Aller au contenu

Pourquoi ne pas aller trop vite pour guérir de la boulimie ?

 
Vous aimeriez vraiment guérir de la boulimie, mais vous vous sentez parfois impuissants et vous avez l’impression que c’est beaucoup trop dur, voir impossible de guérir ? Dans cette vidéo, je vais vous expliquer une des raisons pour lesquelles vous pouvez ressentir cela, pourquoi c’est normal et comment ne plus ressentir cela et guérir de la boulimie.

Pourquoi ne pas aller trop vite pour guérir de la boulimie ?

 

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo

 


  

 
Transcription de la vidéo sur ne pas aller trop vite pour guérir de la boulimie

Bonjour et bienvenue sur Sortir de la Boulimie. Ici Magali LE ROUX, ancienne boulimique pendant 8 ans et bientôt diplômée en psychothérapie.

Dans cette vidéo, je voudrais vous dire : n’essayez pas d’aller trop vite pour guérir de la boulimie.

Je fais cette vidéo parce qu’une personne m’a contacté par mail et m’a dit qu’elle avait des difficultés des fois : elle faisait beaucoup de changements pour sortir de sa zone de confort. C’est ce que je conseille dans certaines vidéos car guérir de la boulimie ne se fait pas juste en claquant des doigts. Ce n’est pas en ne faisant rien, il y a des choses à faire…

Sortir de sa zone de confort est nécessaire pour guérir de la boulimie

C’est important de sortir de sa zone de confort, de tester de nouvelles habitudes, de faire des changements dans votre vie (pas forcément qu’au niveau alimentaire). Par exemple : essayer d’améliorer votre confiance en vous demande de faire des petites choses qui sont un peu difficiles. La confiance en soi est un petit peu difficile à améliorer. La confiance en soi, si on n’essaie jamais de se dépasser (par exemple prendre la parole devant des gens ou tenter de faire des choses comme ça), on ne peut pas l’améliorer en ne faisant rien.

Donc, je lui avais conseillé et dit que c’était vraiment important pour guérir de la boulimie de faire des changements, de sortir de sa zone de confort. Elle m’a dit que des fois c’était vraiment dur, qu’elle se sentait beaucoup en insécurité. Elle a utilisé le mot insécurité parce que c’est ce qu’elle ressentait. Elle essayait de faire des choses mais ça la mettait face à de l’insécurité : c’était beaucoup trop dur parfois pour elle. Du coup, elle m’a conseillé de faire une vidéo là dessus parce qu’elle avait du mal à comprendre.

J’ai trouvé ça très intéressant car je suis sûre qu’il y a beaucoup de personnes qui au final bloquent, qui ont du mal à guérir parce que des fois faire des changements : c’est trop dur. Peut-être que certains des conseils que je vous donne sont parfois trop durs pour vous ? Que ça vous demande trop d’efforts ? Que ça vous demande trop de sortir de votre zone de confort ? Que ça peut faire peur ? Qu’après, soit vous allez arrêter de le faire régulièrement (si c’est quelque chose que je vous conseille de faire régulièrement), soit vous allez arrêter de le faire parce que c’est trop dur, c’est trop contraignant ? Ça réveille trop de peurs en vous et vous sortez un petit peu trop de votre zone de confort ?… Tout ça peut déranger des personnes. Il y a des personnes qui vont avoir du mal à guérir parce qu’elles n’arrivent pas à faire ça ou ça… Et pourtant, je vais vous dire que c’est tout à fait normal. Il y a des personnes qui arrivent plus facilement à sortir de leur zone de confort que d’autres.

Moi, j’avais du mal avant à sortir de ma zone de confort. Avec le temps je me suis rendue compte que c’était utile, qu’au final je me sentais mieux des fois quand je sortais de ma zone de confort que quand je n’en sortais pas. Maintenant j’arrive plus facilement à sortir de ma zone de confort, à oser faire des choses un petit peu difficiles. J’y arrive plus facilement, ça ne veut pas dire que j’y arrive tout le temps mais j’y arrive plus facilement qu’avant. Pour certains d’entre vous ça peut être trop difficile, ça peut être trop de changements. Vous pouvez avoir beaucoup plus de mal à sortir de votre zone de confort que d’autres personnes. Je tenais à vous dire que c’est tout à fait normal, que ça peut faire peur…

 

ne pas aller trop vite pour guérir de la boulimie

 

Comment sortir de sa zone de confort et guérir de la boulimie sans avoir peur ?

Ce que je vous conseille, pour éviter justement de vous sentir en insécurité et finalement de laisser tomber et dire que c’est trop difficile de guérir de la boulimie, c’est de faire des choses petit à petit. C’est vrai, surtout quand on est boulimique on est impatient. On a envie d’aller trop vite, on a envie de guérir du jour au lendemain, ou en une semaine… Ça ce n’est pas possible, on ne peut pas guérir en une semaine, on ne peut pas guérir en un jour. Ça peut demander plus ou moins de temps selon vous et où vous en êtes dans la boulimie. Il est sûr que si vous faites 10 crises par jour, ça mettra plus de temps qu’une personne qui n’en fait qu’1 par semaine. Tout est possible mais n’essayez pas d’aller trop vite. Essayez de prendre le temps, d’aller à votre rythme.

Si des fois c’est trop dur de suivre des conseils que je vous donne, faites petit à petit… C’est ce qu’on appel des petits pas, c’est de ne pas essayer de trop changer d’un coup mais juste de s’améliorer un petit peu. Par exemple pour les crises, si vous en faites 2 par jour, n’essayez pas de ne plus en faire ou d’en faire plus qu’1 par mois : ça va être trop difficile. Si vous passez de 2 crises à 1 crise par jour : c’est déjà bien. Quand je vous dis ça, ce n’est pas pour contrôler vos crises ou en faire le moins possible, c’est pour faire en sorte de guérir. Votre objectif, c’est d’en faire de moins en moins. Je ne veux pas rentrer dans le détail mais dans d’autres vidéos je dis qu’il ne faut pas essayer de contrôler votre alimentation pour ne pas faire de crises. Il faut plutôt comprendre les problèmes et les codes qui font que vous êtes boulimique. Les crises partiront d’elles-mêmes, pas en agissant sur les crises, c’est plutôt les crises qui vont partir progressivement…

Je m’égare un petit peu, mais voilà n’essayez pas d’aller trop vite. Un autre exemple : si parce que pour guérir de la boulimie il faut augmenter sa confiance en soi, si vous n’avez pas l’habitude de prendre la parole devant des personnes, n’essayez pas du jour au lendemain (pour augmenter votre confiance vous) de parler devant 50 personnes. Ce sera trop dur pour vous et ça va vous mettre en échec. Vous allez vous sentir trop en insécurité. Par contre, ce que vous pouvez faire c’est de prendre la parole devant 2 personnes, et après peut-être 5 personnes… Si devant 2 personnes vous vous sentez à l’aise, vous pourrez passer à 5 personnes et etc…

Ne faites pas les choses si c’est trop dur pour vous, ne faites pas ça. Mettez vous des objectifs intermédiaires, ça vous rassurera. Vous serez moins en échec parce que ce sera plus facile pour vous, vous n’aurez pas trop de peurs. Vous n’aurez pas la peur de vous sentir en insécurité, tout ça est très lié à l’insécurité. Faites les choses progressivement même si ça met plus de temps. Je peux vous dire que prendre le temps de guérir, prendre le temps de faire les choses, ça vous fait bâtir des bases solides pour votre guérison. Ça va vraiment marcher sur le long terme. Il vaut mieux prendre le temps et être vraiment guéri sur le long terme plutôt que d’essayer de tout faire pour guérir en peu de temps et finalement vous rendre compte 3 mois après que vous rechutez dans les crises. Prenez le temps, respectez votre rythme. Vous avez votre rythme à vous. Ce n’est pas parce que des personnes ont guéri en tant de temps (ou que des personnes ont fait des choses), que vous vous êtes obligés d’être capable de le faire. Vous, vous avez votre rythme. Si c’est trop pour vous, allez à votre rythme.

Je peux prendre un autre exemple : une personne qui a voyagé seule (c’est mon exemple quand je suis partie en Espagne). J’ai voulu partir 1 mois toute seule, avec ma voiture et ma chienne, dans des endroits où je n’étais jamais allée (enfin une fois mais je ne connaissais pas du tout). Je ne parle pas espagnol, un peu anglais, mais j’ai voulu aller à l’aventure et je n’avais rien réservé… J’y suis allée et c’était la première fois que je faisais un voyage seule… J’y suis allée, ça a été un petit peu trop dur pour moi : je me suis sentie trop en insécurité. Il y a eu des événements qui ont été trop dur à gérer toute seule. Donc, je suis rentrée au bout d’une semaine et je me suis dis : « C’est pas grave, c’était peut-être trop pour toi. La prochaine fois (par exemple) tu vas y aller mais avec une autre personne, comme ça tu connaîtras. La prochaine fois quand tu voudras voyager seule, tu iras mais : je pense que la prochaine fois je réserverai à l’avance. Je m’arrangerai vraiment pour qu’arrivée sur place ce soit « ok ». Ou peut-être ne pas partir 1 mois comme ça… ». C’était trop pour moi et j’ai accepté mes limites. C’était trop et je sais que les prochaines fois je prendrai plus de temps. Je ne partirai peut-être que quelques jours…

C’est important de respecter son rythme et de ne pas se taper dessus parce qu’on n’y arrive pas. Je ne me suis pas dis : « Non tu es nulle, tu n’arrives pas à partir 1 mois toute seule alors que d’autres y arrivent ». J’avais vu des exemples : il y en a qui partaient 1 an seul, mais ça c’est eux parce qu’ils y arrivent… C’était trop dur pour moi donc j’ai accepté mon rythme et au contraire je me suis félicitée parce que j’ai osé le faire. Je suis quand même partie 1 semaine et c’est génial. J’étais très contente et très fière de moi. Je vous conseille déjà de vous féliciter quand vous faites des petits pas. Soyez content quand vous arrivez à voir des petits changements, des petites améliorations, félicitez vous c’est important. Respectez votre rythme, prenez le temps. C’est vraiment un gage de réussite et ça vous permettra de vous sentir bien.

J’espère que cette vidéo vous aura plu, qu’elle va vous aider à vous mettre un peu moins de pression pour guérir ou pour d’autres choses. Si vous voulez avoir un peu plus de conseils, d’informations sur la boulimie et mieux comprendre d’où ça vient, je vous propose de vous inscrire au programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie » en cliquant sur le lien juste en dessous.

C’est un programme que je vous envoie sur plusieurs jours par mails. Je vous explique les principales raisons de la boulimie, je vous donne des conseils pour commencer à guérir. Je vous parle aussi de mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie.

Prenez votre temps, acceptez votre rythme, respectez votre rythme surtout…

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo.

 

Autres vidéos ou articles sur le sujet qui peuvent vous intéresser : 

Pourquoi guérir de la BOULIMIE peut faire PEUR ?

5 RAISONS pour lesquelles je n’ARRIVE PAS à sortir de la BOULIMIE

Comment AVANCER chaque jour vers la GUERISON de la boulimie ?

 

COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés