Aller au contenu

Comment moins CULPABILISER après une CRISE DE BOULIMIE ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Vous culpabilisez à chaque fois que vous faites une crise de boulimie ? C’est compréhensible avec tout ce que vous venez de manger. Mais je vais vous expliquer justement comment moins culpabiliser et ainsi diminuer les crises de boulimie.

Pourquoi avez-vous tendance à culpabiliser quand vous venez de faire une crise de boulimie ?

 

Quel est l’objectif principal de la personne boulimique ? Avoir le corps le plus parfait possible. Et comme dans notre société, on nous fait croire que le principal signe de beauté d’une femme est la minceur, la personne boulimique va alors tout faire pour avoir un corps mince, voire très mince, sans un bourrelet qui dépasse.

Et pour avoir un corps mince, elle va tout faire pour maigrir ou bien ne surtout pas grossir. La télévision, les magazines, les gens qu’on rencontre, tous nous disent que pour cela il faut faire des régimes, il faut supprimer certains aliments, surtout les aliments gras et sucrés, il faut manger moins, il faut éviter de manger ceci ou cela. Et que si on fait des écarts, qu’on mange les aliments interdits, ou qu’on mange un peu trop, alors on va grossir.

Voilà ce que les personnes boulimiques ont bien ancré dans leur tête : « manger certains aliments fait grossir, alors si j’en mange je vais grossir ».

Rien de tel pour se sentir frustré et pour culpabiliser. Parce que le problème dans tout ça n’est pas de ne pas manger certains aliments. Le problème est que, quand on s’interdit de manger des aliments qu’on aime, on finit par être frustré. Alors au début ça peut aller, mais au bout d’un moment, cela devient plus difficile de résister, surtout quand c’est un aliment qu’on aime. La frustration est là, même si parfois on ne s’en rend pas compte.

Mais au bout d’un moment, quand la frustration est trop présente ou que la personne boulimique vit un moment de faiblesse (du stress, des émotions négatives, un moment de déprime…), il devient alors plus difficile de résister à le tentation de manger ces aliments. C’est d’autant plus vrai si ces aliments lui procurent du bien-être. Et c’est le cas des aliments gras et sucrés qui procurent beaucoup de plaisir gustatif et qui sont le plus souvent interdits par la personne boulimique.

Et du coup, lorsqu’elle n’arrive plus à résister, elle finit par manger un des aliments interdits. Mais comme elle croit qu’elle va grossir en mangeant cet aliment, elle va culpabiliser. Et la culpabilité liée au mal-être va déclencher des crises de boulimie. Alors qu’elle contrôlait son alimentation avant, elle perd le total contrôle de ce qu’elle mange et va justement manger les aliments qu’elles ne s’autorisaient pas avant.

Mais la culpabilité après les crises de boulimie est tellement forte, que la personne boulimique se sent terriblement mal dans sa peau, parfois jusqu’à se détester et avoir envie de faire du mal à son corps. La souffrance est vraiment là. Peut-être vous reconnaissez-vous dans tout ce que je viens de vous dire?

Et la culpabilité et la peur de grossir après cette crise de boulimie poussent alors la personne boulimique à contrôler davantage son alimentation et à éviter encore plus les aliments interdits.

Et nous revenons à la case départ de tout à l’heure : cela provoque de la frustration, puis elle finit par craquer et faire à nouveau une crise de boulimie et ainsi de suite.

Sans la culpabilité dans tout ça, ce serait déjà beaucoup plus facile à vivre pour vous et vos crises de boulimie diminueraient. La suite de cet article va vous permettre justement de moins culpabiliser et de diminuer vos crises.

Boulimie | CULPABILISER

Pourquoi trop manger et manger gras et sucré ne vous fera pas grossir ?

 

Peut-être savez-vous que la nature est si bien faite. La chaîne alimentaire des animaux est justement prévue pour qu’il n’y ait pas une surpopulation de certaines espèces. Tout est prévu pour que nous puissions respirer correctement et que cela nous permettre de vivre.

D’ailleurs, le corps humain est une machine naturellement incroyable dans laquelle tout est calculé pour que nous puissions bien vivre et ne manquer de rien. Et bien justement, la nature a aussi donné à notre corps la capacité de gérer les excès alimentaires, mais aussi les différentes catégories d’aliments. Je vous explique.

Lorsque nous mangeons un peu trop à un repas, ou que nous grignotons, notre corps va se rendre compte qu’il doit digérer plus d’aliments que ce dont il avait besoin. Il va donc en premier lieu mettre plus de temps à digérer cette quantité d’aliments. Et oui, il ne peut pas tout faire en même temps, le pauvre. Résultats : au lieu de mettre 8 heures à digérer un repas par exemple, il va mettre 16 heures. Donc au lieux d’avoir faim au repas suivant, vous n’avez pas ou très peu faim.

Si vous écoutez votre faim, vous allez donc ne pas manger ou manger très peu au repas suivant. Vous pouvez même sauter un repas. Par exemple, si vous avez trop manger à midi, peut-être n’aurez-vous pas faim à 20h. Qui vous oblige à manger si vous n’avez pas faim? Votre corps ne réclame pas à manger parce qu’il est en train de digérer le repas du midi. Vous n’avez donc pas besoin de manger à 20 heures comme d’habitude. Ou alors vous pouvez manger une petite bricole histoire de ne pas vous réveiller dans la nuit. Vous pourrez alors profiter pleinement du petit déjeuner puisque vous aurez faim.

En faisant cela, vous n’allez pas grossir. Votre corps a tout prévu. Par contre, si vous mangez quand même alors que vous n’avez pas faim au repas au suivant, et que vous répétez ce chemin régulièrement, là vous allez grossir. Car votre corps va s’habituer à avoir trop de nourriture et il va s’adapter à cette quantité. Mais s’il vous arrive occasionnellement de trop manger, vous n’allez pas du tout grossir.

Et la seconde raison pour laquelle vous n’allez pas grossir en mangeant trop est que votre corps va naturellement éliminer le surplus de nourriture. Il ne va pas tout assimiler dans votre organisme. Il va rejeter ce dont il n’a pas besoin avec les excréments. Après un excès alimentaire, vous irez donc plus souvent aux toilettes pour éliminer le surplus d’aliments que votre corps a rejeté.

Je viens de parler du fait de trop manger, mais c’est aussi le cas pour le fait de manger gras et sucré. Tout ce dont votre corps n’a pas besoin, il va le rejeter naturellement.

De plus, si vous écoutez vraiment votre corps et que vous avez mangé trop d’aliments gras et sucrés pendant une période, il va manquer d’aliments frais et légers plein de vitamines. Vous allez donc avoir naturellement faim pour des fruits et des légumes ou des aliments plus légers. Bon, si vous avez toujours mangé gras et sucré depuis votre enfance, votre corps aura un peu plus de mal à ressentir cela. Si c’est votre cas, ça serait donc bien que vous lui appreniez à vouloir des fruits et des légumes en en mangeant plus souvent.

Personnellement, hier j’avais envie de gâteaux et de chips et je n’ai mangé que ça de la journée et un peu trop d’ailleurs. Mais j’en avais envie, ça me faisait plaisir :-). Et bien je peux vous dire qu’aujourd’hui, je n’ai pas eu faim avant 13 heures et encore c’était une petite faim. Et je n’avais pas du tout envie de manger des gâteaux et des chips. J’avais juste envie d’un plats de vermicelles de riz avec des légumes, sans graisse. C’était parfait. De plus, cela m’arrive parfois de manger plus qu’à ma faim à un repas, je suis une vraie gourmande :-). Ou alors je mange un peu trop à un repas avec d’autres personnes, ou parfois à cause d’une émotion un peu trop forte que je n’ai pas réussi à bien repérer. Mais je ne culpabilise plus du tout, parce que je fais en sorte d’écouter mon corps ensuite et du coup il se régule tout seule. Je fais donc parfois des excès alimentaires sans grossir pour autant.

Vous voyez, nul besoin d’avoir peur de grossir quand vous mangez trop ou que vous mangez gras et sucré. Si vous écoutez votre corps, il va se réguler tout seul et vous garderez votre poids idéal.

gateau régime

Comment moins culpabiliser après une crise de boulimie ?

 

Tout d’abord, repérez le moment où vous culpabilisez. La plupart du temps, c’est lorsque soit parce que vous faites un écart chez d’autres gens, à un repas convivial par exemple. Ou parce que vous avez une grande envie de manger quelque chose. Ou alors parce que vous vous sentez mal et vous cherchez du réconfort dans la nourriture, et en particulier dans les aliments gras et sucrés. Ou parce que vous avez faim et que votre corps vous pousse à manger ce que vous trouvez sur votre passage. Ou simplement parce que vous ressentez un besoin de manger compulsivement.

Peu importe la raison, repérez ce moment où vous ressentez de la culpabilité. De la culpabilité parce que vous avez fait un écart, parce que vous aviez fait beaucoup d’efforts pour éviter certains aliments ou vous restreindre niveau quantité et que vous voyez tous vos efforts s’effondrer en si peu de temps. De la culpabilité parce que vous faites attention à votre ligne ou vous faites un régime et vous avez peur de grossir en manger ces aliments interdits.

Une fois que vous ressentez cette culpabilité, posez-vous un instant et pensez à tout ce que je vous ai dit. Si besoin, relisez cet article. Et dites-vous ces phrases : ces aliments ne vont pas me faire grossir, mon corps va se réguler tout seul ensuite. Je n’ai pas à m’inquiéter de mon poids. Cela m’a fait du bien de manger ces aliments, j’en avais besoin à ce moment. Et j’aurais moins faim ou pas du tout faim au prochain repas. Si je n’ai pas faim, je pourrais attendre plus tard pour manger. Pas besoin de culpabiliser »

Une fois que c’est bien intégré et que vous ressentez moins de culpabilité, vous pouvez faire des activités pour vous changer les idées. Et écoutez vos sensations de faim aux prochains repas. Si vous n’avez pas faim, ne mangez pas. Si vous avez un peu faim, mangez un peu mais pas trop. Mais si vous avez faim, surtout mangez. Le gros piège à éviter est de restreindre. Si votre corps vous dit qu’il a faim, c’est que finalement il a pu digéré ce que vous lui avez donné. Et si cela vous semble trop, ne vous inquiètes pas. Votre corps va se réguler dans les jours qui suivent. Et il éliminera les aliments dont il n’aura pas besoin.

Si vous devez manger avec d’autres personnes au repas suivant, faites en sorte de manger des petites quantités. Et si on vous fait une remarque, dites que vous n’avez pas trop faim. Après tout, vous avez le droit de ne pas avoir faim. Pourquoi c’est obligatoire d’avoir faim à chaque repas? Laissez ces personnes raconter ce qu’elles veulent. Ecoutez plutôt votre corps, c’est lui seul qui sait ce dont vous avez besoin ou pas.

J’espère que cet article va vous aider à culpabiliser beaucoup moins. Bien entendu, cela est valable quand vous manger trop ou trop gras et trop sucré, mais aussi quand vous faites des crises de boulimie. Avec les crises, vous aurez peut-être besoin de sauter plusieurs repas parce qu’il va mettre beaucoup de temps à digérer. Mais surtout, mangez à nouveau dès que vous avez faim. Ne vous interdisez pas de manger alors que votre corps vous dit qu’il a faim. Vous allez repartir dans un nouveau schéma de restrictions et cela vous provoquer à nouveau des crises de boulimie.

Avec le temps et en appliquant ces conseils, vous verrez que vous allez de moins en moins ressentir le besoin de manger de façon compulsive et de faire des crises de boulimie. Je peux vous dire que sans culpabilité, qu’est-ce que ça fait du bien !

Si vous souhaitez commencer à guérir de la boulimie et connaître un peu mieux les principales causes qui vous poussent à être boulimique, n’hésitez pas à vous inscrire dans le formulaire en haut à droite de cet article pour recevoir le programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Je vous explique les 6 principales causes et je vous donne des exercices pratiques à faire pour les changer. Vous apprendrez aussi mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie.

Je vous souhaite à tous de guérir, et croyez en vous. Je sais que vous en êtes tout à fait capable et vous allez y arriver 🙂

Retour vers la page d’accueil : Accueil

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

12 réflexions au sujet de « Comment moins CULPABILISER après une CRISE DE BOULIMIE ? »

  1. Karen dit :

    Après ma crise de boulimie, j’étais très mal, je me sentais trop remplie, et très grosse d’un coup.

    Dès que j’ai lu ton texte, je culpabilisais beaucoup moins, et ça fait du bien. Je me sens rassurée, merci beaucoup, ça aide beaucoup.

     

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Super Karen !

      La culpabilité est peut-être ce qui fait le plus de mal quand on vit la boulimie. Quand on arrive à la supprimer, cela peut faire un bien fou dans sa vie :-).

      Magali

      Répondre
  2. ju dit :

    Bonsoir, je suis quelqu’un qui a des sacrés troubles alimentaires, je me prive toujours, et une a trois fois par semaine…crise de boulimie avec ou sans vomissements en fonction de la maîtrise..

    Ce soir je me suis goinfrée j’en avais trop envie, et je culpabilisais, et grâce  à toi j’ai réussi à ne pas vomir, et je me sens pleine mais bien..lol!

    Merci du fond du coeur

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Génial Ju, bravo pour ta belle réussite :-).

      A mon avis, même si je ne te connais pas, plus tu vas te restreindre, et plus tu risques de faire plus de crises. Se restreindre est loin d’être la meilleure solution pour sortir de la boulimie. Je t’invite à voir les autres vidéos du blog et les articles pour mieux comprendre.

      Magali

      Répondre
  3. Karen dit :

    Merci pour cet article incroyable. On a toute ces genres de culpabilités qui peuvent nous gâcher la journée, ou même la soirée. Je trouve très sympa de ta part de nous partager de telles idées, qui ne sont pas forcément trop iréalistes. Mais il ne faut juste pas penser que comme nous digèrerons de toute façon et qu’on a qu’à sauter le repas suivant, qu’il  faut continuer à faire des crises de boulimie. La boulimie est une maladie, et vous ne resterez pas plus mince en mangeant qu’un seul gros repas au milieu de la journée. Sur ceux, je vous souhaite à tous la guérison. 

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Merci Karen pour ton commentaire.

      Je suis tout à fait d’accord avec toi que cela ne doit pas nous inciter à continuer les crises de boulimie. Mais la boulimie est très liée à des émotions négatives et la culpabilité est une émotion particulièrement négative. Donc elle incite davantage à faire des crises. En la supprimant, cela permet de mieux vivre la boulimie, de mieux l’accepter, et c’est ensuite qu’on peut faire des changements. Mais mieux vaut déjà supprimer la culpabilité qui ne fait qu’aggraver la situation.

      Merci toutefois de rappeler qu’il faut continuer à faire ensuite des changements pour supprimer les crises :-).

      Magali

      Répondre
  4. colyne dit :

    Merci Magali,

    j’ai 18 ans et je fais des crises de boulimie vomitive et j’ai aussi été anorexique pourtant je suis loin d’être en surpoids je pèse 56 kilos pour 176cm. Ton article m’a fait enormement de bien car le lendemain de la crise je me sentais super mal, je me trouvais énorme,  horrible. Maintenant j’ai réussie à reprendre un peu plus ma vie en main grâce à ma famille et à mon suivi psychologique. J’ai fais un grand pas en avant, je ne vomi plus et c’est une délivrance c’est une manière de faire la paix avec mon corps mais je continue de faire une crise d’hyperphargie maintenant 1 fois par semaine, avant je culpabilisais un max et je vomissais maintenant je garde tout. J’aimerai ne plus du tout en faire, le problème c’est que je me restreint énormément je ne fais plus de 600 calories par jour et puis j’ai beaucoup de mal à accepter mon corps c’est dur tout sa est dû à un énorme manque de confiance en moi… Aujourd’hui j’ai crisee toute la journée j’ai du faire au moins 4000 calories (gateaux,glaces,chips,chocolats) je ne sais pas comment j’ai fais pour m’enfiler autant de nourriture je me sens pleine et j’ai envie de vomir mais en Lisant ton article sa m’a rassurée car je sais que je vais revenir dans les jours qui suivent à mon poids normal.

    Encore merci du soutient que tu nous apporte

    Colyne.

    Répondre
  5. delph dit :

    Bonjour, J’avais réussi le mois de décembre et de jambier à n’avoir que 2 petites compulsions qui ne m’ont pas vraiment gênées. Mais dès le mois de jamvier, j’ai réduit énormément mes glucides à part mes biscuits que je faisais moi même et qui avaient un index glycémique assez bas. Je tournais aux alentours de 1800cal par jour. Tout allait bien, je mangeais énormément de protéines : minimum 3 à 8 oeufs maximum par jour, parfois 500g de blanc de poulet ainsi que beaucoup de légumes mais en supprimant ceux qui contenaient du sucre : carotte, potiron. Je fais environ 15h de sport par semaine maximum en comptant la marche rapide avec. Et je réalise les tâches ménagères et autres. Mais depuis le mois de février, j’ai eu une semaine ou je mangeais beaucoup d’aliments : cakes et biscuits fait maison. J’en mangeais beaucoup. Je me suis dit que j’en avais peut être besoins mais seulement quand j’ai voulu remanger normalement, j’ai eu des compulsions pendant plusieurs jours. Je tournais aux alentour de 3000cal. Le matin, plus rien me donne envie de manger. Rien qu’à voir les légumes ça me dégoutent, est ce parce que ça a moins de gout et que j’en ai trop mangé les 2 mois précédents ?  Du coup, ça me frustre et me stress, du coup, on dirait que je mange pour me calmer. Je ne mange généralement pas tout d’un coup quand j’ai mes compulsions. Je mange à peur près chaque qu’heure ou quand je passe près du frigo ou quand j’ai une pensée de nourriture. On dirait que je fais ça pour me faire du mal ou alors peut être que je n’arrive pas à trouver la vrai cause.

    Je n’ai pas vraiment culpabilisé mais j’ai quand même remanger plusieurs fois après mes compulsions. Du coup, j’ai peur de grossir, je ne sais pas si je vais grossir de beaucoup et combien de temps ça va prendre.

    De plus, comment est ce possible que notre corps éliminent les calories puisque certaines personnes prennent du poids ?

    Répondre
  6. Elsa dit :

    Bonsoir,
    Je suis d’accord sur certains poids mais pas pour le fait de louper les repas même en cas de crises de boulimie… Ayant été hospitalisé x fois dans différentes structures, toute diront de ne pas louper et j’ai tout testé. Me voilà à un poids hors de danger mais ayant été à la fois en surpoids et en sous poids extrême j’ai vraiment fini par comprendre les mécanismes, et les études en diet m’ont beaucoup aidé. Je reste ouverte

    Répondre
  7. Léa dit :

    Merci pour cet article. Après 2 ans de restrictions sévères et le diagnostic d’une anorexie mentale je tombe depuis quelques mois dans l’excès inverse et j’ai tendance à faire  (une fois par semaine en moyenne) d’énormes crises de boulimie le soir ou je mange tout ce que je peux jusqu’à en avoir mal. C’était le cas hier soir mais en lisant ton article cela va mieux. En effet je n’ai toujours pas faim et j’attends donc patiemment que mon corps réclame un peu, mais  ça fait du bien de lire un article aussi rationnel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés