Aller au contenu

Mon anniversaire et mon gâteau pour mes 30 ans

Dans cet article, je vous partage mon ressenti par rapport à mon anniversaire et l’étape des 30 ans, ainsi que ma recette de mon gâteau d’anniversaire que j’ai réalisé. J’en profite pour vous parler d’un nouveau projet qui peut vous intéresser.

 

gâteau d'anniversaire

Mon anniversaire et mon gâteau pour mes 30 ans

 

L’étape de mes 30 ans

 

Il y a 2 jours, le 22 juin 2018, j’ai fêté mes 30 ans. Ce n’était pas un anniversaire comme les autres. Bien sur, chaque anniversaire est unique. Mais là, j’ai senti que ça marquait la fin de quelque(s) chose(s) et le début d’autre(s) chose(s). Je dis au singulier et au pluriel car il n’y a jamais vraiment une chose qui se change. Tout comme il n’y  jamais qu’une seule raison qui nous pousse à faire des choses, ni une seule conséquence qui arrive. Parfois on en a conscience, parfois on n’en a pas conscience, parfois on en a conscience plus tard de ces choses, de ces raisons, de ces conséquences…

Bref, mes 30 ans annoncent la “mort”, le deuil pour permettre la naissance et le renouveau. Tout ça est valable, peu importe le domaine dont on parle. Pour construire ce que l’on souhaite, il faut déconstruire ce que l’on ne souhaite plus.Un ami m’a d’ailleurs dit que j’étais habillée comme une mariée. Parce que j’avais mis une robe blanche. Et peu après, je lui ai dit qu’on pouvait voir ça comme ça, mais aussi le voir comme une robe d’enterrement parce qu’en Guadeloupe par exemple, les gens s’habillent souvent en blanc pour les enterrements. Et j’ai dit que je faisais un deuil. Je pensais à quelque chose de précis quand j’ai dit ça, mais avec le recul, je réalise que ça veut aussi dire le deuil de la petite fille qui avait 29 ans. Pour laisser place à une jeune femme de 30 ans. Bien sur, je n’éteindrai jamais la petite fille intérieure qui est en moi, il en est hors de question ! Mais je ne sais pas comment vous expliquer, c’est un peu comme si j’étais une chrysalide et que depuis mes 30 ans, je suis en train de faire sortir le papillon. C’est la fin de la chrysalide et le début du papillon. On peut aussi voir cette chrysalide comme la prison et le papillon qui prend son envol pour devenir libre, pour se libérer de toute la prison dorée de la chrysalide. Aucune idée, on peut vraiment intérpréter comme on le souhaite. Seul l’avenir montrera concrètement ce que ça signifie.

Mais voilà, c’est pour vous dire que je ressens que c’est une étape très forte, et ce ressenti, je ne l’avais jamais ressenti pour les autres anniversaires. Et puis lors de cette anniversaire, j’ai eu plein de cadeaux et de surprises. Je ne parle pas seulement de cadeaux physiques. Je parle au sens large. Et je n’ai pas eu que des belles surprises heureuses. J’ai eu des mauvaises surprises, des déceptions aussi. Mais j’ai eu de très belles surprises et beaucoup de joie. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ça se passe ainsi. Maintenant je me dis que ce n’est finalement pas plus mal pour ce qui est des mauvais cadeaux. Parce que parfois, derrière les mauvaises surprises, se trouvent des trésors. Tout dépend avec quelles lunettes on regarde les choses. Si on regarde les choses avec les lunettes qui cherchent le mal, broient du noir, alors on va surtout voir ce qui nous fait nous sentir mal. Si on met les lunettes qui cherchent la beauté et voient le bon côté des choses, alors on va surtout voir ce qui va nous aider à nous sentir bien et à nous rendre encore plus heureux.

Ca m’arrive parfois de me tromper de lunettes et de prendre les premières. Mais comme je sais que j’ai aussi dans mon sac les secondes lunettes, je change généralement assez rapidement. Et ce qui est bien avec ces lunettes, c’est qu’elles m’aident à trouver plein de merveilles et à attirer plein de choses merveilleuses à chaque fois que je les mets. Pourtant, ce sont les mêmes choses que je regarde avec ces lunettes. Rien ne change, les objets sont les mêmes. Mais les lunettes sombres ne me permettent de voir que le sombre, le noir, le triste sur les objets. Tandis que les lunettes claires me permettent de voir les objets et les choses plus lumineux, plus brillants, plus gais, plus coloré. Je trouve ça quand même plus agréable.

Bref, quand j’ai voulu écrire cet article, je voulais avant tout vous partager mon gâteau d’anniversaire que j’ai réalisé pour mes 30 ans. Mais dans l’instant, mon intuition m’a guidée à écrire ces lignes sans vraiment savoir pourquoi à l’instant où j’écris. Chacun interprétera ces paroles selon ce qu’il a envie de comprendre et d’interpréter. Et vous pouvez même lire cet article avec les lunettes noires et ensuite de le relire avec les lunettes claires pour voir la différence. Peut-être que vous aurez des prises de conscience et que ça va changer votre vision de choses et que ça va créer des déclics dans votre état d’esprit et dans votre vie. Je vous le souhaite en tout cas.

 

Mon gâteau d’anniversaire et mon nouveau projet

 

Et du coup, j’en profite pour vous partager mon gâteau d’anniversaire que j’ai réalisé. Il s’agit d’un trianon. Et je me suis amusée à faire des décorations avec des coeurs et des fleurs car j’adore les coeurs et les fleurs. J’ai publié la recette sur mon blog la cuisine plaisir et santé. Pour voir la recette, il vous suffit de cliquer ici : mon gâteau d’anniversaire pour mes 30 ans.

Ce gâteau annonce également quelque chose d’important. J’ai décidé ces derniers jours de passer mon CAP pâtisserie l’année prochaine en candidat libre. J’avais déjà voulu le faire il y a quelques années pour un projet. Mais les contraintes géographiques, économiques, pratiques et le projet en lui-même ont fait que j’ai abandonné. Mais pas totalement puisque j’ai décidé de revenir plus ou moins sur ce projet. La ligne directive et le CAP pâtisserie sont les mêmes. Mais tout est différent. Et c’est en lien total avec le blog sur la boulimie et mon nouveau blog sur la cuisine. Parce que je n’ai pas l’intention de créer une pâtisserie classique ou de faire de la pâtisserie comme tout le monde. Enfin oui et non. C’est difficile à vous expliquer comme ça, mais si vous me suivez et que vous suivez mon blog sur la cuisine plaisir et santé, vous comprendrez peut-être petit à petit. Et il faut toujours prendre les choses dans un contexte. 

Et le fait de vouloir passer mon CAP pâtisserie l’année prochaine, c’est un but en soi, je sens que ce diplôme va m’ouvrir des portes et des opportunités pour certaines choses et aussi pour aider les gens à sortir de la boulimie (bien qu’on pourrait croire le contraire a priori). Mais le fait de préparer pendant 1 an ce CAP sera l’occasion pour moi de faire des expériences culinaires, de me perfectionner sur l’art culinaire, de réaliser des recettes pour mon blog, de partager au grand public certaines choses pas assez connues selon moi. Ca m’aidera aussi à donner le meilleur de moi-même, à me challenger, à apprendre des choses que je ne serais pas allée apprendre par moi-même. Bref, je ne sais pas, mais je sens que ce CAP pâtisserie est aussi important sur le but que sur le chemin pour aller vers ce but.

Et du coup, ce gâteau que j’ai réalisé pour mes 30 ans annonce le début d’une grande aventure. Et ce sera amusant de voir la différence entre ce gâteau et celui que je réaliserai pour mes 31 ans, autant au niveau de l’esthétique que de la technique. On verra bien ! En plus il est rigolo je trouve ce gâteau pour mes 30 ans, il fait petite fille, amateur, il a plein de défauts et ratés. En plus je le trouvais bon, mais j’ai senti que je peux mieux faire. Bon bien sur, il est très bien réussi sur l’esthétique et sur le gout si on se base sur un gâteau amateur. Il est même parfait dans son imperfection et je l’aime trop, j’aime trop la petite touche de réparation que j’ai tenté de faire en haut à gauche car je l’avais cassé en le mettant dans le frigo. Mais si je vise le top niveau et le CAP pâtisserie, mon gâteau est vraiment bof. Et c’est tant mieux, comme ça l’année prochaine on verra encore plus l’amélioration entre les 2 gâteaux et je pourrai encore mieux voir ma progression que si j’avais fait un gâteau parfait dès le début. Je dirais même que ce qui est intéressant, c’est autant le fait que dans un an je saurais faire des gâteaux presque parfaits que le fait de voir toute la progression. Et puis il faut dire que j’ai fait ce gâteau avec le matériel que j’avais chez moi et je n’ai pas tout le matériel des grands pâtissiers donc c’est normal que ça soit moins bien réussi. Il faut rester réaliste et accepter le manque de connaissance et d’expérience.

Bien sur, je ne vais pas m’entraîner que pour le CAP pâtisserie. Je veux également apprendre des techniques culinaires pour arriver à faire des superbes pâtisseries et recettes vegan sans sucre, sans gluten… entre autres. J’ai plein d’idées et d’expériences à faire pour qu’on puisse allier plaisir et santé. Et qui sait, peut-être que je vais découvrir des recettes de pâtisseries qui vont aider à sortir de la boulimie, qui auront par exemple le même effet que les anti-dépresseurs, mais sans les inconvénients et les effets secondaires. Ou qui seront aussi bons que les pâtisseries classiques, mais qui aideront à perdre du poids pour les personnes qui en ont besoin. Voilà, pour allier plaisir et santé !

Bon sur ce, je vous laisse et je retourne à mes expériences culinaires 🙂

Magali Le Roux

COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés