Aller au contenu

Je dois vous avouer quelque chose

Dans cet article, je vous avoue quelque chose qui me tient beaucoup à coeur en ce moment. Enfin je vous avoue pas mal de choses qui devraient vous aider dès maintenant et qui pourra peut-être vous intéresser.

secret magali

 

Je dois vous avouer quelque chose

 

 

Salut à tous !

 

Aujourd’hui, je dois vous avouer quelque chose.

Cela fait maintenant 4 ans que j’ai créé ce blog pour aider les gens à sortir de la boulimie, pour vous aider à sortir de la boulimie. La boulimie ou autre trouble alimentaire d’ailleurs.

J’ai fait pas mal de vidéos, d’articles sur l’amour de soi, la confiance en soi, les émotions… je vous ai longtemps partagé qu’il faut arrêter les régimes, que c’est bidon et s’accepter tel qu’on est, avec ses kilos en trop.

Puis la vie m’a amenée à vivre de tres nombreuses expériences, surtout depuis 2 ans. Ma vie a complêtement basculé si je puis dire. Basculer, c’est un petit mot pour décrire ce changement. J’ai plutôt eu la sensation d’avoir été déconnectée de la terre pendant quelques temps (j’avais d’ailleurs pris de la distance avec le blog pendant cette période). C’est d’ailleurs à ce moment que je vous avais annoncée que j’avais refait quelques crises de boulimie. C’était devenue tellement dur émotionnellement et je chutais tellement en énergie que je n’avais pas trouvé d’autres moyens que la nourriture et les crises de boulimie. Bon, ça n’avait rien à voir avec les crises que je faisais à l’époque. Les quantités et le ressenti étaient vraiment différents de ma vraie période de boulimie. Mais je considère que ça restait quand même des crises. J’avais vraiment la sensation de faire partie physiquement de ce monde, mais dans ma tête, je n’en faisais plus vraiment partie. J’ai vraiment rejeté fortement mon corps physique et j’ai beaucoup rejeté le monde et les gens à ce moment. On peut le voir sur mes vidéos (entre décembre et avril 2017 à peu près.

 

 

Et un jour j’ai eu la sensation de « chuter » et de revenir sur terre. C’était vers avril 2017. Exactement comme si on faisait un saut en parachute, sauf que je n’avais pas vraiment de parachute. Et depuis, il s’est passé beaucoup de choses, j’ai rencontré de nombreuses personnes et fait pas mal d’expériences, différentes, voire opposées pour certaines. Et j’ai eu comme la sensation d’ouvrir les yeux sur moi, sur les gens autour de moi, sur tout ce qui m’entoure. Comme si avant cette période, j’avais les yeux à moitié ouverts, et là ils commençaient à s’ouvrir petit à petit. Et c’est à ce moment que j’ai commencé à réaliser que tout ce que je vous disais dans ce blog n’était pas totalement vrai et juste. Il y a une partie de vrai, par exemple que les régimes peuvent inciter aux troubles alimentaires, qu’il faut arrêter de ne focaliser que sur son corps physique, que la boulimie c’est surtout psychologique, qu’il faut arrêter d’attendre l’amour des autres mais apprendre à s’aimer soi. Oui c’est en partie vrai. Mais c’est aussi en partie faux.

Pourquoi ? Parce que les régimes peuvent aussi aider à certains moments et pour certaines personnes. Et puis il y a régime et régime. Et tout dépend aussi de pourquoi on le fait et comment on le fait. Arrêter de croire qu’être mince et avoir un beau corps physique va régler tous nos problèmes et nous apporter le bonheur, oui, c’est vrai. Mais délaisser, abandonner son corps, ne plus s’y intéresser, et se foutre de prendre du poids en plus, ce n’est pas non plus la solution et parfois ça peut nous empêcher de réaliser nos rêves et d’être bien dans notre corps et notre vie. Les extrêmes ne sont pas la solution et n’apportent bien souvent pas le bonheur. Une satisfaction sur une court période, mais sur le long terme selon moi. Tout comme l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue, c’est quand même plus facile de réaliser ses rêves quand on a assez d’argent pour les réaliser. Mais ce n’est pas l’argent à lui tout seul qui fait qu’on est heureux. Et bien le corps, c’est la même chose. Et selon le métier qu’on souhaite faire ou les objectifs qu’on veut réaliser dans sa vie, on a parfois besoin d’une apparence physique suffisamment bien. Et même si on peut se trouver beau ou belle avec des kilos en trop, on peut encore plus s’aimer avec un corps qui nous plait, qui est harmonieux et dans lequel on se sent bien.

L’amour de soi, c’est important, très important même, et ça aide à être plus heureux. Mais si on ne reçoit pas assez d’amour et de reconnaissance de la part des autres, c’est difficile d’être heureux. Souvent on croit qu’on n’en a pas besoin. C’est souvent ce qu’on peut entendre dans le développement personnel ou les thérapies. En fait, on dit ça parce qu’on en reçoit assez, sans s’en rendre compte. Quand je vous disais d’ailleurs qu’il faut s’aimer soi et ne pas attendre des autres, je n’avais pas conscience que je recevais beaucoup d’amour et de reconnaissance de l’extérieur. Mais quand la vie vous en prive et fait en sorte que vous vous retrouviez vraiment seul, sans quasi aucune reconnaissance et et quasi aucun amour de l’extérieur, même si vous vous aimez à 3000% et que vous avez une immense reconnaissance envers vous et confiance en vous, vous réalisez que ce n’est pas suffisant pour être heureux. Je parle pour l’avoir vécu et ça a été une grosse épreuve que j’ai vécu pendant ces 2 ans. C’est dans ces moments qu’on ouvre les yeux sur la réalité.

 

 

Et oui, la boulimie est un problème psychologique, mais pas seulement. Certains disent que c’est psychologique, d’autres que c’est un problème d’alimentation, d’autres un problème énergétique. J’ai compris avec le temps que personne n’a faux, personne n’a juste. En fait, tout est lié et c’est en changeant chacun de ces domaines, parmi d’autres, qu’on peut retrouver un équilibre dans sa vie et ne plus avoir besoin de la boulimie. C’est comme les huiles essentielles, chaque huile va pouvoir apporter un bénéfice, mais ce qui fonctionne le mieux, c’est quand on créé une synergie entre les huiles. Et puis pour certaines personnes, c’est surtout telle huile essentielle qui va fonctionner et pour d’autres, ça sera surtout une autre huile. Pour sortir de la boulimie, c’est la même chose. Certains trouveront surtout une grande aide en changeant leur alimentation, d’autre en faisant un travail psychologique, d’autres simplement en changeant d’environnement, d’autres en faisant des soins énergétiques. On peut même arrêter les crises de boulimie en se mettant en couple ou en se séparant, ou encore en ayant des enfants ou en quittant le cocon familial. D’autres doivent faire tout ça en même temps. Chaque personne est différente et a des besoins différents.

De plus, est-ce que sortir de la boulimie et arrêter les crises va forcément faire que vous allez être totalement heureux ? Pas forcément. Bien sûr, ça va aider car le fait de faire régulièrement des crises de boulimie, ça a un impact négatif sur le corps et le mental. Mais on peut très bien arrêter les crises de boulimie et ne pas forcément se sentir plus heureux dans sa vie. Parfois même, ça peut être pire. J’ai toujours dit que les crises, c’est comme une béquille. Et le but est de ne plus avoir besoin de la béquille. Mais si on enlève les béquilles à quelqu’un qui n’est pas encore capable de marcher, il va finir par tomber. Donc la béquille peut avoir un bénéfice provisoirement. Le but est de retrouver la santé et l’équilibre pour pouvoir marcher correctement et ne plus avoir besoin de béquille (que ce soit la boulimie, l’alcoolisme ou n’importe quelle addiction). C’est souvent parce qu’on est trop dans le déséquilibre qu’on a besoin de ces addictions pour compenser ce déséquilibre.

Bref, tout ça pour vous dire que j’ai compris beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de choses depuis 2 ans sur la vie, sur le fonctionnement de l’être humain, sur les relations sociales, sur son fonctionnement en lien avec son environnement, sur l’influence de la nourriture, de la société… Je ne peux pas tout vous raconter et je n’en ai pas forcément envie, du moins pas pour l’instant. C’est pour ça que si certains d’entre vous me suivent depuis le début, ils ont peut-être pu voir que j’avais changé dans ma façon de parler, dans ce que je dis et aussi dans ma façon d’être dans les vidéos. Et aussi un changement physique et une perte de poids.

 

 

Je comprends que ça ait pu dérouter certains d’entre vous. C’est normal. D’ailleurs, moi qui était surtout habituée aux compliments et aux commentaires gentils sur mon blog, j’ai « adoré » la période où j’ai reçu environ 80% des commentaires sur ma chaîne youtube qui étaient sous formes de critiques, notamment sur la mauvaise qualité du son et de ma voix ou de mon physique (c’est ironique bien sûr !). Quoique ça m’a fait rire parfois, parce que je me suis dit que c’est quand même se foutre du monde que de se permettre de faire des remarques aussi désagréables, surtout que je fais des vidéos qui ont pour thématique la boulimie et non pas « comment faire des vidéos avec du bon son et une belle image »). Et quand on sait que les personnes qui ont osé critiqué mon physique sont sensées avoir des problemes alimentaires et probablement des difficultés à accepter les remarques sur leur corps (sinon elles ne viendraient pas sur mon blog, je pense). J’ai d’ailleurs remarqué que certains commentaires avaient été effacés peu de temps après qu’ils aient été écrits. Probablement que ces personnes ont réagi impulsivement et ont réalisé la méchanceté de leurs propos  seulement après. Enfin, ça ne m’a pas atteint plus que ça car j’ai suffisamment d’amour pour moi et de confiance en moi, mais ça fait quand même réfléchir et ce n’est pas très agréable quand 80% des commentaires sont commme ça.

Bon là, je ne parle que des remarques liées à mon blog, car j’ai eu bien pire dans ma vie perso, notamment de la part des hommes. Qui sait, peut-être qu’un jour, je vais tout balancer au grand jour pour montrer la connerie humaine. D’un côté, c’est bien, ça forge le caractère et ça apprend à être encore plus combattante, mais aussi, en prenant du recul, ça m’a aidée à mieux m’orienter et orienter ma direction. En gros, les personnes qui essaient de me faire volontairement du mal sont vraiment idiots parce qu’ils ne font que m’aider à m’améliorer et à améliorer ce que je fais. Et je dirais même que plus ils essaient de m’enfoncer et me rabaisser, plutôt ils m’aident et me permettent de m’élever 😂.Voilà des exemples d’épreuves que j’ai vécues, parmi tant d’autres.

 

magali le roux

 

Enfin, je m’écarte un peu de ce que je voulais vous dire dans cet article. Mais toutes ces épreuves et toutes les expériences que j’ai réalisées m’ont beaucoup appris. D’ailleurs, c’est parfois la vie qui m’a obligée à les vivre, sans que je ne fasse exprès. Et parfois, c’est moi qui a décidé de vivre ces épreuves. Bon j’avoue, des fois que je me dis que je suis complètement folle de faire telle ou telle chose, je prends beaucoup de risques. Je suis du genre à aller là où on me déconseille d’aller, dans les « zones interdites ». Mais ce n’est pas de ma faute si parfois j’ai trop confiance en moi et que j’aime les challenges fous 😊.  Mais je prends mes précautions, en général je ne vais pas dans une direction si je n’ai pas réfléchi un minimum aux conséquences avant. Bien que je suis beaucoup mon intuition et parfois elle m’amène dans des directions et à faire des choses sans toujours savoir vraiment les raisons et les conséquences. Mais je lui fais confiance.

Et finalement, ça m’amène à vous parler de mon programme en hypnose. Qui n’est d’ailleurs plus accessible en ce moment pour les inscriptions. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler, surtout si vous me suivez depuis un moment. J’ai créé un programme basé sur des séances d’hypnose pour aider à sortir de la boulimie. Je l’ai créé en début d’année. Et je voulais vous dire aujourd’hui que je suis en train de créer une nouvelle version de ce programme. Non pas une version un peu améliorée de ce programme, mais plutôt lui donner une autre direction et l’améliorer de façon très importante. Il ne s’appellera d’ailleurs plus le « programme pour sortir de la boulimie ». Et même, il est fort possible que je ne parle plus de boulimie ou presque plus dans ce programme. J’ai réalisé avec le recul et en analysant tout ce qui s’est passé depuis la création de ce programme et aussi la création de ce blog, que finalement, le meilleur moyen pour vous aider à sortir de la boulimie, c’est peut-être de vous proposer une solution qui se focalise avant tout sur ce que vous désirez et non pas sur ce que vous ne désirez plus.

D’ailleurs, il y a une cliente l’année dernière qui m’a dit, si je me souviens bien, que je devrais arrêter de parler de la boulimie, de penser à ça. Je lui ai répondu que, non, je ne voulais pas arrêter. Parce que sinon je ne peux plus vous aider et cela veut dire arrêter de faire ce blog. Ce n’est pas ça que je veux. Je veux continuer à aider les personnes qui ont des troubles alimentaires et je veux continuer à parler de mon expérience et de mon passé pour que ces personnes puissent se reconnaître, mieux comprendre ce qui leur arrivent et comment en sortir. Mais dans un sens, je pense qu’elle avait raison. Dans le sens où m’adresser à vous et penser au passé et à la boulimie, c’est une chose. On ne doit pas renier son passé, on en a besoin pour avancer. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut y penser et en parler tout le temps. Je pense que l’idéal est de se focaliser sur ce qu’on veut en se servant de son expérience qu’on ne veut plus vivre (par exemple la boulimie). Et d’ailleurs, ça fait plusieurs mois je crois que je n’utilise quasiment plus le mot boulimie dans mes articles et mes vidéos. J’en parle beaucoup dans cette article, mais dans les précédents et dans les dernières vidéos, je parlais surtout de mon enfance, mon blog de cuisine… Pour optimiser le référencement de mon blog, c’est nul, ce n’est pas conseillé de faire ça. Mais ça sert à rien d’avoir un blog bien référencé sur google si on écrit des articles qui n’aident pas suffisamment les gens qui vont dessus. En tout cas, ce n’est pas ce que je veux.

Donc, pour revenir sur ce programme, il sera toujours basé sur les séances d’hypnose. Mais il ne s’appellera plus « programme en hypnose pour sortir de la boulimie ». Il s’appellera autrement. C’est la surprise 😉. Enfin, c’est une surprise, mais si je ne vous le dis pas encore, c’est aussi parce que je ne suis pas encore sûre du titre. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il concernera les gens qui veulent sortir de la boulimie, mais pas seulement. Il aidera bien d’autres personnes. En fait, il concernera plus ou moins tout le monde. Ben oui, j’en ai marre de n’aider que vous. Je vous aime beaucoup, et vous serez toujours les personnes que je voudrais aider en priorité. Mais j’aimerais potentiellement pouvoir aider tout le monde. Et je pense que ça sera aussi bon pour vous. Chacun a besoin de s’ouvrir sur d’autres personnes. Se retrouver entre personnes qui ont vécu la même chose, c’est bien, ça peut aider. Mais c’est aussi important de s’ouvrir sur les autres et sur autre chose, sur la vie !

amitié

 

Et dans ce programme, je vais y ajouter aussi d’autres choses que je suis actuellement en train de préparer. Ca sera des compléments aux séances d’hypnose. Les séances d’hypnose seront la base du programme, mais il y aura aussi d’autres outils et aides complémentaires. De la même façon, je ne vais pas vous dévoiler aujourd’hui ce que c’est, car rien n’est sûr, je suis en pleines réflexions, brouillons et expériences. J’ai plein d’idées et il y a sûrement des choses qui seront disponibles prochainement, quand je vais réouvrir le programme, et d’autres probablement un peu plus tard. Donc c’est à la fois une surprise, et en même temps, je ne vous dévoile pas tout parce que je ne peux pas actuellement.

En attendant, si ça vous intéresse, vous pouvez me suivre sur instagram : magali le roux. Je publie pas mal de photos et ça vous donnera peut-être un peu des indices sur ce que je prépare pour ce programme.

Probablement la suite au prochain épisode, ou plutôt au prochain article 😉

A bientôt !

Magali

COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

6 réflexions au sujet de « Je dois vous avouer quelque chose »

  1. Marie dit :

    Coucou

    J’ai adorée ton dernier post et ce que tu dis est vraiment vrai et sincère.

    Ça fait du bien.

    Merci 🙂

    Marie

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Je te remercie Marie et contente qu’il t’ait fait du bien 🙂

      Magali

      Répondre
  2. Didier dit :

    Bonjour Magali,

    Cela faisait longtemps que je n’avais plus lu un de tes articles… Je trouve tes réflexions très justes. Le style “parlé” que tu utilises laisse bien comprendre que tu as vécu beaucoup de choses de l’intérieur. Je suppose que cette authenticité te permet de toucher les personnes qui te lisent.

    Petite mise en garde concernant ton programme. Tu connais le dicton qui dit : “Qui trop embrasse mal étreint” ? Bien sûr que tu peux toucher tout le monde, mais n’oublie pas de prendre un angle d’attaque qui ne soit pas trop généraliste !

    Je te souhaite bonne chance pour la suite ! Garde ton authenticité et partage ce qui te fait vibrer : tu l’as surement déjà compris, mais c’est comme ça que tu deviens attirante pour celles et ceux qui ont besoin de toi 🙂

    A bientôt !

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Didier,

      je te remercie pour tes conseils. Même si je suis mitigée sur ce que tu dis, il y a une part de vraie et je pense que ça me servira pour la suite 🙂

      A bientôt !

      Magali

      Répondre
  3. Marilyn Decuyper dit :

    Bonjour Magali,

    Quel plaisir de te lire.
    Grâce à tes conseils ta motivation ta force de battante et des expériences, ça m a permis de m aider moi même et mieux savoir ce que je veux. Il y a des rechutes mais de moins en moins☺.
    J ai un passé qui m élève chaque jour et me donne la force de changer les schémas.

    Merci pour tout et quel changement tu es magnifique. Tu rayonne d amour de joie une magnifique sensibilité et une force remarquable.
    Gros bec merci lili

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Merci Marilyn pour ton retour et ravie que je puisse t’apporter autant sur ton chemin 🙂
      Et tu as vu juste car un des secrets et de pouvoir garder sa sensibilité intérieure tout en développement un bouclier et suffisamment de force pour relever les défis. Pas toujours facile d’avoir les deux, mais on peut apprendre à les développer 🙂
      Bonne continuation à toi !
      Magali

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés