Aller au contenu

Guérir la BOULIMIE : le mythe sur les THERAPEUTES !



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


Vous avez suivi une thérapie ou un psy pour guérir la boulimie, vous en suivez une ou ou vous voulez en suivre une ? Découvrez un mythe sur les thérapeutes qui va vous aider à mieux choisir votre thérapeute, mais aussi à mieux vivre votre thérapie et guérir de la boulimie. 

Guérir la boulimie : le mythe sur les thérapeutes !

 

Cliquez ci-dessous pour voir la boulimie.

programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie »

Si vous souhaitez une aide individuelle par Skype, cliquez ici

Le mythe sur les thérapeutes (boulimie) (version écrite)

 

Bonjour et bienvenue sur le blog Sortir de la Boulimie. Je suis une ancienne boulimique, je l’ai été pendant 8 ans, je m’en suis sortie, et je suis là pour vous aider à vous en sortir vous aussi.

Alors aujourd’hui, je voudrais vous parler des thérapeutes et vous parler d’un mythe sur les thérapeutes. Et ouais ! Alors le mythe.

Ma position actuelle vis-à-vis des thérapeutes

 

Personnellement, j’ai un diplôme de praticien en hypnose et j’ai fait un peu plus de 3 ans de formation de thérapeute en Gestalt. Que je n’ai pas terminée, pour certaines raisons que j’évoquerai peut-être un jour. Donc en gros, je ne suis pas thérapeute, je suis praticienne, parce que thérapeute, c’est le niveau au-dessus. Mais au final, j’ai le diplôme, je peux faire de la thérapie.

Et en même temps, j’ai découvert ce milieu. Donc j’ai été cliente, parce que j’ai fait une thérapie en hypnose, j’ai vu des psys. Quand je parle du mythe sur les thérapeutes, je parle aussi des psys, psychiatres, psychologues, tous les professionnels d’aide. Donc, parce que j’ai fait des formations, j’ai pu côtoyer des gens qui sont thérapeutes. J’ai vécu des choses. Dans mes formations, j’ai vu, j’ai discuté avec ces gens-là, j’ai passé des semaines ensemble. Donc on dormait ensemble… Donc j’ai connu des gens là-dedans. Donc je connais l’envers du décor. J’ai été cliente comme peut-être certains d’entre vous qui font ou ont fait des thérapies, qui ont vu des thérapeutes… Et j’ai vu l’arrière du décor. Et même moi, ça me concerne aussi personnellement. Tout ce que je dis, c’est valable pour moi. Parce que j’ai le diplôme de praticienne donc ça me concerne aussi, je parle sur moi. Je me prends dans le moule.

Le mythe sur les thérapeutes

 

Et bien, souvent on croit, c’est peut-être votre image que vous avez aujourd’hui, qu’un thérapeute, un psychiatre, un psychologue, il est vachement bien avec lui-même. Peut-être que vous ressentez ça. Des fois on met une barrière entre le thérapeute et le client. Une barrière dans le sens où il y a le thérapeute, qui est bien avec lui-même et qui vous apporte de l’aide, et le client qui a des problèmes et qui demande de l’aide. Et on peut avoir cette croyance, cette impression que la personne en face, le thérapeute (j’imagine être à votre place, que vous voulez suivre quelqu’un, faire une thérapie avec quelqu’un), parce que vous souffrez, vous n’êtes pas bien et vous voulez voir un thérapeute pour qu’il vous aide. Et vous pouvez avoir cette croyance que le thérapeute, le psy en face de vous, il est bien avec lui-même, il est dans l’amour de soi (je me fous de ma gueule en même temps parce que je parle beaucoup d’amour de soi, je vous ai beaucoup parlé de ça dans le blog). Donc le thérapeute il vous dit « l’amour de soi, la confiance en soi ». Alors il y en a qui sont très humbles et il y en a qui vont beaucoup plus donner cette image qu’ils ont fait un travail sur eux, donc ils sont vraiment bien avec vous-mêmes, par contre vous, vous êtes souffrants, vous avez des problèmes. Je joue un jeu de rôles là, j’exagère un peu, enfin non pas tant que ça.

Mais on peut avoir cette croyance que le thérapeute, le psy, il est parfait avec lui-même, il n’a pas de problèmes, il a une vie de couple parfaite, il a une confiance en lui incroyable, il est au top. Par contre vous, vous n’avez pas confiance, vous manquez d’amour, vous avez plein de problèmes. Lui il est super bien dans son boulot, mais vous pas du tout. J’exagère, j’amplifie les choses. Mais on peut avoir cette croyance là. Que ce sont deux mondes différents, que le thérapeute ou le psy est comme ça, il est en haut (je fais exprès de le mettre en haut) et vous vous êtes en bas, vous avez des problèmes. Que ce sont deux mondes différents.

Non, ça ne se passe pas comme ça. C’est pas vrai. Bon peut-être qu’il y en a qui savent très bien que ce sont des croyances, que ce n’est pas vrai. Mais peut-être que vous pouve avoir cette image-là. Et moi, je veux vous faire comprendre que le thérapeute est là et vous, vous êtes là, et bien ce n’est pas comme ça. Non, en fait vous êtes au même niveau, on est tous pareils. Et moi je me comprends dedans, parce qu’à un moment, j’ai ressenti que même dans le blog, je mettrai trop une distance, que moi j’étais ça, comme si j’avais de l’amour pour moi, de la confiance, comme si j’étais au top du top et que vous, pas tant que ça. Enfin, je ne sais pas, c’est peut-être subtil, peut-être que vous ne l’avez pas remarqué. Mais moi je m’en suis rendue compte, c’est comme si je me mettais en supérieure. Et en fait, non, parfois plus on fait croire, même dans la vie de tous les jours, quelqu’un qui va dire « oui moi je sais, moi je sais », plus la personne vous donne l’impression de tout savoir, d’être trop bien…plus il y a anguille sous roche. Plus c’est une apparence qu’on donne.

Et des fois, les thérapeutes, parce que j’ai côtoyé ce milieu-là, je me suis dis « wouah, putain, il y a de l’ego quand même ». Il y a quand même pas mal d’ego. Des fois c’est parce qu’on a fait un travail sur nous, que des fois on peut se sentir supérieur aux autres qui n’ont pas fait de travail sur eux ou qui n’en sont qu’au début. Non, non. Des fois c’est inconscient, on ne s’en rend pas compte. Moi je ne m’en rendais pas compte. Je ne me disais pas « moi je suis bien et les autres ils sont nuls ». Non, je ne m’en rendais pas compte.

En fait, on est tous pareils, il n’y a pas de séparation. Les thérapeutes, comme je vous l’ai dit, j’ai pu voir l’envers du décor, je suis désolée, mais des fois je me demande s’il n’y a pas des clients qui sont mieux avec eux-mêmes que les thérapeutes. Il y a des questions à se poser. Quand je dis en formation en thérapie ou quoique ce soit. Et même, j’ai reçu il n’y a pas longtemps un mail d’une personne qui n’est pas bien avec elle-même et pourtant elle est thérapeute. J’en ai côtoyé des thérapeutes et je peux vous dire qu’il y en a plein qui ont des souffrances. Et d’ailleurs les formations sont là aussi pour aider à libérer les souffrances.

L’envers du décors de ma vie perso

 

Moi perso, vous me regardez comme ça, mais aujourd’hui, si vous croyez que ma vie est parfaite, que je suis au top du top avec moi-même, que je suis tout le temps bien et tout, c’est pas vrai. Il y a des fois, je suis couchée dans mon lit, j’en peux plus, j’ai envie de mourir. Enfin je rigole, mais ça m’arrive encore. Faut pas croire. Ce n’est pas parce que dans une vidéo, ou quand vous êtes dans un cabinet, que vous voyez la personne qui vous dit ça, que sa vie est extraordinaire et que la vôtre est pourrie. Non. Alors elle est peut-être mieux, beaucoup mieux. Par exemple, le fait de faire un travail sur soi, ça permet de libérer les souffrances, pour qu’on se sente mieux avec nous-mêmes. Donc c’est fort possible qu’aujourd’hui, globalement, je parle globalement, je me sens mieux que vous par exemple ou des gens qui me suivent ou des gens que j’aide.

Qu’est-ce qu’un thérapeute alors ?

La vraie réalité, c’est que le thérapeute il a de l’avance. En fait c’est comme un guide. Mais le guide, quand vous voyez un guide qui va faire des voyages, qui va vous expliquer (même là il y en a qui se prennent pour des rois), si vous voulez, il va vous guider sur le chemin, il va vous faire découvrir. Mais il est au même niveau que vous. Il va juste vous montrer, parce que lui a ces connaissances de la ville donc il vous partage ses connaissances, comme ça vous en avez plus. Mais en fait, il est juste un guide, il n’est pas supérieur à vous. C’est pas parce qu’il a ces connaissances sur la ville qu’il est supérieur à vous. Non, parce que lui il a ces connaissances-là sur la ville et vous, vous avez peut-être d’autres connaissances sur d’autres trucs que lui n’a pas. Mais c’est juste que là, son travail, c’est de vos expliquer la ville, l’historique… des choses que vous ne savez pas. En fait, il vous apporte ça. Parce que vous êtes venus chercher ça.

Et le thérapeute, c’est ça. C’est parce qu’il a un peu plus d’avance sur son travail sur lui, il a compris plus de choses dans la souffrance, donc il a peut-être plus de connaissances, il a peut-être mieux compris certaines expériences, qu’il va pouvoir vous guider. Pour moi, le thérapeute, c’est un guide. Et c’est ça, la thérapie.

Et par exemple, comme je fais des séances par skype, si ça vous intéresse n’hésitez pas, j’aide les gens, même les gens qui m’écrivent par mail, mais voilà quand j’aide les gens, je vais poser des questions que la personne ne se pose pas, ne s’est peut-être pas posée ou pas suffisamment. Je vais peut-être voir des choses que la personne n’a pas vues, parce que j’ai aussi un regar objectif sur la situation. Parce que des fois quand on est dans la situation, on est subjectif quand on est impliqué des fois dans la situation, c’est difficile de voir certaines choses. Donc moi je peux vous aider, le thérapeute est là pour vous aider à voir ce que vous ne voyez pas forcément. En plus, il comprend mieux comment fonctionne l’être humain, comment faire pour être heureux.

Moi personnellement, même dans les vidéos, je vous guide en fait. Je vous explique des choses que j’ai compris et que vous n’avez peut-être pas aujour’hui compris ou peut-être que vous avez déjà compris. Superbe, du coup vous les réentendez, ou peut-être pas, ou là peut-être que vous prenez plus conscience. Et en fait, c’est juste que, personnellement, j’ai plus de connaissances sûrement que la plupart d’entre vous. Ou peut-être qu’il y a des choses que je comprends dans votre situation, des blocages dans votre situation que je peux vous aider à voir, et à faire les changements, parce que je comprends mieux certaines choses.

Mais c’est tout. En fait, le thérapeute ou le psy est là pour ça à l’origine. Je dis bien à l’origine. Tous les thérapeutes ou les psys n’ont pas ces mêmes connaissances. C’est pas parce que les gens ont un diplôme de psy ou de thérapeute qu’ils sont tous au même niveau. Les diplômes ça veut tout et rien dire. Parce qu’il y a de très bons thérapeutes et des thérapeutes où on se demande d’où ils sortent. Donc après, c’est à faire le tri aussi. C’est pour ça qu’il y a des gens qui font de la thérapie, c’est peut-être votre cas, qui vont voir des psys (les médecins ont plus la connaissance médicale, et pas forcément la connaissance émotionnelle ou psychologique, pour moi ce n’est pas assez poussé dans la formation, parce qu’après elle a peut-être fait des recherches dans sa vie)… Mais voilà, la formation va donner quelque chose (je ne sais plus, je voulais dire un truc), mais ça ne veut tout et rien dire.

Pour moi, il y a des thérapeutes ou des psys qui n’ont pas assez de connaissances et d’expérience pour aider. Et là boulimie, c’est vrai que c’est un problème qui est très complexe. Il faut vraiment le comprendre. Et c’est pour ça que je vois, quand je reçois des mails, il y a pas mal de gens qui ont fait des thérapies, qui ont vu des psys et qui ont l’impression de ne pas avancer. Des fois, c’est pas le thérapeute à remettre en question. Des fois c’est parce que la personne n’est pas prête. Ou il y a d’autres choses, ce n’est pas que le thérapeute. Mais des fois, les connaissances, les expériences des thérapeutes par rapport à la boulimie sont limitées. Elles peuvent vous aider, mais pas suffisamment. Peut-être qu’une autre personne qui va mieux comprendre pourra vous aider.

Voilà, bref, le thérapeute, c’est comme un guide. Parce qu’il a normalement plus d’expériences, plus de connaissances. Mais ce n’est pas quelqu’un qui est différent de vous. c’est quelqu’un qui a la même vie que beaucoup de gens, qui ont aussi des souffrances.

Franchement, j’ai vraiment envie dans les vidéos d’être de plus en plus transparente, de vous montrer de plus en plus qui je suis vraiment, comment ça se passe dans ma vie, je pense que je vais le faire de plus en plus, mais vraiment encore plus poussé qu’avant, pour vous montrer qu’on n’est pas différents, que je ne suis pas différente de vous. Par contre, j’ai sûrement plus de connaissances sur le travail sur moi, ou j’ai peut-être plus de connaissances sur comment être heureux. Mais dans mon quotidien, je vis aussi des difficultés comme vous. Regardez, on peut croire que oh, quand je suis comme ça, on peut imaginer que je gagne beaucoup d’argent, que j’ai un couple merveilleux, on peut avoir l’impression que j’ai tout dans ma vie. Non ! En fait, pour être honnête, à l’heure actuelle où je fais cette vidéo, je redémarre mon blog donc on va dire que financièrement, heureusement que j’ai de l’aide à côté. Parce que c’est pas trop ça. En tout cas, par rapport à ma profession, pour l’instant, je recommence tout donc on va dire que je n’ai pas d’argent en quelque sorte. Heureusement que j’ai des aides à côté. Je n’ai pas de couple, enfin ma situation amoureuse c’est le gros merdier. Enfin le gros merdier dans le sens…oh c’est un peu complexe, je n’ai pas envie de rentrer dans le détail dans cette vidéo. Je vous en parlerai sûrement Mais voilà, ne croyez pas que j’ai un couple tout beau, tout rose et merveilleux. Non, j’ai personne dans ma vie. Dans mon quotidien, je n’ai peut-être pas une vie qui donne envie à beaucoup de gens. Moi elle me correspond…en fait, il se passe des choses dans ma vie en ce moment, ça bouge pas mal, il y a des périodes où ça me convient ma vie, et d’autres où ça ne va pas. Enfin c’est un peu spécial. Franchement, je pense que d’un point de vue extérieur, si vous saviez ce que je vis dans ma vie, c’est pas du tout à envier, pas du tout. Après, moi personnellement, ça me correspond, enfin je suis en train de faire les changements. Je fais de plus en plus ce qui me correspond, mais ce n’est pas forcément ce que tout le monde veut. Je donne l’apparence d’avoir une vie pourrie. Peut-être dans la vidéo, on croit que j’ai une vie superbe, alors qu’en fait, ce n’est pas du tout ce que vous pouvez penser dans ma vie. Et en même temps, les gens qui me connaissent dans ma vie, je pense qu’ils doivent penser que je suis en dépression, en manque d’amour, que je veux sauter sur tout ce qui bouge. En fait, on se fie aux apparences.

Mais voilà, en fait il y a plein de croyances, il y a plein d’apparences. C’est pour ça que, pour revenir aux thérapeutes, ce n’est pas parce que vous voyez un thérapeute, qu’il est thérapeute, que sa vie est parfaite et qu’il est super bien avec lui-même. Ce n’est pas du tout le cas. Je peux vous dire que j’en ai côtoyé des gens en formation, des thérapeutes qui ont déjà des diplômes. Non, ils sont pareils que vous. Ils ont des fois les mêmes problématiques que vous. C’est juste qu’ils ont une longueur d’avance, ils ont compris peut-être certaines choses, mais ils n’ont pas tout compris de la vie. Au niveau de l’amour de soi, de la confiance en soi, ils ne sont pas au top du top, il ne faut pas croire. Il ne faut pas croire du tout.

Et d’ailleurs, ça me fait penser, je sais que dans les vidéos, il y a quelques mois, ça fait 3 ans que j’ai le blog, je parlais beaucoup de l’amour de soi. Bon mes conseils, ce que je dis, c’est bon, c’est vrai ce que je dis, il y a beaucoup de vérités dans ce que je dis. Mais ce n’est pas parce que je le dis, que c’est totalement vrai dans ma vie. Et à l’époque, je parlais de l’amour de soi et de la confiance en soi, ce n’est pas parce que je dis ça que j’avais totalement confiance en moi et que je m’aimais totalement. Et aujourd’hui, ce n’est pas encore le cas totalement. Par contre, ça l’est beaucoup plus qu’avant. Mais, je sens vraiment, avec le recul, je me dis que ouais, je pensais que je m’aimais et que j’avais confiance en moi. Oui, plus qu’avant, mais pas totalement. Non, non.

On est tous pareils, les thérapeutes, vous et moi

 

Donc le mythe des thérapeutes, c’est de croire qu’ils sont différents de vous, que vous, vous n’êtes pas bien alors qu’eux, ils sont bien avec eux-mêmes. En fait, ils sont là pour vous aider, pour vous apporter. Et ceux qui donnent cette croyance que, parce qu’ils ont fait un travail sur eux, ils ont un diplôme de thérapeute donc ils sont supérieurs à vous, non ! Il n’y a pas de supérieur, on est tous au même niveau. C’est juste qu’on guide. Vous, vous avez par exemple un métier, vous avez plus de connaissances, vous pouvez peut-être former des gens, vous pouvez apprendre ce que vous savez à d’autres personnes. Mais ça ne veut pas dire que vous êtes supérieur à eux. C’est juste que vous avez plus de connaissances, plus d’expériences, mais il n’y a pas de supériorité. Et ce n’est pas parce que vous avez des connaissances là-dedans, que vous connaissez tout. Non.

Donc en fait, pour moi c’est important, c’est que le mythe, les thérapeutes et vous, on n’est pas différents. On est tous pareils, on est tous des humains pareils. Moi, regardez, je sors, en ce moment j’aime bien jouer à la séductrice en soirée, ça me fait rire. Et peut-être que je vais faire ça toute ma vie, j’en sais rien. Et voilà, et puis je pleure. Il y a une vidéo où je montre quand je pleurais. Et des fois, je ne suis pas bien. Des fois ça m’arrive de dire « oh putain, j’en ai marre, j’ai envie de mourir ». Après, je ne le pense pas totalement. Mais des fois, c’est comme ça. Des fois je dis « oh fais chier, cette grosse conne ». Et au fond, c’est juste de la colère. Des fois, je dis que j’ai envie de mourir, mais c’est juste que là, je n’en peux plus, des fois je pète les plombs, il y a des moments où je ne suis pas bien. Mais des fois, une heure après, je suis super bien. Mais voilà, du coup j’ai des trucs émotionnels, et c’est comme ça. Parce que j’évolue sur moi encore aujourd’hui, beaucoup. J’ai beaucoup évolué par contre, ça remue beaucoup parce que je libère pas mal de choses, je libère comme vous, je travaille sur moi comme vous. J’ai les mêmes difficultés.

Je parle beaucoup des jugements en ce moment, des critiques, justement parce que je le vis beaucoup en ce moment. Même, un truc de dingue qui m’est arrivée (je fais des vidéos à rallonge là, je voulais faire des petites vidéos mais bon), pendant un moment j’étais à fond dans le spirituel, je ne voulais voir que des gens qui étaient là-dedans, dans le spirituel, je ne voulais plus faire de soirées avec des gens habillés comme je suis, je ne voulais plus, beurk. C’était dégueulasse, beurk. Je rejetais en fait. J’étais dans le jugement. Enfin après, je me suis éloignée. Enfin je ne sais plus si j’étais vraiment dans le jugement, enfin si un peu, si quand même, si j’étais dans le jugement. Mais du coup, je ne voulais voir que des gens spirituels, des thérapeutes, je ne voulais côtoyer que ces gens-là. A un moment donné, ce n’était que des gens qui étaient dans le blogging. Voilà, j’étais pas mal dans le jugement.

Et en fait, c’est rigolo parce que j’ai côtoyé des gens, et il y a par exemple une personne que j’avais côtoyée que quand on faisait des balades spirituelles, du travail sur soi, des conférences. Donc elle a connu un aspect de moi. Et la dernière fois, sur facebook, parce que sur mon facebook j’avais mis des photos de moi en soirée, en maillot de bain, à faire la star et tout. Et du coup, elle m’a dit « bon je t’ai bloquée ». Et en fait, j’ai senti vraiment qu’elle me jugeait. Après je comprends. En fait elle me disait, je ne me souviens plus trop du message, mais qu’elle ne comprenait pas parce qu’elle m’a connue totalement différente, elle ne m’a pas connue comme je suis là. Au contraire, pas maquillée, des bijoux spirituels…totalement différent. Et du coup, elle ne comprenait d’un coup ce revirement de situation. En fait, elle essayait de comprendre quand même. Mais elle m’a bloquée, c’est qu’à un moment, il y a eu du jugement. Il y a eu du jugement parce que les gens qui sont habillés comme moi, qui se montrent en maillot de bain, qui font les stars, qui font comme ça, est-ce que tu vois (tu vois, avant je vouvoyais, maintenant je tutoie, de toute façon je vous tutoie quand vous m’écrivez), j’ai senti qu’il y avait du jugement. Mais en même temps, elle cherchait à comprendre, elle avait conscience qu’il y avait quelque chose qui l’activait. Donc elle était ouverte à comprendre. Mais du coup, hop je suis jugée par des gens spirituels, parce que maintenant je donne l’apparence de quelque de totalement superficiel et pas spirituel du tout. En fait, je donne des apparences.

Ben voilà, écoutez, oui je sais qu’en apparence on peut croire ça. Mais je sais que ce n’est pas le cas au fond de moi. Mais du coup, on juge beaucoup sur mon apparence, et c’est pour ça que j’en parle pas mal. Et je sais que dans la boulimie, on a souvent peur du regard des autres, de ce que peuvent penser les autres, parce qu’ils jugent sur les apparences. Mais après, quand vous vous connaissez bien, vous n’avez plus besoin de prouver aux autres que vous êtes telle ou telle personne. C’est ce que j’essayais de faire avant et je suis en train de plus en plus de lâcher prise là-dessus. Au contraire, quand quelqu’un me pense comme ça, des fois je dis « oui, je suis comme ça ». Alors qu’au fond de moi, je sais que je ne suis pas comme ça. Mais c’est pour rigoler. Parce qu’en fait, quand on sait au fond de soi qui on est vraiment, je ne dis pas que je me connais totalement, mais je me connais de plus en plus et je vois que les gens me jugent sur mon apparence, alors qu’en fait c’est pas du tout ce qu’on croit. Mais c’est intéressant, c’est vachement intéressant. Et je sais que ça peut être votre cas aussi. Et des fois on souffre, parce qu’on ne l’assume pas totalement. Et là, aujourd’hui, je sens que je l’assume énormément plus qu’avant.

Mais du coup… c’est dingue, je fais des vidéos où je m’éparpille en ce moment. Ben c’est comme ça, elles ne sont peut-être pas parfaites mes vidéos, c’est confus. Et ben voilà, c’est comme ça. Peut-être que je ferai des vidéos un peu moins confuses après. Mais c’est pas grave. Là j’ai envie de faire ça, enfin ça se passe comme ça.

Donc voilà, non les thérapeutes ne sont pas différents de vous. Non. Ils ont une longueur d’avance sur certaines choses. J’ai une longueur d’avance sur vous, sur certains aspects. Mais je ne suis en aucun cas différente de vous, en aucun cas supérieure à vous. Et les thérapeutes que vous voyez, ils sont comme vous. Donc c’est ça le mythe que je voulais partager. Parce que je pense que c’est important que vous compreniez ça, pour vous aider. Après, vous en faites ce que vous voulez. J’avais envie de vous partager ça.

En tout cas, si vous pensez que je peux vous aider, que vous voulez faire de la thérapie avec moi, n’hésitez pas, je suis là. Je vous mets un lien après la vidéo, dans la description en dessous de la vidéo.

Et si vous voulez avoir un peu plus d’infos sur la boulimie, de mieux comprendre les causes, en plus je vous partage mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie. Il y aura plein de choses qui vont vous aider, c’est un programme qui a beaucoup aidé de gens, c’est le programme gratuit « les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie ». Je vous mets un lien en-dessous et à la fin de la vidéo. N’hésitez pas à vous inscrire si vous avez envie de mieux comprendre. Et comme ça, comme je fais pas mal de vidéos en ce moment, vous serez au courant des nouvelles vidéos que je vais publier. Je vous enverrai par mail à chaque fois.

Voilà, et je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo !

Tout ce qui est dit dans cette vidéo n’est en aucun cas la vérité, mais ma vision des choses, mon opinion issues de mes connaissances et de mon expérience personnelle. Je ne prétends ni détenir la vérité, ni savoir ce que chacun doit faire ou ne pas faire, penser ou ne pas penser.



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés