Aller au contenu

#2 Milan : Comment j’ai géré ce problème (et mieux vivre les crises de boulimie) ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


Pour ce deuxième jour à Milan, j’ai rencontré un problème et je vous raconte dans cette vidéo comment j’ai réussi à gérer cette situation et à en faire un cadeau. Je vous explique aussi comment mieux gérer vos crises de boulimie. Et je vous montre ce que j’ai mangé, en particulier quelque chose d’assez spécial. 

crise de boulimie problème

 

Vidéo : Comment j’ai géré ce problème et gérer les crises de mon boulimie

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo.

 

 

programme gratuit « Les étapes clés de la réussite pour sortir de la boulimie »

restaurant mantra raw vegan Milan

pour être au courant des prochaines vidéos de mon voyage à Milan

Transcription sur la gestion de mon problème et des crises de boulimie

 

Est-ce que vous voulez mieux gérer vos difficultés et vous sentir mieux avec vos crises de boulimie ?

 

Ici Magali LE ROUX du blog Sortir de la Boulimie. Je suis une ancienne boulimique (pendant 8 ans), j’en suis sortie et je suis là pour vous aider à vous en sortir vous aussi et à être beaucoup plus heureux.

Dans cette vidéo, c’est le 2ème jour que je suis à Milan. Je vais vous expliquer en fait comment je fais pour gérer les difficultés, en particulier une grande difficulté : c’est un problème que j’ai eu aujourd’hui et auquel il a fallu que je fasse face.

Je vais vous montrer comment je gère ces difficultés et je vais vous parler aussi de la boulimie et comment vous aider à mieux vivre, mieux gérer les crises de boulimie. Je vous montrerai aussi ce que j’ai mangé aujourd’hui, j’ai mangé des trucs un petit peu particulier. Je vous montre un peu de mon quotidien et je vous fais visiter Milan en même temps.

Avant de vous en dire plus, si vous voulez avoir plus d’informations et de conseils sur la boulimie (sur les différentes causes de la boulimie), je vous invite à vous inscrire sur le lien juste en dessous pour recevoir le programme gratuit « Les étapes clés de la réussite pour sortir de la boulimie »… je vous en parle plus en détail si vous vous inscrivez.

Il y a toujours quelque chose de positif, il ne faut pas rester dans le problème

Voilà, je m’apprête à aller en visite vu que finalement j’ai du acheter un adaptateur pour mon ordinateur puisque je n’avais plus de prise adaptée. Je n’avais plus de batterie, je ne pouvais plus rien faire, c’est pour ça que je suis un petit peu en retard dans ce que je voulais faire par rapport à mes vidéos…

J’avais aussi un truc à faire assez urgent et du coup… ben j’ai encore le temps hein… mais voilà c’est le petit imprévu que je viens de gérer puis finalement j’ai trouvé plein de solutions. J’ai passé un petit peu de temps à chercher des solutions pour trouver, j’avais un problème : je n’avais plus de batterie et j’avais des trucs à faire assez urgent… donc il a fallu que je trouve des solutions.

Je me suis posée et j’ai analysé les différentes possibilités, j’ai regardé ce que je pouvais faire sachant que je ne connais pas Milan. Je ne savais pas trop ce que je pouvais faire pour trouver des solutions, donc j’ai réfléchi puis finalement j’ai trouvé une solution : acheter dans un Brico-Centre un adaptateur et après d’aller dans un café pour faire ce que j’avais à faire.

Je précise quand même : l’objectif de ce voyage était que je vive le moment présent, que je me promène dans la rue…. en fait je pensais travailler plutôt le matin sur mon ordinateur et ne pas m’en occuper la journée. Au final je me suis dit : « Mince il faut que je trouve quelque chose parce qu’il faut quand même que je le fasse, en même temps je ne voulais pas rester enfermée à faire de l’ordinateur une fois que j’aurais trouvé un adaptateur.

Du coup je réfléchissais à des solutions pour pouvoir profiter de mes journées sans passer mon temps sur l’ordinateur et finalement je me suis dis : « Tiens c’est une chouette idée, au lieu de travailler dans mon logement, je vais travailler dans un café ». J’ai trouvé une solution pour travailler dans un café et ça va me permettre de pouvoir profiter du reste de ma journée.

La vie m’a collé une difficulté, une problématique, il fallait voir ce que je pouvais en faire pour me sentir bien et en profiter. Au final le problème s’est transformé en quelque chose de plutôt sympa.

Voilà, je suis dans un bon petit café donc là je vais un petit peu travailler.

J’ai pris un « moyen américano au chocolat blanc », il m’a fait de l’œil donc j’en avais bien envie. Il est un peu gros, je ne pensais pas qu’il allait être si gros mais tant mieux puisque j’avais un petit peu faim. Même si j’ai beaucoup mangé hier soir, je pensais ne pas avoir trop d’appétit ce matin mais à force de marcher et vu qu’il est un petit peu tard quand même…

Voilà je viens de terminer de travailler et du coup je trouve super chouette de pouvoir travailler tout en étant à l’extérieur. Je suis bien contente d’avoir eu cette problématique ce matin parce qu’au final ça m’a donné envie de travailler à l’extérieur, je trouve ça plus sympa que de travailler dans une chambre… c’était un mal pour un bien !

Là je suis au parc Montanelli, le deuxième plus grand parc dans le centre de Milan. Vous voyez, ce matin j’ai eu une difficulté, enfin ce n’est peut-être pas important pour vous de ne pas avoir d’adaptateur mais pour moi c’est une difficulté non négligeable… même si ce n’est pas non plus la fin du monde… il y a pire comme difficulté mais c’est ce que je vous donne comme exemple car c’est ce que j’ai vécu aujourd’hui.

Je vous ai dit que j’allais partager mes expériences au quotidien, donc je vous ai montré qu’au final on peut avoir un problème mais qu’on peut le transformer en trouvant des solutions. Il y a des solutions dans chaque situation et au final on peut même en faire une très belle opportunité, quelque chose qui peut nous apporter beaucoup.

Si je vous donne cet exemple c’est justement pour vous dire que dans n’importe quelle situation que vous vivez, peu importe que ce soit des petits aléas du quotidien ou des plus grosses difficultés, dans n’importe quelle situation il y a toujours des solutions, il y a toujours quelque chose de positif et il ne faut pas rester dans le problème.

Je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui m’écrivent et je vois la différence entre les gens qui réussissent à avancer dans leur vie et les gens qui ne réussissent pas. Ceux qui ne réussissent pas, souvent ils sont « dans » le problème, ils restent « dans » le problème, ils ne voient que le problème…

Les personnes qui s’en sortent, c’est avec mon état d’esprit d’aujourd’hui : c’est de plutôt tourner son attention sur la solution, sur l’évolution possible. Des fois ça n’apparaît pas comme évident tout de suite, mais il faut prendre le temps. Ce matin j’ai pris le temps, je me suis posée et je me suis dit : « Alors qu’est-ce que je peux faire ? Avec le problème que j’ai, qu’est-ce que je peux faire pour trouver une solution et qu’il n’y ait plus de problématique ? »…

J’en ai trouvé, mais des fois il faut se poser, prendre le temps de chercher. Il y a toujours et dans n’importe quelle situation, même si vous ne voyez pas forcément une solution sur le moment : il y en a toujours dans tout. Si vous réfléchissez, vous verrez qu’il y a toujours des solutions à n’importe quel problème. Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions en fait… c’est bien ce que dit le proverbe et je suis tout à fait d’accord.

Pour en revenir à la boulimie, au final et déjà si vous arrivez à voir les solutions, à ne pas « tourner » dans le problème, vous allez voir que vous allez vous sentir de mieux en mieux et que vous allez sortir de la boulimie au bout d’un moment…

Les crises sont là pour vous montrer qu’il y a quelque chose qui ne va pas, il y a quelque chose qui ne va pas dans ce que vous vivez… que ce soit des émotions ou autre, c’est pour vous montrer qu’il y a quelque chose qui ne va pas et qu’il faut réagir, qu’il faut mettre quelque chose en place pour changer la situation.

Ça peut être par exemple de travailler sur vos blessures, si vous avez peur de quelque chose comme la peur du manque qui ressort, vous pouvez peut-être travailler sur votre rapport avec le manque. Je donne plein de conseils sur le blog par rapport à ça, j’en donne même de plus en plus…

Ça peut aussi être de faire un changement dans la situation que vous vivez, par exemple les personnes qui ont trop de stress (qu’on mange parce qu’on est trop stressé) : voir ce qu’on peut mettre en place dans notre vie pour que vous soyez beaucoup plus détendu au quotidien… voir s’il y a certaines situations ou choses à changer pour que vous ne soyez plus dans ce stress là, ça fait peut-être trop pour vous. Il y a des tas de choses à mettre en place…

Les crises sont là pour vous faire avancer, pour les crises ou que ce soit dans n’importe quelle situation : tout est là pour vous faire avancer. Il faut voir ça un petit peu comme un parcours d’obstacles, la vie est un petit peu comme un parcours d’obstacles. A chaque fois que vous avancez sur votre parcours, il y a des obstacles qui arrivent…

L’objectif est de surmonter les obstacles, de les dépasser (de les sauter) pour pouvoir allez derrière.  Une fois que vous avez franchi un obstacle vous pouvez être super fier de vous. En plus vous pouvez avoir des cadeaux derrière que vous n’attendiez pas… Ce matin j’ai eu cette difficulté et je ne m’attendais pas du tout à passer finalement un bon moment et une bonne matinée à travailler dans un café, en plus en sirotant une bonne boisson !

J’ai vécu des situations, je pense notamment à la mort de ma chienne qui a été une des plus grandes douleurs de ma vie… aujourd’hui je le vois comme quelque chose d’hyper positif, ça peut sembler bizarre. Sur le moment c’était difficile, mais au final ça m’a tellement appris le fait qu’elle ne soit plus là… ça m’a énormément fait avancer sur moi, ça m’a fait améliorer mon rapport avec la blessure de la séparation.

Dans n’importe quelle situation et sachant que je suis passée par la boulimie, je remercie l’univers de m’avoir fait passer par là, par la boulimie aussi parce que sinon je ne serais pas là en train de vous aider, ni à faire des vidéos pour vous aider. Je n’aiderais peut-être pas autant de personnes que je peux le faire en ce moment si je n’en étais pas passée par là…

Je pense que j’aurais une vie à peu près « standard » si je n’étais pas passée par la boulimie. Justement, pour sortir de la boulimie j’ai fait un travail sur moi, ce qui me permet aujourd’hui de me sentir vraiment bien. Vraiment, je suis super heureuse dans tout ce que je fais et tous les matins  quand je me lève, au quotidien.

Même les pires difficultés peuvent vraiment être là pour vous apprendre, il y a toujours des solutions dans tout. Il y a toujours des solutions dans tout ce que vous vivez, il n’y a pas de « non issue » (je ne sais pas comment on dit), il y a toujours des solutions quand vous cherchez. Après, c’est à vous de chercher et de trouver des solutions.

Même pour la boulimie, d’ailleurs des fois je vous dis que chacun peut sortir de la boulimie parce qu’il y a toujours des solutions. Après, vous n’avez peut-être pas encore tout trouvé, vous n’avez peut-être pas encore suffisamment avancé sur vous pour en sortir complètement. Ça peut demander du temps, de la patience, mais il y a toujours des solutions pour tout.

J’en profite pour vous dire aussi que là j’ai fais un petit « coupage », j’ai coupé la vidéo justement parce que j’ai encore eu des difficultés : en fait je n’avais plus de mémoire sur ma carte mémoire pour faire les vidéos. Je ne pouvais plus tourner donc j’ai un petit peu galéré : il fallait que je reformate mais je ne trouvais pas, il y avait plein de problèmes sur ma carte…

Puis en fait j’ai réussi au final, vous voyez je tourne la suite de la vidéo et pourtant j’ai eu des difficultés. Mon objectif de voyage était de vivre le moment présent, je pensais que j’allais passer mes journées à vivre le moment présent, à rester à ne rien faire… puis au final l’univers m’apporte des problématiques à régler pour que j’apprenne à vivre en fait le moment présent dans chaque instant. Au final mon objectif est aussi de vivre le moment présent même dans les difficultés que je rencontre là en ce moment.

Voilà je me pose, en fait je pensais aller au restaurant avant de me poser dans le parc. Je voulais tester un restaurant mais finalement mon petit déjeuner, mon café américano au chocolat blanc de ce matin, m’a bien coupé l’appétit… donc je n’ai pas encore faim et je me pose dans ce parc. J’irai manger quand j’aurai plus faim.

L’alimentation vivante

Là je suis au restaurant, c’est encore un petit peu particulier : c’est de l’alimentation vivante, c’est un restaurant qui ne fait que de l’alimentation vivante. J’ai pris un dessert à base de crème de noix de cajou, en fait tout est cru. En ce moment je m’intéresse beaucoup à ça, je fais plein de recettes et je trouve ça super sympa.

Là il n’y a que des fruits, des fruits secs, par contre je n’ai pris qu’un dessert. J’ai hésité mais là j’avais envie de sucré donc je n’ai pas pris de plat… en fait j’aimerais aussi réserver une petite faim pour ce soir. Parce que même si j’ai faim là, il est déjà 15h et j’ai trop envie de refaire un petit peu comme hier au soir où j’ai mangé les « apértivo ». Il y avait un buffet à volonté donc quand même je préfère me garder une petite faim pour ça… en tout cas j’ai hâte de goûter !

Voilà je viens de terminer, c’était mais juste trop bon… on ne peut pas imaginer que ce n’est fait qu’avec des fruits et des fruits secs. Je vous conseille de tester l’alimentation vivante d’ailleurs, les desserts, vous verrez…. moi je suis une adepte des recettes qui allient plaisir et santé. Au final ce n’est que des fruits, c’est bon pour la santé et en même temps c’est juste une « tuerie » ! Il n’y a pas d’autres mots… c’est juste trop bon ! C’est aussi bon qu’à la vue.

Pour ceux qui le veulent et si jamais vous passez par Milan, je vous mets l’adresse de ce restaurant juste en dessous de la vidéo (restaurant mantra raw vegan Milan). Il y a plein de trucs à tester, je vous montrerai dans d’autres vidéos. Dans tout mon périple je vais en tester plusieurs donc… sinon voilà c’était trop trop bon. Par contre je suis calée, j’ai bien fait de prendre juste un dessert parce que ça cale pas mal. Comme c’est fait avec des noix de cajou, c’est assez bourratif et c’est juste une « tuerie »…

Voilà c’est le soir, au même restaurant qu’hier, je suis en train de manger avec un verre de vin… et puis j’ai rencontré des italiens… on mange et on parle un peu ensemble. L’un m’a dit qu’en fait sa copine était anorexique avant, qu’elle est guérie et en est sortie maintenant… vous voyez, l’anorexie et la boulimie c’est pareil, donc voilà…

Je vous montre ce que je mange puis il y aura d’autres assiettes, c’est juste l’entrée là.

La journée est terminée, c’était assez folklorique ce soir ! Je me suis fait on va dire.. un petit peu draguer quand même mais bon c’était sympa… il y en avait un qui… mais après les autres étaient plutôt sympa. On a bien rigolé et j’étais vraiment très contente de rencontrer ces personnes. Comme quoi vous voyez, il y a tellement de gens qui sont dans la boulimie et l’anorexie que vous n’êtes pas tout seul.

Il y en a des quantités, moi j’en rencontre tout le temps… à chaque fois des personnes qui me donnent des témoignages ou des personnes qui le sont ou qui l’ont été. Vous voyez la personne dont on m’a parlé ce soir s’en est sortie de l’anorexie, donc vous pouvez y arriver.

En ce qui concerne le repas j’ai mangé les deux assiettes que vous avez vues, j’ai hésité à en reprendre un petit peu car je ne sais pas si je vais y retourner ces prochains jours… les pâtes sont tellement bonnes… finalement je n’en ai pas repris parce j’étais assez calée, à satiété. J’ai préféré ne pas en reprendre, j’ai écouté ma satiété.

Si vous avez aimé cette journée d’aujourd’hui, que vous avez appris pas mal de choses, que ça vous a apporté par rapport à la boulimie et à votre bien-être… n’hésitez pas cliquer sur « j’aime » et à partager cette vidéo si vous pensez aussi que ça peut aider d’autres personnes. Je serais très heureuse de pouvoir en aider d’autres donc n’hésitez pas à partager la vidéo.

Si vous voulez être au courant des prochaines vidéos, vous pouvez vous abonner sur ma chaîne Youtube. Sinon, je vous mets un lien juste en dessous pour vous inscrire sur un lien et vous serez informé par mail à chaque fois qu’une nouvelle vidéo est publiée… pour suivre mes nouvelles aventures en Europe et suivre toutes mes péripéties, mon quotidien, mes repas…

Je vous dis à demain pour le 3ème jour à Milan

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

5 réflexions au sujet de « #2 Milan : Comment j’ai géré ce problème (et mieux vivre les crises de boulimie) ? »

  1. isabelle giroux dit :

    merci beaucoup, a demain, j ai hâte de connaître la suite. c est rassurant de t écouté, bon voyage!!

     

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Ce n’est que le début 🙂

      Répondre
  2. Gal dit :

    Coucou Magalie, j’avais quelques petites choses à te dire et à te demander. Tout d’abord je voulais te féliciter car je pense que ça ne doit pas être évident de gérer ce genre de problème, De vivre cette aventure au moment présent, et du souhaitais le partager avec nous. Et pour cela je te remercie. À côté de cela j’ai quelques questions à te poser qui moi interpellées : je trouve cela tellement important de réussir à vivre le moment présent et c’est quelque chose qui est difficile au quotidien mais on n’y gagne tout à essayer. Par contre je trouve que tu prévois quand même encore beaucoup au niveau alimentaire et qu’il y a encore quand même un genre de contrôle et D anticipation . Qu’en penses-tu ? Peut-être que je me trompe … Et la deuxième chose qui m’a un peu t’y peu surprise c’est que tu t’es rendu deux fois dans le même restaurant à cette superbe ville de Milan qui offre une multitude de restaurants différents. Cela est en aucun cas une critique, c’est juste que ça m’a surprise. Étant aller à deux reprises à Milan, j’ai vraiment plaisir à te suivre là-bas car c’est une ville que j’affectionne tout particulièrement. Je te souhaite encore un bon séjour et merci pour tout. Je pense vraiment qu’on peut toutes d’apporter des choses mutuellement… Gros bisous et à très vite

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      J’avoue que c’est un peu plus difficile de vivre le moment présent comme je le pensais car le fait de prendre les vidéos et faire les montages… prend du temps. Mais d’un autre côté, ça me permet également de mettre plus de conscience dans ce que je vis. Donc c’est bénéfique autant pour vous que pour moi :-).
      En ce qui concerne mon alimentation, je mets beaucoup plus de conscience et de mots sur ce que je mange, pour vous aider au mieux. Mais en réalité, je mange sans trop me poser de questions. C’est naturel. Par contre, oui j’anticipe un minimum car j’ai repéré plusieurs adresses pour mon séjour (j’adore manger et pour moi la découverte alimentaire fait partie du voyage). Et aussi parce que je trouverais ça bien dommage de ne plus avoir faim alors que j’ai envie de manger un super buffet à volonté. Ecouter ces sensations alimentaires et ses appétences, c’est important, mais il faut parfois s’adapter au mode de vie social dans lequel on est. C’est un équilibre. Tu parles de contrôle, personnellement je pense plutôt que j’ai juste un minimum de contrôle pour profiter de mon voyage, des activités et découvertes culinaires, mais j’ai aussi beaucoup de lâcher prise. Dans tous les cas, le principal est de bien se sentir avec ce qu’on mange, et c’est largement le cas pour ma part :-).
      Pour le resto où je suis allée 2 fois, oui j’aime généralement découvrir de nouveaux endroits, mais j’avais tellement aimé cet endroit et ce buffet, que j’ai eu envie d’y retourner. Et j’ai bien fait car j’y ai fait une belle rencontre avec un beau témoignage 🙂
      J’espère avoir répondu à tes questions.
      Magali

      Répondre
  3. Gal dit :

    Coucou Magalie, j’avais quelques petites choses à te dire et à te demander. Tout d’abord je voulais te féliciter car je pense que ça ne doit pas être évident de gérer ce genre de problème, De vivre cette aventure au moment présent, et du souhaitais le partager avec nous. Et pour cela je te remercie. À côté de cela j’ai quelques questions à te poser qui moi interpellées : je trouve cela tellement important de réussir à vivre le moment présent et c’est quelque chose qui est difficile au quotidien mais on n’y gagne tout à essayer. Par contre je trouve que tu prévois quand même encore beaucoup au niveau alimentaire et qu’il y a encore quand même un genre de contrôle et D anticipation . Qu’en penses-tu ? Peut-être que je me trompe … Et la deuxième chose qui m’a un peu t’y peu surprise c’est que tu t’es rendu deux fois dans le même restaurant à cette superbe ville de Milan qui offre une multitude de restaurants différents. Cela est en aucun cas une critique, c’est juste que ça m’a surprise. Étant aller à deux reprises à Milan, j’ai vraiment plaisir à te suivre là-bas car c’est une ville que j’affectionne tout particulièrement. Je te souhaite encore un bon séjour et merci pour tout. Je pense vraiment qu’on peut toutes d’apporter des choses mutuellement… Gros bisous et à très vite

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés