. Ce que je disais c’est que, je m’éparpille, tout le monde a le droit de faire des erreurs, on fait tous des erreurs, enfin des choses qui n’ont pas forcément plu à l’autre personne. Des fois ça peut être par bonne intention, des fois par mauvaise intention. On peut faire les choses avec mauvaise intention, dans l’intention de faire du mal, ou des fois on ne s’en rend pas compte qu’on fait du mal. On veut faire du bien, mais au final on a fait du mal à la personne. Et donc, tout le monde fait ça, il n’y a pas d’exception.

Le plus flagrant, c’est dans une relation de couple. Comme il y a des sentiments, l’affectif est vachement impliqué. Ou la famille, les parents, ce sont des liens qui sont très forts. Il y a plus facilement des émotions, il y a beaucoup plus d’amour. Mais il peut y avoir beaucoup plus d’ego qui est activé, d’intérêt, il peut y avoir de la jalousie, des comportements qui ne vont pas plaire, qui vont blesser la personne… C’est beaucoup plus dans la famille et la relation de couple. Mais après ça peut être les amis proches, vous pouvez vous sentir trahis par les gens. Et en fait, on le fait tous, on blesse tous les gens. Et même dans la famille, nos parents ne sont pas parfaits, on n’est pas des enfants parfaits pour nos parents. Il y a des incompréhensions, il y a plein de choses qui font qu’il y a des situations. Des fois, dans les relations, les gens ne sont pas faits pour être ensemble, mais ils essaient, mais il y a des conflits, il y a des choses qui ne vont pas. Après, il peut y avoir des infidélités, il y a des personnes qui vont partir et activer la blessure d’abandon de l’autre, il y a la peur du rejet. Il y a plein de choses qui peuvent être prises en compte.

Et quand on vit ça, hop ça nous fait mal, ça nous blesse parce qu’on ne supporte pas ce que la personne nous fait. Mais donc, hop, il y a des souffrances. Par exemple, quand il y a une séparation dans un couple, ça peut très bien se passer comme ça peut être une catastrophe, des conflits très forts où on peut détester la personne. Ou alors quelque chose qui a du mal à passer. On essaie de faire le deuil, mais des fois on ne fait pas le deuil complètement. Et le fait de pardonner, d’ailleurs on peut un peu pardonner, mais pas complètement, petit à petit et après totalement pardonner. Et le fait de pardonner, ça permet de faire le deuil, de se libérer d’une blessure, d’une souffrance. Parce que dans notre vie, que ce soit avec notre famille, nos relations amoureuses du passé, nos amis ou d’autres choses, ça peut être d’autres situations qu’on a vécu qui nous ont blessées. Hop, on a des souffrances, et si on ne libère pas les émotions sur le moment, ça reste ancré à l’intérieur. Et après on ne prend des bagages qu’on emmagasine, ce sont des bagages de souffrance. Ou des pierres, comme si on avait un sac à dos et hop, on met des pierres à chaque fois qu’on souffre des situations, on met des pierres dans le dos, si on ne les libère pas.

Et le fait de pardonner, ça permet de libérer au fur et à mesure les pierres. Des fois ça peut être des gros rochers, des fois ce sont des petits cailloux. Et pardonner, ça permet de se libérer, de soulager une souffrance, de libérer des souffrances qui n’ont plus lieu d’être. Et pour avancer, c’est quand même plus facile. Imaginons, si vous prenez l’exemple du sac à dos avec les pierres, c’est quand même plus facile d’avancer, de marcher si on a un sac léger. Parce que si on a un gros sac à dos rempli de rochers, au bout d’un moment, c’est un peu dur. Je ne sais pas comment vous faites pour avancer, mais limite on va tomber par terre et on ne peut plus avancer.

D’ailleurs c’est ça la boulimie. Quand on souffre c’est parce que, plus on souffre dans notre vie, moins on se sent bien, plus ça veut dire qu’on a un gros sac à dos plein de rochers, plein de pierres. Et donc il faut libérer tout ça.

Et c’est vrai que le pardon, ça aide beaucoup à libérer, à se sentir plus léger. Et comme ça, on peut plus avancer dans notre vie.

Pourquoi ne pas pardonner n’importe comment pour sortir de la boulimie ?

 

Mais où je voudrais en venir dans cette vidéo, c’est « oui pardonner ». Moi avant je pardonnais facilement ce qu’on m’avait fait dans le passé. Sauf que des fois, j’étais un peu trop naîve. Je pardonnais un peu tout et n’importe quoi. Enfin ce n’est pas qe je pardonnais tout et n’importe quoi, c’est que j’acceptais trop de choses dans l’instant, qu’on me fasse des choses. J’étais un peu trop gentille. Comme on dit, trop bon trop con, et ce n’est pas totalement faux.

Donc aujourd’hui, ce que je fais plus, beaucoup plus qu’avant, c’est que je peux pardonner ce qui s’est passé dans le passé. Bon après, il y a des fois où je ne peux pas pardonner, des fois on n’est pas prêt à pardonner. Pardonner, ce n’est pas juste dire « je te pardonne ». Non, il faut vraiment le ressentir à l’intérieur qu’on le pardonne. Mais moi, il y a des fois où je ne peux pas pardonner. Enfin, des fois je peux pardonner, mais au bout d’un moment, je peux pardonner le passé, mais si la personne continue à avoir les comportements pourris qui m’ont fait du mal avant, ou que je n’apprécie pas, que je n’ai pas envie d’avoir ces comportements, et que c’est méchant, que ce n’est pas pour rigoler, parce que des fois on peut avoir des comportements pour rigoler, entre amis… non là je parle des comportements qui font vraiment mal ou qui ne sont pas acceptables,…

J’ai du mal dans cette vidéo, je suis un peu confuse, j’espère que ça ira, que vous comprendrez le message. Donc on peut pardonner le passé, mais au bout d’un moment, il n’y a pas marqué « débile ». Moi perso, au bout d’un moment, il ne faut pas se foutre de ma gueule. C’est ok, je peux pardonner, à un moment donné, la personne a eu un comportement qui n’a pas été acceptable vis-à-vis de moi. Alors des fois sur le moment, je peux ne pas m’en rendre compte, et au bout d’un moment, hop je m’en rends compte et je dis « non, je ne veux pas ça ». C’est de plus en plus rapide, là c’est inacceptable, c’est non. Je peux pardonner ce qui s’est fait dans le passé, mais à un moment donné, la personne il faut qu’elle change aussi.

Je prends un truc. Dans la relation de couple, imaginez que cete personne, elle vous trompe. Je prends les cas extrêmes. Moi ça m’est déjà arrivée de rester avec quelqu’un que je savais qu’il me trompais. Mais bon, j’étais dans la dépendance affective, beaucoup. Mais voilà, ça arrive de faire des erreurs. Bon après, j’ai une façon de voir les choses sur l’infidélité qui n’est pas forcément celle que tout le monde pense. Bon je n’ai pas trop envie de parler de ce sujet. Mais des fois, il peut y arriver de faire des erreurs, d’aller voir ailleurs, parce qu’il y a un problème dans le couple pour certaines raisons. Hop, votre conjoint, votre conjointe est infidèle. Elle a peut être ses raisons, c’est bien d’en parler. Bon il y a des gens pour qui c’est pathologique d’être infidèle, ou parce que les personnes ne sont pas faites pour être ensemble. Mais après, ça peut arriver de faire des erreurs parce qu’on est perdus, on est tous humains. On a tous des besoins, des besoins physiques. Si la personne est privée sexuellement, souvent c’est plus les hommes, au bout d’un moment, la personne peut aller voir ailleurs.

Bon après, ça peut activer certaines personnes qui sont en couple aujourd’hui. Je remue des choses car c’est un sujet important l’infidélité. Bon au final je parle de l’infidélité et du pardon aujourd’hui. Je pense que ça arrive de faire des erreurs parce qu’il y a certaines choses qui font que hop, la personne elle va aller voir ailleurs. Après, c’est important de comprendre pourquoi. C’est pas parce que la personne est infidèle à tel moment et qu’elle va voir ailleurs, qu’elle ne vous aime pas.

Donc on peut pardonner peut-être. Du coup, essayer de comprendre ce qui s’est passé, peut-être d’en parler. Mais ne pas forcément tout de suite le prendre comme si la personne vous faisait du mal. Des fois ce n’est pas volontaire. Si la personne vous a trompée une fois, vous pouvez lui pardonner. Mais il ne faut pas que ça se reproduise. Bien entendu, je vous exprime ma vision des choses et de l’infidélité qui n’est pas forcément celle de tout le monde, je vous partage ma vérité actuelle.

Moi personnellement, bon je prends n’importe quel exemple, là j’ai pris un exemple précis, mais dans plein d’autres sujets, au bout d’un moment, ok on peut pardonner une fois, peut-être deux fois à la limite. Mais après, au bout d’un moment, il ne faut pas se foutre du monde. Si on prend l’exemple de l’infidélité, s’il y a infidélité, je pense qu’il y a un problème quelque part. Donc après c’est bien d’en parler. Mais si la personne continue à tout le temps aller voir ailleurs, non, c’est inacceptable. C’est d’ailleurs pour ça qu’une de mes relations, j’ai dit non, stop là, on n’est pas faits pour être ensemble, c’est clair.

Ou je prends un autre exemple. Il y a quelqu’un avec qui je parlais pas mal. Et en fait je trouvais qu’il jugeait trop ce que je disais. Alors j’ai essayé de lui expliquer « non, là c’est ce que tu penses, mais c’est pas ce que je veux dire ». Mais, après j’ai activé, parce qu’on parlait de religion, ce sont des sujets un peu sensibles. Et hop, il s’est énervé. J’ai vraiment senti qu’il a mal interprêté. Du coup il n’a pas été cool dans ses propos. Donc après, j’ai coupé le contact. Mais après, la personne, elle est revenue et j’ai pardonné une fois, deux fois. Après non, au bout d’un moment, je n’ai plus pardonné. Après il faut arrêter. Si la personne, elle ne comprend pas, qu’elle continue à faire les mêmes erreurs, ce n’est pas vous respecter de continuer à tolérer les erreurs de l’autre, et en même temps, ce n’est pas le respecter parce que vous ne le faites pas avancer.

Ah c’est compliqué, j’ai l’impression de partir dans tous les sens dans cette vidéo. Bon ce n’est pas grave, je la publierai quand même parce qu’il y a plein de sujets intéressants là-dedans. Mais voilà, c’est à un moment donné, on peut pardonner ce qui s’est passé, mais il faut que la personne nous respecte et qu’elle comprenne, qu’elle avance de ses erreurs. Si elle ne comprend pas, non. Si elle a un problème avec elle-même, non. Après, ça ne veut pas dire que vous ne pardonnerez jamais à la personne, que vous ne parlerez plus à la personne. Mais je pense qu’à un moment donné, c’est important de tout pardonner, mais de ne pas accepter.

La meilleure façon de pardonner

 

Après vous pouvez pardonner intérieurement, mais faire croire à la personne que vous ne pardonnez pas. Dans le sens que vous la rejetez parce que vous ne voulez pas de son comportement. Moi c’est ça, des fois dans ma tête, je me dis que non, c’est pas grave, la personne a été activée sur certains aspects, elle n’a peut-être pas compris des choses. En même temps, c’est vrai qu’en ce moment, je remue beaucoup les gens, je perturbe énormément les gens. Donc j’ai conscience que des fois, ce n’est pas forcément interprété de la bonne façon. Mais j’ai ma part de responsabilité là-dedans aussi. Mais je fais semblant de ne pas pardonner pour que la personne comprenne que là, il y a un problème, que là ça ne va pas.

Ce n’est pas que je ne pardonne plus comme avant, en fait je pardonne au fond de moi. Ce qui est important, c’est de pardonner surtout au fond de soi. C’est la priorité, mais, après ça dépend des personnes et des situations. Mais pour ête bien avec soi-même, ce qui est important c’est de pardonner à la personne intérieurement. Mais vous pouvez faire semblant de ne pas pardonner parce que vous n’accepte plus le comportement.

Ou par exemple, si la personne en couple, elle ne vous convient plus, vous pouvez faire semblant que vous ne pardonnez pas, parce que la personne vous ne voulez plus qu’elle soit dans votre vie. Parce que vous voulez faire de la place à d’autres personnes.

Voilà. Après je ne sais pas, mon message il est peut-être flou, mais je pense qu’il y a des choses qui doivent vous parler dans ce que vous pouvez vivre. Voilà, j’ai parlé de l’infidélité, peut-être que vous le vivez. Les gens, la façon dont ils vous parlent, peu importe. Apropriez-vous ce message à ce que vous vivez.

Pour revenir au pardon, je vous dis, c’est important de pardonner pour être bien avec soi-même. Le principal, c’est d’abord être bien avec soi-même. Mais après, justement quand on est bien avec soi-même, il y a un moment où on n’accepte pas certains choses, non. Par exemple si la personne ne vous respecte pas. Moi je ne veux pas dans mon entourage, aujourd’hui je ne veux plus de gens qui ne me respectent pas. Donc aujourd’hui, je m’entoure de plus en plus de gens qui me respectent. Ca ne va pas dire que les autres personnes, je ne les verrai plus. Mais tant qu’elles sont comme ça avec moi, c’est mort. Non ! C’est qu’à un moment donné, par amour pour moi, je veux des gens qui soient dans des bons comportements.

Après on peut rigoler. Pour rigoler, j’ai des comportements… c’est pour déconner. C’est comme les enfants, ils vont jouer à la guerre, comme les animaux, ils vont jouer à la guerre, mais c’est un jeu. Ils ne sont pas en train de se taper dessus et de vouloir s’entretuer. En fait c’est un jeu, et après il y a quand on fait la vraie guerre. C’est pour ça que des fois on peut se chamailler, ou alors il peut y avoir les vrais conflits. Donc moi après, si ce sont des jeux où on ne se respecte pas, mais que c’est pour déconner, il n’y a pas de soucis. Mais quand c’est vraiment de la méchanceté. enfin quand ça blesse vraiment la personne, si je suis blessée ou que l’autre personne est blessée, ou qu’elle ne me respecte pas, mais que ce n’est pas pour déconner, non ça je n’en veux pas.

Je pense que je pardonne beaucoup plus qu’avant, mais je n’accepte pas certains comportements. Et en fait, je pardonne plus qu’avant intérieurement. Mais au gens, par contre, avant j’acceptais trop les comportements des gens qui ne me respectaient pas, qui avaient des comportements inacceptables. J’acceptais trop, mais aussi je ne m’en rendais pas forcément compte. Mais maintenant, ce n’est plus pareil. Je pardonne parce que je sais que derrière il y a des souffrances… je comprends que la personne, elle réagit comme ça, je pardonne dans ce sens là. Mais je n’accepte plus dans ma vie, qu’on vienne me voir en n’étant pas gentils, en ayant des comportements par respectueux envers moi. Dans ce cas là, c’est non. Là, je peux être vraiment très méchante. Très méchante dans mon comportement, enfin je ne frappe pas les gens. Mais à un moment donné, je me respecte donc je n’accepte plus.

Bon cette vidéo est un peu floue, mais j’espère que ça va vous faire comprendre des choses pour avancer. C’est intéressant cette vidéo, je parle du pardon, je parle de l’infidélité, je vous montre mon apparence de soirée. Oh tiens, elle est intéressante cette vidéo, j’aime bien. Mais après, je pars un peu dans tous les sens. Mais c’est pas grave, plutôt que des vidéos bien structurées avec des messages bien structurés, c’est flou aujourd’hui et c’est bien comme ça.

J’espère que cette vidéo va vous aider, vous aide à mieux comprendre certaines choses. Je ne sais pas si je l’ai dit, le pardon, ça va vous aider à être beaucoup mieux avec vous-même et si vous êtes beaucoup mieux avec vous-mêmes, vous aurez moins besoin de la nourriture, des crises de boulimie et vous allez vous sentir beaucoup mieux. C’est un cercle vertueux. Pour aller dans un cercle vertueux, il faut mettre des choses qui sont utiles, qui apportent, qui aident. Donc vous aurez moins besoin de la boulimie, ça va vraiment vous aider à pardonner, mais à pardonner sans accepter l’inacceptable. C’est qu’à un moment donné, on n’est pas des cons, il n’y a pas marqué débile et naïf. Avant, j’étais naïve, il n’y a pas si longtemps que ça, j’étais complètement naïve. Non, là c’est terminé, c’est fini, je me respecte maintenant de plus en plus. Je ne dis pas, j’accepte sûrement encore des comportemets qui ne sont pas acceptables dans ma vie. Mais plus je m’en rends compte, plus je n’accepte pas. Mais je pardonne, quand je peux pardonner.

Si vous voulez avoir un peu plus d’infos sur la boulimie, mieux comprendre les causes de la boulimie, n’hésitez pas à vous inscrire au programme gratuit « les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie ». En fait, pendant plusieurs jours, je vous envoie un mail par jour. Dedans, vous avez plein d’infos, d’explications sur les causes de la boulimie. Et ce sont des clés principales  que j’ai repérées, qui vont vous aider à sortir de la boulimie et à être mieux avc vous-mêmes. Parce que là je vous ai parlé du pardon, mais il y a d’autres aspects qui sont plus généraux. Je vous raconte aussi mon histoire et comment j’ai fait pour sortir de la boulimie. Donc n’hésitez pas, je vous mets un lien en-dessous de la vidéo et à la fin de la vidéo pour vous inscrire.

Et si vous avez besoin d’aide, parce qu’il y a des choses qui ne vont pas, que les vidéos ça vous aide, mais que vous avez du mal à avancer vous-mêmes personnellement, si vous bloquez sur certains aspects, si vous avez besoin, je peux vous aider. Je fais des séances de thérapie par skype. Ca peut être pour un truc ponctuel, juste une séance comme ça, il y a un truc qui ne va pas, hop je vous aide. Ou si vous voulez aller plus en profondeur, ça peut être un suivi plus régulier. Je vous mets un lien en-dessous aussi, à la fin de la vidéo.

Et sinon je vous dis à bientôt pour la prochaine vidéo !

Tout ce qui est dit dans cette vidéo n’est en aucun cas la vérité, mais ma vision des choses, mon opinion issues de mes connaissances et de mon expériences personnelles. Je ne prétends ni détenir la vérité, ni savoir ce que chacun doit faire ou ne pas faire, penser ou ne pas penser.



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés