Aller au contenu

Pourquoi j’ai décidé de mincir, perdre du poids ? (Boulimie, régime, maigrir)



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


Vous êtes surpris que je puisse dire que je veux à nouveau mincir et perdre du poids alors que depuis le début de mon blog, je dis qu’il faut arrêter les régimes et de mettre trop d’importance sur la minceur si on veut sortir de la boulimie ? Alors découvrez dans cette vidéo les principales raisons qui m’ont fait changer d’avis et qui me donnent à nouveau envie de faire un régime et de mincir. Ca vous aidera si vous souhaitez perdre du poids tout en arrêtant les crises de boulimie.

 

Pourquoi j’ai décidé de perdre du poids, de mincir sans retomber dans la boulimie ?

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo.

programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie »

Si vous souhaitez une aide individuelle par Skype, cliquez ici

Régime minceur : pourquoi j’ai décidé d’en refaire un et perdre du poids (version écrite)

 

Bonjour, ici Magali LE ROUX du blog Sortir de la Boulimie. Je suis une ancienne boulimique, je l’ai été pendant 8 ans à peu près, je m’en suis sortie et je suis là pour vous aider à vous en sortir vous aussi. Et à être plus heureux aussi, parce que le but de sortir de la boulimie c’est d’être plus heureux, d’être mieux dans sn corps, mieux dans sa tête en général.

Pourquoi vouloir mincir peut être une bonne chose ?

 

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de la minceur. Je vais vous parler de moi, mais je pense que ça va vous sûrement vous aider dans ce que vous vivez. J’ai décidé depuis quelques temps que je voulais mincir, que je voulais changer de corps.

Ca peut peut-être vous sembler bizarre que je vous dise ça parce que si vous suivez un peu mon blog depuis le début, je dis « oui les régimes, c’est bidon, de vouloir changer de corps, c’est bidon »… Je vous disais que je m’en fous de mon poids, de mon corps… Aujours je reviens un petit peu dessus. Parce que je vous expliquais, si vous me suivez, si vous comprenez la boulimie, si vous êtes abonné au blog, vous avez peut-être compris. C’est que je dis souvent que les régimes, quand on met trop d’importance sur son corps physique, c’est ce qui fait qu’on va tomber dans la boulimie.

Souvent, les problèmes de boulimie et autres troubles alimentaires, ça part souvent d’un régime. A un moment donné, on n’est pas bien dans son corps, on veut changer son corps. Je ne dis pas que c’est tout le temps le cas, mais c’est souvent ça.

Et aujourd’hui, je me rends compte que, d’un autre côté, ce n’est pas si mauvais que ça de vouloir perdre du poids, de vouloir faire des régimes, il y a quand même une partie de bon. Mais le problème, c’est le pourquoi on le fait. C’est ça le problème. Et souvent, quand on fait des régimes, quand on essaie de changer notre corps, qu’on n’est pas satisfait de notre corps, justement le problème c’est qu’on n’est pas satisfait. Souvent on veut le changer parce qu’on ne se sent pas bien dans notre corps, on a le regard des autres, on a peut-être des critiques des autres, peut-être qu’on ne se sent pas aimé par les autres… Il y a plein de raisons qui font qu’on pense que la solution miracle, c’est de faire un régime, de changer de corps, d’avoir peut-être des kilos en moins, d’avoir le corps comme les mannequins. Et on pense que c’est parce qu’on va faire ce changement-là que, hop, d’un coup on va être heureux.

Pourquoi mincir et les régimes ne rendent pas forcément plus heureux ?

 

Alors des fois, c’est inconscient. Mais peut-être que c’est votre cas aujourd’hui, que c’est votre but, que vous pensez que vous allez être heureux si vous changez de corps, si vous faites un régime, si vous perdez du poids, si vous avez un corps qui est différent. Et peut-être que vous vous êtes rendus compte que, finalement, en perdant du poids, vous n’êtes pas forcément plus heureux. Ou, même en perdant du poids, vous pouvez vous rendre compte que votre corps ne vous satisfait toujours pas.

Moi, c’est vrai que c’est mon cas. Il y a un moment, je faisais 10 kg de moins et je n’étais pas satisfaite de mon corps. Je suis plus satisfaite de mon corps aujourd’hui qu’à l’époque, quand je faisais 10 kg de moins. Ca semble bizarre. Et en plus, je suis beaucoup beaucoup plus heureuse aujourd’hui que quand je faisais 10 kg de moins. Parce que quand je faisais 10 kg de moins, c’était dans une période où je n’étais pas bien du tout. Alors dans mon état d’esprit, c’est vrai que quand je faisais 10 kg de moins, je me souviens, ça allait à peu près, je faisais 47 à 48 kg et pour moi, dépasser les 50 kg, c’était impossible, ça va être la fin du monde. On mon Dieu ! Et là j’en fais à peu près 57 kg et c’est vrai que c’est la fin du monde, hein ! C’est bizarre, je suis plus heureuse avec 57 kg. Mais voilà, en fait ça dépend vraiment de l’état d’esprit dans lequel on est. Et peut-être que vous vos êtes rendus compte de ça, que vous avez perdu du poids et que finalement vous n’êtes pas plus heureux. Ou alors vous ne l’avez pas encore fait, mais vous pensez qu’en changeant de corps, vous allez être plus heureux.

Dans le blog, j’ai fait pas mal de vidéos en disant que l’apparence physique, ce n’est pas important, en gros c’est un petit peu ça, que le bonheur ne dépend pas de son corps, que les régimes ce n’est pas forcément bon, qu’il faut arrêter de faire des régimes, que c’est ça qui fait qu’on est dans la boulimie, qu’il faut arrêter de mettre trop d’importance sur l’apparence physique. Alors, et c’est là où je reviens, c’est que oui, il faut arrêter de mettre TROP d’importance. Mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas important, ça ne veut pas dire qu’il faut s’en foutre. C’est vrai que moi, pendant un moment, je m’en foutais quand même, je ne m’y intéressais pas spécialement. Après, je m’intéressais à mon alimentation pour apporter des choses bonnes dans mon corps. Mais je me disais que si je faisais 10 kg de plus, je ne pense pas que ce soit un problème, je m’en foutais d’avoir des bourrelets ou pas.

Pourquoi j’ai changé d’avis et je veux à nouveau mincir ?

 

Aujourd’hui, je vois que je reviens dessus. C’est pour ça que dans la vidéo, je vous dis que j’ai envie de mincir, mais ce qui est important, c’est le pourquoi. Et aujourd’hui, le pourquoi il n’est pas le même qu’à l’époque, quand j’étais dans la boulimie, que j’ai fait une petite phase d’anorexie. Parce qu’en fait, mon seul objectif c’était d’avoir le corps parfait, c’était d’être heureuse en pensant que c’était grâce à mon corps que j’allais pouvoir être plus heureuse et plus aimée par les autres. Et que la seule solution pour être heureuse, c’était de perdre du poids. Mais non ! Enfin, aujourd’hui, pour sortir de la boulimie, je me suis vraiment détachée de mon corps physique. J’ai appris à faire un travail intérieur sur moi, au niveau émotionnel, au niveau d’autres choses, mais au-delà de mon corps physique. Enfin, j’ai changé mon alimentation donc ça a joué sur mon corps quand même. Mais c’était plus un travail vraiment intérieur. D’ailleurs le fait de changer mon alimentation, c’était plus pour moi intérieurement, ce n’était pas pour avoir une apparence particulière physiquement.

Et aujourd’hui, je me rends compte que j’ai envie de mincir et de changer de corps dans le sens où j’ai envie de m’améliorer. En fait, je suis bien avec moi-même. Et je pense, enfin je ne l’ai pas vécu donc j’en sais rien, mais je pense que même si je faisais 30 kg de plus, je pourrais être aussi heureuse que maintenant. Manque de bol, je n’ai pas fait l’expérience, mais d’un autre côté, j’ai déjà fait l’expérience où j’ai beaucoup bougé à 10 kg près. J’ai fait des yoyos pendant longtemps, j’allais entre 47 et 58 kg à peu près, le maximum. Donc il y a quand même eu des différences. Donc finalement, je me suis rendue compte que je pouvais être plus heureuse avec 58 kg qu’avec 47 kg. Enfin ça dépendait des fois. Mon bonheur ne dépendait pas que de mon poids et de mon corps. Après, les vêtements, je vais les adapter. C’est vrai que, maintenant, je mets beaucoup de vêtements où, même si je prends du poids, je peux quand même me sentir bien. Je ne suis pas boudinée dans mes vêtements. Donc j’arrive à me sentir bien.

Mais c’est vrai que, je me rends compte, en général, je me sens quand même mieux dans mon corps quand je n’ai pas trop mangé, où… non en fait je me sens bien tout le temps, même si j’ai des bourrelets. Après, c’est vrai que si je mettais des jeans, avec le ventre qui sort, les bourrelets, je n’aime pas, je ne me sens pas bien, mais c’est plus intérieurement. Ce n’est pas tellement vis à vis du regard des autres, qu’on voit mon bourrelet qui dépasse, c’est plus moi, dans mes habits, je ne me sens pas très bien. J’ai besoin de mettre des vêtements dans lesquels je me sens bien.

Mais c’est vrai que, même 58 kg, je me sens quand même bien. Mais peut-être que si je faisais 30 kg de plus, je me sentirais plus fatiguée, ou moins bien, j’aurais plus de mal au niveau du souffle…Peut-être que c’est votre cas aujourd’hui, je ne sais pas quel poids vous faites.

Les raisons de mon envie de mincir

 

Mais les raisons pour lesquelles aujourd’hui je voudrais mincir, peut-être perdre du poids, je n’en sais rien. En fait, je n’en sais rien. Si vous voulez, je le vois plus comme un objectif d’amélioration. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles j’ai envie de ça. Je ne vais peut-être pas vous donner toutes les raisons, je vais vous dire ce qui me vient là. Déjà, je sais que je peux me sentir bien, je me sens bien quand je suis comme ça. Parce que, j’ai quand même de la cellulite. En plus je n’ai pas fait de sport pendant très longtemps, là je reprends depuis pas longtemps. Donc j’ai perdu en tonicité, en muscle… Mais je me sens bien quand même avec ça. Je me sens bien avec ce que j’ai. Je me sens bien quand je suis entourée avec des gens, je me sens bien quand je suis seule. Je peux me sentir bien quand je suis seule, je peux me sentir bien quand je suis avec des gens. Des fois ce n’est pas forcément le cas, parce que je n’ai pas envie d’être avec certaines personnes, quand je suis faitguée, hop je ne me sens pas bien et j’ai envie d’être toute seule. Mais je ne suis pas dépendante des autres pour être bien. Et je peux très bien passer plusieurs mois sans voir personne, et ce n’est pas un problème, je me sens bien quand même. Je me sens bien quand je suis dégueulasse. Des fois, ça m’arrive de sortir, de faire des courses, je ne me suis pas lavée les cheveux depuis un petit moment, je ne suis pas maquillée. En plus, c’est trop marrant, la dernière fois, j’étais vraiment dégueue, comme si j’étais à la maison, limite en pyjama je faisais mes courses. Et puis on m’a dit « oh t’es bien habillée, t’es jolie ». J’ai fait « hein, regarde mon truc il est dégueulasse ». Et c’est là que je me dis que des fois la beauté, c’est encore mieux, mais je suis déjà belle naturellement. Pourquoi ? Parce que je dégage, je rayonne quelque chose. Je suis plus en plus heureuse donc ça se voit. Je ne dis pas qu’il y a des moments où je ne suis pas bien non plus. Je ne suis pas tout le temps joyeuse, comme vous le voyez dans la vidéo. Mais voilà, je sais que je peux me sentir bien sans maquillage, en étant dégueu, les cheveux pas lavés, sans avoir le corps parfait des stars, des mannequins.

Mais j’ai envie de m’améliorer. Alors je tiens à préciser, quand je dis mincir et changer de corps, c’est en me respectant, en ayant une alimentation saine le plus possible. Je dis bien le plus possible, pas le 100%. Je n’aime pas le trop parfait, l’alimentation trop parfaite, je n’aime pas ça. Mais après, j’aime bien, l’idéal est de mangr le plus sainement possible, mais en me faisant plaisir, en mangeant des choses saines, en prenant le temps. Parce que je suis désolée, mais un régime où on perds, enfin ça dépend le poids que vous faites aujourd’hui, mais si vous perdez trop rapidement du poids, les pilules minceur avec plein de trucs toxiques dedans et nocifs pour la santé, ça non ! Le régime hyperprotéiné, peut-être qu’il peut y avoir des pertes de poids rapides, mais si c’est pour avoir des problèmes de santé, quand vous mangez que des protéines (je l’ai déjà fait, je l’ai déjà expérimenté), alors peut-être que vous pouvez perdre rapidement du poids, mais si c’est pour après avoir des problèmes de santé, de ne pas être bien dans votre corps, d’avoir des maladies et des choses comme ça, à quoi ça sert ? Franchement, il faut se poserl a question, à quoi ça sert ? Donc l’idée pour moi, c’est d’être quand même dans le respect, de le faire dans l’amour, de manger sainement. Et en même temps, quand on mange plus sainement, on s’apporte du bon, de l’amour. Parce que la nature, c’est l’amour. Tout ce qui est naturel, je le vois vraiment comme quelque chose qui m’aide à me sentir mieux.

Donc j’essaie de trouver des solutions qui sont naturelles. Il n’y a pas que l’alimentation. Bon près, l’alimentation, ça fait un moment que je mange assez sainement globalement, assez naturellement. Et en fait, je n’ai pas envie de plus. Et des fois, quand je mange moins sainement, au bout d’un moment, j’ai envie de remanger des salades, des choses comment ça. Donc c’est vraiment devenu une envie et je n’ai pas spécialement envie de gâteaux. Après, c’est bon, des fois je vais en manger. Mais, en fait, je peux choisir, j’ai le choix d’en manger ou ne pas en manger, des fois j’en ai envie, des fois j’en n’ai pas envie. Des fois j’ai envie de chocolat, de trucs pas bons pour la santé, j’en mange. Et après, j’en n’ai plus envie. Je ne me prive pas. Mais globalement, je suis plus attirée par une alimentation saine. Mais c’est vraiment un ressenti, j’ai plus de plaisir.

La base : toujours être dans le plaisir et le jeu

 

Et l’idée, c’est de faire toujours dans le plaisir. Et moi, ce que je veux, c’est faire un régime, enfin mincir, changer mon corps dans la joie, en le faisant comme un jeu, comme un objectif. En fait, je me dis, et c’est là où c’est intéressant de perdre du poids, c’est de se dire « et si je le faisais comme un moyen d’avoir plus confiance en moi », de se dire « tiens, si j’y arrive, tant mieux », tout en respectant mon corps. Et si j’arrive à manger plus sainement, ou faire un peu plus de sport, que je vois qu’il y a des changements, que j’améliore mon corps, que peut-être je vais perdre du poids. Enfin ça dépend, parce que je veux avoir le poids qui correspond à mon corps. Donc peut-être que  je ne vais jamais perdre de poids. Mais de m’affiner, de mincir dans le sens être plus ferme, ben si j’y arrive, tant mieux, c’est super. Et si je n’y arrive pas, si je reste avec autant de formes, ou que j’ai moins envie, ce n’est pas grave. Parce que c’est comme quand on fait des compétitions, un jeu. Quand vous jouez, le principal, c’est  de participer. Si vous perdez, ce n’est pas grave, vous allez y arriver la prochaine fois quand vous allez jouer. Et si vous gagnez, tant mieux. Et d’un autre côté, dans un jeu, quand vous jouez avec quelqu’un, le but c’est de faire de son mieux pour gagner. Mais si vous perdez, ce n’est pas grave. Si vous n’y arrivez pas, que vous échouez, ce n’est pas grave.

Mais d’un autre côté, s’il n’y avait pas ce challenge quand on joue à un jeu de société, ou même dans les compétitions de sport (je parle quand c’est fait dans un esprit sain, quand il n’y a pas trop de pression)… enfin je vais prendre plutôt les jeux, les jeux vidéos, les jeux de société, s’il n’y avait pas ce truc de compétition, ça donnerait pas envie de faire de votre mieux. Non, là si vous voulez gagner, vous allez faire de votre mieux pour gagner. Mais c’est un jeu. Et bien, moi je le vois comme ça aujourd’hui. Le fait de peut-être perdre du poids, ou peut-être pas, je verrai, pourquoi pas. Mais en tout cas de mincir, de m’affiner, d’avoir moins de bourrelets, d’avoir moins de cellulite…et bien je le vois comme un challenge, je le vois comme un jeu.

Mais peut-être que toute ma vie je vais rester avec de la cellulite, peut-être que toute ma vie je vais rester avec des bourrelets, mon corps qui ne sera peut-être pas raffermi… ce n’est pas grave. Là, depuis que j’ai repris le sport, bon après je n’ai pas repris (de façon intensive), ça dépend des périodes, des périodes j’ai envie d’en faire beaucoup et des périodes j’en n’ai un peu mojns envie, j’en fais un peu moins. Enfin il y a des jours où pendant plusieurs jours je ne vais pas en faire. Du coup, je ne suis pas très assidue encore, je n’ai pas encore trouvé le juste milieu. Mais ce n’est pas grave, je teste. J’aimerais bien trouver un équilibre et j’expérimente. Et en même temps, je m’écoute, et des fois je n’ai pas envie de faire du sport pendant quelques temps. Bon et bien je n’ai pas envie. Et peut-être qu’un jour, j’aurais envie d’en faire régulièrement. Parce que des fois, quand j’en fais trop, je ne suis pas bien. Des fois, je veux aller un peu trop à fond, et après je suis trop fatiguée et je ne suis pas bien. Et en fait, je me rends compte que d’être trop fatigué, quand on se donne trop à fond, mais qu’on oublie aussi de respecter son corps physique, des fois de vouloir trop pousser à bout notre corps, il n’est pas bien. Ca n’aide pas à être heureux. La fatigue physique, ça va jouer sur le moral. Et donc on est beaucoup moins bien, ça je l’ai remarqué aussi. Les quelques fois où j’ai fait un peu trop de sport à fond, après l’après-midi, je n’ai plus d’énergie pour rien, je suis fatiguée et ça ne me rend pas trop bien. Donc je me dis que là, j’ai un peu trop abusé. Donc j’essaie de trouver l’équilibre pour ne pas faire trop de sport.

Et je pense que justement, il y a beaucoup de gens qui font trop pour avoir trop le corps parfait, qui font trop de sport trop à fond, qui sont trop là dedans, peut-être qu’ils poussent trop à bout leur corps. Et peut-être qu’à un moment donné, le corps va lâcher. Je ne suis pas sûre que ce soit vraiment très bon d’être dans le trop.

Tout est une question d’équilibre

 

En fait, je pense que tout est une question d’équilibre. Et de ne pas être trop dans quelque chose. Les extrêmes ne sont pas forcément bons. Il fat vraiment un équilibre. Et moi, aujourd’hui, je ne l’ai pas encore trouvé, mais mon but, je me dis que perdre du poids, mincir, changer de corps, ça peut être un challenge. Je le vois comme un challenge. Si j’y arrive, tiens, je vais avoir plus confiance. Et je vais peut-être avoir un corps qui va attirer plus. Et en même temps, je ne sais pas trop parce que je me dis que le fait d’avoir de la cellulite, ça montre que je ne suis pas parfaite non plus. Je n’aime pas trop quand c’est la perfection. Parce que pour moi, la perfection n’existe pas et j’aime bien assumer aussi mes imperfections. Donc d’un côté, si j’en ai toute ma vie, ce n’est pas plus mal aussi. Je ne sais pas, mais j’ai envie quand même de tenter l’expérience. Voilà, je le fais comme un jeu, mais je choisis. J’ai envie ou je n’ai pas envie, mais je suis bien quand même et si je dois rester toute ma vie comme ça, je suis très bien quand même. Et peut-être qu’un jour je vais prendre 10 kg. Je sais que le bonheur, ça ne dépend pas que de ça. Il y a beaucoup d’autres aspects.

Et en même temps, je me dis que je fais plus de sport. Et le fait de faire plus de sport, finalement, ça me tonifie, et je me dis que c’est bon pour la santé. Donc ça me permet d’avoir des muscles, de mieux me tenir. C’est pour le long terme aussi, c’est pour être en meilleure santé sur le long terme. Parce qu’après, on a des problèmes de santé. Quand je vois des gens qui sont âgés et qui ont des problèmes de dos, moi je n’ai pas envie de ça. Et le fait de faire du sport, ça aide pour la santé. Ca aide aussi pouur éliminer les toxines du corps. Quand on transpire, les toxines s’éliminent. Donc ça aide à être moins malade, à avoir moins de problèmes de santé. Donc c’est s’affiner tout en faisant du bien au corps. Mais en même temps, faire trop de sport, manger beaucoup de protéines animales pour avoir plein de muscles, je ne suis pas sûre que ce soit forcément bon pour nous. En tout cas, moi ce n’est pas ce que je veux.

Et en même temps, j’ai envie de garder un équilibre social. Donc je n’ai pas envie de faire beaucoup de sport. Parce qu’à quoi ça sert de faire beaucoup de sport pour avoir un corps parfait, si on ne voit personne, on ne sort pas, qu’on s’enferme, qu’on s’exclue, quel est l’intérêt ? Et puis, est-ce qu’on est vraiment heureux?

Parce qu’aujourd’hui, je me rends compte que je peux être heureuse toute seule, mais au bout d’un moment, j’ai envie de voir du monde. Et en fait, c’est un équilibre. C’est pour ça que mon objectif, c’est de pouvoir mincir, pourquoi pas perdre du poids, affiner mon corps…avoir un look, mais tout en ayant un équilibre dans ma vie, tout en voyant du monde, tout en prenant du temps pour mes amis, tout en prenant du temps pour ma famille, faire des repas de famille et pouvoir partager la nourriture avec eux. Et ce n’est pas forcément toujours très sain. Mais ce n’est pas grave parce que le principal, c’est de faire le plus possible, de manger le plus souvent sainement, quand on peut et quand on veut. Mais il n’y a pas de problème, si demain je vais manger un truc qui n’est absolument pas bon pour la santé du tout, mais ce n’est pas grave. Bon après, des fois je peux avoir des problèmes de ventre. Parce que maintenant que je suis beaucoup détoxifiée, quand je ne ùange pas très sainement, hop je ne me sens pas très bien. Au bout d’un moment, il faut que je reprenne une alimentation saine parce que je me sens mieux. Mon corps il a du mal. Des fois oui, des fois non, ça dépend.

Et en même temps, aussi le fait de manger sainement, de faire du sport, ça permet d’éliminer la cellulite. La cellulite, ce sont des toxines qui sont dans notre corps et qui se sont accumulées. Donc si on dit que ce n’est pas très beau, ce n’est pas plus mal. Parce qu’en fait, la cellulite, ce n’est pas quelque chose de sain, ça veut dire qu’il y a des cochonneries dans le corps. Ca veut dire que moi j’en ai encore, que j’ai des cochonneries encore dans le corps. D’ailleurs, j’ai testé un truc aussi qui apparemment marche très bien. Donc j’ai testé il n’y a pas longtemps, pour enlever avec des ventouses, pour enlever la cellulite. Et en même temps, je me dis que c’est chouette parce que ça enlève les cochonneries, je n’ai pas besoin de faire de sport pour faire ça, ça amincit, et en même temps je me fais des massages. Donc je passe du temps et je prends soin de mon corps. Et en fait, ça donne de l’amour de soi, ça aide à aimer son corps. Parce que s’aimer soi à l’intérieur, c’est bien, mais c’est bien aussi d’aimer son corps.

Donc c’est un équilibre. Il ne faut pas être que dans le trop de physique, de vouloir qu’aimer son physique, et ne qu’avoir un physique parfait. Je pense que, si on n’a pas un physique parfait, qu’on a un physique pas top, mais qu’on est bien à l’intérieur, ce n’est pas forcément le top non plus. Quand je dis « un physique pas top », c’est dans le sens de ne pas prendre soin de sa santé, de son alimentation, de sa peau, de se négliger, de mettre des vêtements sans se demander si ça nous embellit…

Je pense que c’est vraiment une question d’équilibre. Enfin, en tout cas, mes conclusions, parce que j’ai fait plein d’expériences, je vois les gens autour de moi, je pense que c’est vraiment une question d’équilibre. Il y a tout à prendre en compte, mais ça dépend le pourquoi.

Mincir sans s’oublier et le faire autant pour soi que pour les autres

 

Donc, moi, pour résumer cette vidéo, j’ai envie de perdre du poids…enfin perdre du poids je ne sais pas trop, mais affiner mon corps, le rendre mieux. Et quand je dis changer de corps, c’est aussi utiliser les vêtements, le maquillage… pour l’embellir. En fait, j’ai envie de l’embellir, de le raffermir. Donc ça peut être avec le truc à ventouse, le sport, l’alimentation, le fait de se teir droit aussi. Quand on a plus confiance, on se tient plus droit. Du coup, ça tonifie les muscles, on rentre le ventre, hop les abdos. Donc ça tonifie aussi, on fait un peu de sport quand on a confiance.

J’ai envie de ça, d’améliorer. Mais si je ne peux pas, si finalement ça ne marche pas, qu’il n’y a peut-être pas les changements. En fait, j’ai plus ou moins une vision de ce que j’aimerais atteindre, mais si je n’y arrive pas, ce n’est pas grave parce que je sais que je peux quand même être bien sans ça. Et, en même temps, j’ai un bojectif, j’ai plus ou moins une idée de ce que je veux atteindre, mais d’un autre côté c’est un truc à atteindre. Mais la perfection n’existe pas, ce n’est pas possible, la perfection n’est pas possible.

J’essaie de trouver les mots. J’ai encore du mal. Tenez, regardez, j’ai encore du mal à m’exprimer, je peux m’améliorer là-dessus. Mais ce n’est pas grave, ça ne me dérange pas, j’accepte que je ne parle pas bien, que je cherche mes mots… Après, j’aimerais bien faire des vidéos où je vais un peu plus droit au but, où c’est un peu plus clair dans ma tête. Mais si je n’ai pas, ce n’est pas grave. C’est valable dans tous les domaines.

Mais ce que je voulais dire, c’est que j’ai envie de faire ça, mais que ça me respecte, sans être dans les extrêmes. Et je veux continuer à avoir une vie sociale, à être bien. Bon au niveau relation amoureuse, ce n’est pas trop ça parce que j’ai personne. Mais après, le jour où j’aurais quelqu’un, je n’ai pas envie de passer mon temps à faire du sport à fond. Il y a du temps à consacrer à la personne. Si vous êtes trop individualiste, que vous ne consacrez pas du temps à la personne, à un moment donné, le couple ne marche pas. Et en même temps, un truc pour ceux qui sont en couple, je pense qu’il y a beaucoup de couples qui se séparent aussi car il y a un manque de désir sexuel qui s’en va. Pourquoi ? Parce que les gens font des efforts au début, le corps physique, ils se prêtent attention. Et au bout d’un moment, quand ils sont bien dans leur couple, quand ça fonctionne, il n’y a plus d’efforts. On ne fait plus d’efforts parce que c’est comme si limite, c’est acquis, comme si la personne était acquise. Mais c’est à se poser la question : pourquoi est-ce qu’à l’origine, on a mis en valeur nos qualités, on s’est fait joli, pour les hommes et pour les femmes d’ailleurs, ou dans les comportements… on l’a fait pour quoi ? On l’a fait pour obtenir quelqu’un et se mettre en couple ? On l’a fait pour qui ? Que pour l’autre personne, que pour être en couple, ou on l’a fait pour soi aussi ?

Parce que ça voudrait dire que si les gens qui prêtent moins d’efforts une fois qu’ils sont en couple, qu’ils sont bien casés avec les enfants… ou même avant les enfants, ils pensent que c’est acquis et du coup, ça veut dire qu’ils arrêtent de faire des efforts ? Mais ça veut dire qu’ils s’aiment moins alors ? Donc ça veut dire que finalement, ils ne le font pas pour eux. Je ne sais pas si c’est votre cas. Mais ça veut dire qu’ils le faisaient pour attirer un homme ou une femme dans leur vie pour être en couple. Après, qu’on le fasse pour ça, moi je le fais pour ça aussi, je le fais aussi pour attirer, pour être en couple. Mais je le fais pour moi aussi. Et je vais continuer à le faire. Maintenant j’ai compris, je vais continuer à le faire tout le temps pour moi, en grande partie pour moi. Je ne le fais pas que pour les autres et pour attirer quelqu’un. Je le fais pour moi aussi, par respect pour moi. Parce que j’ai envie d’être jolie, ça me plaît. Et en même temps, des fois je ne suis pas maquillée, mais ce n’est pas grave. Je m’aime quand même, j’aime bien me prêter un peu plus attention. Peut-être que je vais me prêter de plus en plus attention tout le temps après. Ou peut-être qu’il y a des moment où je vais être toute dégueue. Je n’en sais rien. Mais je fais ce que j’ai envie, je suis libre. Je suis libre de faire ce que je veux.

Pourquoi je vise la perfection mais je ne veux pas l’atteindre ?

 

Ah et d’ailleurs, je voulais vous montrer un truc. Parce que là, peut-être que vous voyez dans la vidéo que je suis bien maquillée, bien habillée. Mais moi, je n’aime pas trop la perfection. Et bien j’avais envie de vous montrer, je ne sais pas si on voit. J’ai des poils, je me suis pas du tout rasée. Même sur les jambes. Bon après, ça ne se voit pas dans la vidéo, mais j’ai des poils parce que je ne l’ai pas fait. Et si j’étais dans la perfection, ben j’aurais pu le faire. Mais en fait, je m’en fous. Je peux être en soirée, bon je préfère ne pas avoir de poils, mais si j’en ai, ce n’est pas grave. Je m’en fous parce que j’assume. Même à un moment donné, je me suis demandée si je n’allais pas laisser tous mes poils et ne plus du tout m’épiler et ne plus rien faire. En même temps, c’est naturel. Mais aujourd’hui, je reviens là-dessus. Non, finalement, je n’ai pas trop envie de ça. Mais peut-être que demain je vais changer d’avis, je n’en sais rien. Mais là, je pense que je suis plus partie pour ne plus avoir de poils. Parce que finalement, je préfère sans les poils. Comme les hommes, je préfère quand même les hommes sans poils. Mais après, s’il y en a, ce n’est pas grave. Ce n’est pas une obligation. Ce n’est pas parce qu’il y a un mec qui a des poils que ça y est, je le trouve moche. Non. Mais je préfère sans quand même. Mais ce n’est pas indispensable. Je ne pense pas, bonne question. Non, mais après, je sais qu’il n’y a pas que ça, l’amour ça ne dépend pas que de ça. Ca ne dépend pas que du physique, ça va au-delà.

Mais, mon but mine de rien, et je pense que c’est le but de tout le monde, c’est d’être en couple. Enfin un des buts dans la vie, il n’y a pas que ça, c’est d’être en couple avec quelqu’un qu’on aime et qui nous aime vraiment pour qui on est aussi, et pas que pour notre physique ou pas que pour notre comportement. Non. Pour qui on est à l’intérieur aussi. Et en même temps, le seul but dans la vie ce n’est pas que le couple. Il y a aussi de s’épanouir personnellement, de faire ce qu’on aime, de prendre en compte la vie professionnelle. Enfin là, je m’éloigne un peu.

Donc ce que je voulais dire, pour revenir aux poils, c’est que je n’aime pas être trop parfaite. Donc j’aime bien avoir un petit truc qui casse tout en fait. Après, ça ne sera peut-être pas tout le temps comme ça, mais j’aime bien des fois être en apparence bien, et montrer un côté imparfait. Parce que la perfection, ça n’existe pas. Et des fois, les gens qui ont l’air trop parfait en apparence, ça cache quelque chose. Une femme qui a l’air trop parfaite physiquement, peut-être qu’il y a des hommes qui vont être intéressés, mais après, à force de connaître, ils vont se rendre compte que la personne, finalement, elle n’est pas intéressante au niveau des conversations, ou elle est trop en manque d’amour, elle est trop dépendante affective, et ça fait fuir les hommes ça. Parce qu’une femme qui est dépendante affective, qui a trop besoin d’amour, ça fait fuir aussi. Et en même temps, une femme trop indépendante, trop rebelle, comme moi, ça fait fuir aussi un petit peu. Enfin ça attire, mais ça peut faire fuir aussi. 

Mais bon, bref. Pour revenir au sujet de mincir, j’ai envie, je me dis que c’est un objectif. Si ça peut m’embellir, si ça peut me permettre d’être en meilleure santé, pourquoi pas. En même temps, ça peut être un objectif. De me dire « Ah tiens, si j’y arrive et de voir que je plais plus, ben tant mieux ». Et c’est aussi me plaire plus à moi, de prendre soin de moi. Là, je suis en train de me laisser pousser les ongles, je rongeais mes ongles depuis toute ma vie. C’est ça les ongles aussi, des fois, j’essayais de me les faire pousser, et dès qu’il y en avait un qui se casser ou que j’étais stressée et que je commençais à en ronger un, et bien hop, je rongeais tout et voilà. C’était ou tout ou rien. La perfection ou rien du tout. Et là, c’est le contraire. A un moment donnée, j’en ai un peu rongé un, donc ils ne sont pas parfaits. Mais ce n’est pas grave parce que je les laisse. Et puis j’ai encore plus envie d’avoir des beaux ongles qu’avant. Et peut-être qu’enfin, cette fois-ci je vais y arriver. Parce que d’habitude, je tenais un mois. Et en même temps, c’est plus jolie d’avoir les ongles. Ils sont encore un peu courts, mais voilà, je mets du vernis. Finalement, je trouve que c’est beau quand même. Après, mon vernis n’est pas parfait, il est un peu abîmé, mais ce n’est pas grave. Après, s’il est mieux fait, c’est mieux. Mais voilà, le trop parfait, si c’est pour être malheureux, qu’on fait trop de sport et qu’on se coupe du monde, ou si on attache trop d’importance sur le physique, et que mon dieu, si on n’a pas le mascara, que si d’un coup, on prend un peu de poids, mon dieu, c’est la fin du monde ! Non. Ce n’est pas ça, le bonheur. Si vous prenez 3 kg en plus, ce n’est pas grave. De toute façon, d’un côté, vous avez toute la vie pour les perdre.

Moi, c’est ça aussi que je me dis. Là, si je peux raffermir, plus tôt c’est, mieux c’est. Après, j’ai le temps. J’ai 29 ans. Peut-être que je vais mettre 20 ans avant d’enlever toute ma cellulite. Ben c’est pas grave. Ou peut-être que je vais mettre 2 mois. Mais j’ai le temps. Et puis, si voulez perdre du poids, que vous avez des kg à perdre, je ne dis pas que c’est votre cas, mais il y a des gens qui veulent les perdre tout de suite, comme si c’était urgent. Pourquoi ? D’un côté, est-ce qu’il ne vaut pas mieux perdre doucement, mais en n’étant pas trop dans l’extrême, en se faisant du bien, en mangeant en se faisant plaisir, parce que si c’est pour faire un régime et se couper du monde et ne pas se faire plaisir quand on mange. Non, non, non. Je l’ai vécu ça aussi. Mais après, forcément c’est voué à l’échec. On ne peut pas réussir à perdre du poids sur le long terme en faisant ça. A un moment donné, pour réussir, il faut vraiment être dans un équilibre et accepter que ça peut mettre du temps, qu’à des moments, vous allez peut-être reprendre un peu de poids. Mais le principal c’est sur le long terme, que sur le long terme vous soyez plus heureux, mieux dans votre corps. Mais vous avez le temps aussi. Et souvent, les régimes qui sont trop rapides, des fois c’est la perte d’eau, puis on reprend rapidement du poids après. Ce n’est pas forcément très bon pour le corps, ce n’est pas naturel. Et après, si c’est pour manger des merdes qui sont toxiques pour le corps.

Mincir oui, mais sans s’oublier et oublier ses autres besoins

 

Donc voilà. Je ne sais pas pour cette vidéo, peut-être qu’elle va vous faire réfléchir si vous êtes au régime, si vous voulez perdre du poids. Je sais que les gens qui sont dans la boulimie ou les troubles alimentaires, ou même il y a tellement de gens qui cherchent à avoir un corps différent, homme ou femme. Quand je vois, quand je suis allée un petit peu en salle de sport, je vois les gens qui sont musclés, est-ce que ce n’est pas un peu trop, est-ce que les femmes ont envie de ça, est-ce qu’ils sont bien ? Alors des fois ça peut être un objectif, mais si votre vie est tout le temps en salle de sport, est-ce que c’est un équilibre ? Est-ce que vous ne vous coupez pas du monde, de votre famile ?

Moi il y a un truc, c’est que je n’aime pas trop les hommes musclés, après ça ne veut pas dire que j’aime les hommes gros, j’aime bien l’équilibre, mais c’est surtout que je me souviens que pendant longtemps, je me disais « non, je n’aime pas les hommes trop musclés parce que j’ai l’impression qu’ils passent tout le temps leur vie en salle de sport et ça veut dire qu’ils n’ont pas le temps pour une vie de couple ». Parce qu’à un moment donné, si la personne va tous les soirs en salle de sport et qu’elle bosse la journée, le temps pour le couple ? Et le temps pour une fille, il est où ? Et c’est pareil pour la femme et pour les hommes. Si vous êtes trop à fond dans votre régime, dans votre sport pour vous affiner, dans vos crises de boulimie, et le temps pour les hommes, il est où ? Ca veut dire qu’après, si vous rencontrez un homme, vous allez tout laisser tomber ? Des fois c’est ça, on laisse tout tomber, on ne fait plus d’efforts, et après la personne nous quitte et après, comme on a fait que pour l’autre, une fois qu’on l’a attiré c’est bon. Et puis en même temps, on oublie de prendre soin de soi des fois, quand on est avec quelqu’un, on s’adapte trop à l’autre, on oublie des choses, on oublie d’être soi, de faire des choses qui nous plaisent, si on aime bien faire du sport ou des choses comme ça. Non c’est un équiibre à avoir. Après, si vous êtes avec quelqu’un qui est trop différent, est-ce que vraiment c’est la bonne personne aussi ? Il faut se poser la question. Est-ce que finalement, ça vaut le coup d’être avec quelqu’un qui est trop différent, est-ce que c’est vraiment la personne qui vous convient ? Après ça, il n’y a que vous qui pouvez le savoir.

Parce que d’un côté, je me dis que, même demain, si je cherchais quelqu’un, la personne qui est tout le temps en salle de sport, peut-être qu’elle fait ça pour occuper son temps et que le jour où elle aura quelqu’un, elle fera moins de sport. Peut-être, je ne sais pas. Donc on peut laisser la chance à tout le monde, mais en même temps, posez-vous la question vis-à-vis de vous.

Bon voilà. J’espère que cette vidéo vous aide. Si vous voulez en savoir un peu plus sur la boulimie ou même des problèmes alimentaires, parce que ça joue sur tous les problèmes alimentaires, j’ai créé un blog pour aider les gens à sortir de la boulimie et j’ai créé un programme gratuit aussi, je ne sais pas si vous êtes déjà inscrit, dans lequel je parle des principales raisons de la boulimie qui font qu’on est dans la boulimie, les extrêmes…Vous pouvez vous inscrire et en même temps, vous serez abonné en vous inscrivant. En plus, je raconte mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie. Et en vous inscrivant, vous serez abonnés au blog et comme ça, de temps en temps, quand je publie une nouvelle vidéo, vous allez être au courant.

Et si non, si vous voulez, je propose des séances par skype, des suivis thérapeutiques, ou même juste une séance, si vous avez besoin d’aide. N’hésitez pas à me contacter. Je vous mets les liens dans la description pour le programme et les séances, et à la fin de la vidéo.

Et sinon, je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo !

 

Tout ce qui est dit dans cette vidéo n’est en aucun cas la vérité, mais ma vision des choses, mon opinion issues de mes connaissances et de mon expériences personnelles. Je ne prétends ni détenir la vérité, ni savoir ce que chacun doit faire ou ne pas faire, penser ou ne pas penser.



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés