Aller au contenu

Pourquoi écrire un JOURNAL peut m’AIDER à sortir de la boulimie?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi cela peut vous être très utile de tenir un journal intime si vous souhaitez sortir de la boulimie.

Cela peut sembler un peu enfantin et peut-être que vous n’en voyez pas encore la nécessité. Moi-même je n’en ai pas écrit pendant longtemps et finalement, en essayant, je me suis rendue compte à quel point c’était un outil très puissant. Voici pourquoi.

tenir journal boulimie

Ecrire un journal permet d’exprimer vos émotions

 

Le principal avantage de tenir un journal intime est que vous pouvez vous exprimer librement et exprimer tout ce que vous ressentez sur le moment.

Vous savez peut-être qu’une des principales causes de la boulimie est la difficulté à exprimer ses émotions. Vous avez appris depuis votre plus jeune âge à ne pas accepter ou très peu vos émotions, surtout négatives. Vous ne les écoutez pas et vous faites comme si elles n’existaient pas. Mais comme elles doivent ressortir à un moment ou à un autre, elles finissent par ressortir sous forme de crises de boulimie. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez voir la vidéo comment éviter certaines crises de boulimie en exprimant ses émotions.

Pour guérir de la boulimie, c’est donc très important de parler, de pouvoir raconter ce que l’on vit. C’est une des raisons pour lesquelles une thérapie avec un professionnel est nécessaire dans la grande majorité des cas, pour guérir de la boulimie, et qu’une grande partie de la thérapie consiste à laisser la personne boulimique parler.

Le fait de pouvoir s’exprimer ainsi permet de ne pas intérioriser vos émotions, mais de les ressortir avec des mots. D’ou l’expression que j’aime beaucoup « ce que l’on ne dit par avec des MOTS, le corps le dit avec des MAUX ».

En tenant un journal intime, vous allez pouvoir raconter tout ce qui vous passe par la tête et tout ce que vous ressentez au moment où vous écrivez. Certes, vous n’aurez pas le retour du thérapeute sur ce que vous pensez, mais vous pourrez vous exprimer beaucoup plus librement. En effet, quand on a quelqu’un en face de nous, il est beaucoup plus difficile de dire tout ce que l’on pense, de façon authentique. Avec un journal intime, vous pourrez être beaucoup plus vrai dans ce que vous dites, car vous n’aurez pas peur du regard de l’autre.

Vous pourrez donc exprimer librement vos émotions, telles que vos peurs, vos tristesses ou vos colères. Plus vous allez écrire, et plus vous allez extérioriser.

Vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux après avoir écrit car vous aurez tout déballé. D’ailleurs, sachez que lorsque vous exprimez vos émotions, celles-ci diminuent environ de moitié. Vous ressentirez donc beaucoup moins de colère, de tristesse ou de peur après avoir écrit. C’est un peu comme si vous parliez à votre meilleur ami à qui vous pouviez vraiment tout raconter de votre vie.

C’est d’ailleurs un excellent outil à utiliser si vous ressentez le besoin de faire des crises de boulimie. Cela m’arrive encore aujourd’hui d’écrire lorsque je ressens des choses mais que j’ai du mal à les exprimer et à savoir exactement de quoi il s’agit.

Vous pourrez également parler de vos joies et de vos réussites. Cela amplifiera votre bonheur et cela permettra de plus en profiter.

 

Ecrire un journal permet de réfléchir sur ce que vous vivez

 

Ecrire un journal ne permet pas seulement d’exprimer ses émotions librement, il permet aussi de mieux comprendre ce qu’il vous arrive et d’analyser une situation que vous rencontrez.

En écrivant, vous pouvez détailler ce que vous ressentez et vous pouvez vous poser des questions sur cela, sur pourquoi vous ressentez cela, d’où ça vient et comment améliorer les choses. Au final, c’est un peu comme une dissertation à l’école : vous avez un sujet, qui est « je me sens mal » et vous faites toute une analyse de ce sujet. La différence est que ce sujet vous fait beaucoup de bien et vous passionne beaucoup plus puisqu’il s’agit de vous.

Ecrire votre journal vous permettra ainsi d’avoir des réponses à vos questions et peut-être de trouver des solutions pour ne plus revivre la situation qui vous a fait souffrir ou de l’améliorer. Plus vous allez y réfléchir, plus vous aurez de chances de trouver des réponses.

Vous pourrez par exemple vous demander qu’est-ce qui vous a fait sentir ce que vous ressentez, est-ce des personnes, des situations? Par exemple, si vous ressentez de la tristesse, vous pouvez vous demander si c’est une personne qui vous a critiqués, qui vous a dit quelque chose qui vous a blessé, ou encore parce que vous vous retrouvez seul à ce moment.

Peut-être ressentez-vous de la peur parce que vous avez un examen et vous craigniez de le rater. Demandez-vous alors pourquoi vous craignez de le rater : est-ce parce que vous avez peur que vos parents ou votre compagnon vous gronde? Et pourquoi? Avez-vous peur qu’ils ne vous aiment plus?

Il y a d’ailleurs une astuce pour analyser au mieux ce qu’on ressent et diminuer au mieux l’impact négatif que cela apporte sur nous : c’est la méthode des 5 pourquoi. Il s’agit de partir de votre émotion et de vous demander d’abord pourquoi vous ressentez cela. Puis vous vous demandez pourquoi cette raison. Et à chaque fois que vous répondez, vous vous demandez mais pourquoi. Tout cela 5 fois. Et au bout des 5 pourquoi, vous allez vraiment comprendre la raison profonde qui fait que vous vous sentez mal. Et généralement cette raison est infondée. Car il s’agit souvent des raisons du genre « je ne me sens pas aimable », « j’ai peur de me retrouver tout seul, abandonné par tout le monde ». Parfois le lien entre l’émotion et la raison semblent être très éloignés alors qu’ils sont en réalité très proches.

Bref, écrire un journal est un excellent moyen pour bien comprendre une situation et être conscient de ce qui se passe dans votre vie. Et c’est à partir de là que vous pourrez ensuite écrire des solutions pour améliorer la situation et ne plus ressentir ces émotions négatives.

 

Quelques conseils pour vous aider à vous motiver à tenir un journal intime et pour le rendre le plus utile possible dans votre guérison

 

Tout d’abord, ne vous obligez pas à tenir ce journal quotidiennement. Parfois les contraintes, surtout quand elles demandent du temps, ne sont pas tenus sur la durée. Ne prenez donc pas cela pour une contrainte, mais plutôt comme un plaisir et une aide importante pour vous sentir mieux. De plus, il y aura peut-être des jours où vous n’aurez pas vraiment besoin de vous exprimer.

Si vous vous en ressentez le besoin, écrivez tous les jours, sinon uniquement quand vous en ressentez le besoin. L’idéal est d’écrire lorsque vous sentez que vous vous êtes mal ou que vous avez envie de manger sans faim ou de faire une compulsion alimentaire. Car lorsque vous avez envie de manger ainsi, c’est que vous ressentez un malaise intérieure que vous voulez cacher avec la nourriture. Donc à chaque fois que vous sentez que vous avez envie de faire une crise, prenez votre journal, si possible avant d’avaler un aliment. Cela peut-être difficile parfois mais résistez à cette crise pour écrire avant. Cela pourra vous éviter de faire des crises de boulimie car vous aurez pu exprimer votre souffrance au lieu que ce soit la nourriture qui l’exprime pour vous. Même si vous faites quand même une crise de boulimie après, il est fort possible qu’elle soit moins intensive. Ne culpabilisez pas si vous la faites quand même. Cela est normal, on ne peut pas guérir de la boulimie juste en écrivant un journal, sinon ça se saurait. Mais avec le temps, cela va vous aider à diminuer vos crises de boulimie ou du moins leur intensité.

Idéalement, écrivez le plus possible, afin de bien analyser le problème et les solutions. Si vous n’avez pas le temps et la motivation de rentrer dans les détails, ce n’est pas grave. Ecrivez au moins quelques lignes, ce sera déjà très bien. Mais plus vous allez écrire et plus cela va vous aider à sortir de la boulimie. Vous pouvez suivre la méthode que je conseille dans la vidéo comment éviter certaines crises de boulimie en exprimant ses émotions. Cela est une excellente base pour écrire votre journal.

Vous pouvez écrire sur votre ordinateur, mais je vous conseille d’écrire sur un papier. L’impact est plus important sur votre cerveau.

Si vous suivez un thérapeute, vous pouvez lui apporter votre journal. Il pourra ainsi mieux comprendre ce que vous ressentiez vraiment à ce moment, car on oublie souvent beaucoup d’informations importantes quand on raconte quelque chose qui s’est passé plusieurs jours avant. C’est une excellent base de travail pour qu’il puisse vous aider.

Parlez également de ce qui vous arrive de positif dans votre vie. Par exemple si vous avez rencontré quelqu’un et que cela vous rend heureux, ou si vous avez réussi un examen ou quelque chose qui vous a tenu à coeur. Le fait d’en reparler va vous apporter plus de positif. Et plus vous ressentirez du positif dans votre vie, plus vous allez vous sentir bien et heureux. Alors pourquoi s’en priver?

Si vous souhaitez aller plus loin dans la guérison de la boulimie, connaître mon histoire, comment j’ai réussi à me guérir de la boulimie et qu’est-ce qui est le plus important pour guérir de la boulimie, n’hésitez pas à télécharger mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre email dans le formulaire à droite de cet article et je vous envoie le programme par mail, sur 8 jours.

Je crois très fortement que vous allez guérir, alors soyez patient, mettez toutes les chances de votre côté et vous allez y arriver 🙂

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

6 réflexions au sujet de « Pourquoi écrire un JOURNAL peut m’AIDER à sortir de la boulimie? »

  1. Valentine dit :

    Hola guapas!

    Ecrire a été une grande révélation pour moi! un jour, j’ai écrit tout ce que j’avais ressenti pendant ma journée, toutes les émotions qui m’avaient traversées mais que j’étais incapable de dire à personne. J’ai écrit des pages et des pages sur ce que j’avais ressenti. Il y avait des trucs vraiment très bêtes et furtifs que j’aurais eu honte de dire à n’importe qui: une feuille que j’avais vu s’envoler sur la route et que j’avais trouvée belle, un regard croisé qui semblait m’appeler,  que j’avais pleuré en écoutant une musique que j’aime,…Quand j’écris je prends conscience de ce que je ressens, j’arrive à nommer les choses et ça m’aide à savoir ce qu’il y a à l’intérieur de moi. J’ai aussi essayer après une crise, ça m’a beaucoup aider à savoir ce que je ressentais précisement à ce moment-là. Je me suis rendue compte de toutes les idées noires que j’avais et à quel point je tombais bas pendant une crise. quand je relis ça quand je vais mieux je me dis que je vaux beaucoup mieux que ca!
    Maintenant j’écris régulièrement, dès que je sens que suis proche d’une crise, je prends le temps de le faire et de m’écouter.

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      c’est super Valentine, tu as bien compris à quel point exprimer tout ce que l’on ressent est nécessaire pour se sentir mieux.

      Et oui en effet, le journal, même s’il ne répond pas, permet de vraiment tout raconter sans tabou et sans peur du jugement (enfin toi tu as eu la peur du jugement des personnes qui pourraient tomber sur tes feuilles).

      Merci pour ton partage 🙂

      Magali

      Répondre
  2. Kelly dit :

    Bonjour j’ai 17 ans .Depuis a peu près 5 ans j’ai des problême avec la nouriture .2 a 3fois par semaine je suis prise d’une envie incontrolable de manger ,je peux manger plusieurs paquets de gateaux en une fois puis après le sentir coupable et essayer de vomir d’autre fois je pleure .J’ai honte de moi ,je n’arrive pas a aller en soirée avec mes amis car j’angoisse ,de plus depuis que j’ai mes règles elles sont très irrégulières .Est ce que je suis boulimique ?Aidez moi svp

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Bonjour Kelly,

      en effet, si tu manges par compulsion, que tu culpabilises et que tu essaies de vomir ou de trouver d’autres moyens de compenser les calories, alors oui, ce que tu fais sont des crises de boulimie.

      Je comprends tout à fait ton angoisse par rapport aux autres, ta culpabilité de manger autant. Cela est ressenti par beaucoup de personnes qui font des crises de boulimie et je suis passée par là moi aussi.

      N’hésite pas regarder un maximum de vidéos ou d’articles sur le blog pour t’aider à t’en sortir. Tu peux aussi te faire aider par un thérapeute spécialisé dans la boulimie (je propose également un suivi par skype si tu souhaites passer par moi). Le plus facile pour t’en sortir est de te faire aider par une personne qui connaît bien le problème.

      Et si tu n’oses pas, alors parcoure le blog, tu y trouveras des réponses 🙂

      Magali

      Répondre
  3. Kelly dit :

    J’ai oublier de préciser que je mange en cachette .

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Là aussi la plupart des personnes qui font de la boulimie mangent en cachette, par peur du regard et du jugement de l’autre. Donc tu n’es pas seule 🙂

      Magali

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés