Aller au contenu

Corps et apparence physique : mon parcours

J’ai envie de vous partager quelque chose qui me tient vraiment à coeur aujourd’hui. J’ai envie de vous parler du corps physique, de notre corps à chacune et chacun d’entre nous.

Corps et apparence physique : mon parcours

 

 

Vous avez peut-être remarqué, si vous me suivez depuis un moment, que je mets à nouveau beaucoup d’importance sur mon apparence physique, sur mon corps. L’année dernière, j’avais publié une vidéo dans laquelle je vous montrais mes défauts (bourrelets, cellulite…). Bon, c’est vrai que je n’en avais pas beaucoup. Mais j’en avais quand même un peu. Enfin tout est relatif et forcément votre avis perso sera influencé si vous vous comparez à vous. Et je vous avais partagé mon envie de le transformer, de l’améliorer, de perdre du poids si besoin, de la muscler…

Et presque un an après, je réalise à quel point j’ai énormément évolué. Autant sur mon apparence extérieure que sur la puissance intérieure de mon corps (je vous explique un peu plus tard ce que j’entends pas là), mais aussi sur mes croyances que j’avais par rapport au corps et à ses capacités. C’est comme si j’avais depuis 30 ans un corps physique, mais que je commence à peine à le regarder et à la comprendre réellement. Et quand je dis corps physique, ce n’est pas forcément que le poids, les bourrelets. Je parle aussi du visage, de l’intérêt pour les vêtements et accessoires qui permettent de le mettre en valeur. Entre autres.

 

magali le roux

 

Et ça m’amuse de regarder mes anciennes vidéos, notamment celles de mon voyage en Europe. Quand je les regarde, je me dis parfois « mon Dieu, mais comment j’ai pu faire des vidéos publiques en étant aussi horrible!! ». Enfin, quand je dis horrible, c’est parce que je compare à aujourd’hui et à mon évolution. Je ne dis pas « horrible » de façon méchante, mais de façon amusante, avec une sensation même de fierté et d’affection pour ce que j’étais avant. Je me dis qu’il fallait quand même oser s’afficher sur youtube avec les cheveux aussi gras, dégueulasses (enfin je les lavais avec du bicarbonate de soude, mais du coup ça faisait un effet gras), avec des vêtements qui ne me mettaient pas en valeur du tout, totalement négligée. Enfin, d’un côté, c’est normal. Ma priorité pendant ce voyage n’était pas de me maquiller et me pomponner, et puis je marchais beaucoup donc c’était normal de transpirer et je n’allais pas me mettre en petite robe et chaussures à talons. Mais, dans un sens je me dis qu’il faut quand même oser se montrer au 100% naturel comme ça, sur internet. Quand on compare avec les autres youtubeurs femmes, je me dis que j’étais en bas de l’échelle niveau « beauté ». Et en même temps, je ne faisais pas des tutos maquillage et relooking donc c’est un peu normal.

Mais est-ce que j’en ai honte et que j’envisage de supprimer ces vidéos pour ne laisser que les plus belles, celles où je suis la mieux ? JAMAIS DE LA VIE !! Bien au contraire ! J’aime trop ces vidéos. En fait je me trouvais déjà très belle, parce que j’avais un potentiel de beauté. Que tout le monde a d’ailleurs, au passage. Mais là je parle de moi parce que je ne peux que vous partager mon expérience par rapport à moi. Et c’est à chacun de découvrir son propre potentiel de beauté. Aussi bien la beauté intéreure que la beauté extérieure. Parce que oui, il y a aussi la beauté intérieure que je ne dévoilais pas suffisamment. Je rayonnais un peu intérieurement et extérieurement, mais là je suis en train de me transformer pour rayonner encore plus et mettre encore plus en valeur ce rayonnement. Difficile de vous expliquer pourquoi je veux faire ça (et puis je n’ai pas envie de tout dévoiler aussi dans cet article). Mais c’est une envie très forte et je trouve ça passionnant.

Et justement, pour en revenir notamment à la perte de poids par exemple, j’ai en effet perdu quelques kilos depuis l’année dernière. Je pensais avoir mon poids de santé idéal, mais pas vraiment. Et c’est assez impressionnant avec quelle facilté et quelle rapidité, j’ai perdu ce poids et c’est encore plus impressionnant à quel point il ne bouge plus depuis plusieurs mois, il est devenu extrêmement stable, peu importe ce que je mange et si j’ai fait des excès ou non. Et ce qui m’épate encore plus, c’est que je n’ai fait aucun régime, aucune restriction. Bien au contraire, je n’ai jamais mangé aussi varié que depuis bien 9 mois. Car, après ma période de boulimie, je mangeais vegan, le plus souvent bio et alimentation vivante. Et maintenant, je peux manger aussi bien des repas vegan, 100% crus, que les plats les plus carnivores et industriels. Il y a des jours où je mange beaucoup et d’autres moins, des fois très gras et sucré, des fois presque pas. Vous l’aurez d’ailleurs peut-être remarqué sur mon blog de cuisine (et encore je n’ai pas mis les plats et gâteaux préparés dedans parce que c’est un blog pour faire la cuisine justement donc il reflète à la fois ce que je mange et à la fois pas du tout ce que je mange).

Bref, tout ça pour vous dire que je mange vraiment tout et n’importe quoi et pourtant j’ai perdu du poids très facilement et rapidement et je ne reprends pas. Et je dirais même que je me disais que ça serait bien que je perde du poids, mais je n’ai pas fait spécialement des efforts pour ça. Ca s’est fait plus ou moins sans m’en rendre compte. Je n’irais pas jusqu’à dire que ça s’est fait en claquant des doigts. Mais c’est comme si j’avais émis cette idée là, je m’étais fixée cet objectif d’avoir un corps plus beau et plus harmonieux et la vie s’est chargée de me faire guider naturellement vers ce qu’il y a de mieux pour moi. Bien entendu, je suis également très à l’écoute de la vie et de sa guidance et je la suis tout le temps (ce qui déstabilise beaucoup les gens qui me connaissent d’ailleurs). Et c’est comme si, avec mon intention, j’ai demandé à mon corps de faire ça et il s’est mis en route pour se transformer et il transmute tout, même les toxines.

Parce que c’est ça aussi. Je ressens à quel point mon corps est devenu vraiment très puissant. Il y a 1 an, quand j’ai recommencé à manger de la viande, j’avais des crises de foi tellement il rejetait. Maintenant, il est capable de manger de tout sans avoir de problèmes, sans être malade.

Et vous savez ce que je pense au fond de tout ça, une des principales raisons qui fait que mon corps est en train de se transformer facilement et rapidement ? Et bien c’est parce que j’ai appris à l’aimer et à l’adorer comme la 7ème merveille du monde à mes yeux. Quand j’ai vécu mes 8 ans de boulimie, j’ai passé beaucoup de temps à lutter contre mon corps, à l’obliger à perdre du poids. J’étais dans un perpétuel combat avec lui parce que je ne l’aimais pas et que je voulais le changer pour qu’il soit différent. Puis, je me suis détachée de l’importance de mon corps physique, en pensant que je l’acceptais tel qu’il était. Alors oui dans un sens, je ne cherchais plus à le changer. Mais en réalité, je l’ai abandonné, délaissé. Je me suis intéressée à mon âme, à ma beauté intérieure. Mais j’ai totalement délaissé ma beauté extérieure. Et c’est en partie pour ça d’ailleurs que je ne m’intéressais plus vraiment au maquillage et aux vêtements. Et je dirais même que c’est plus que de l’abandon, c’est limite du rejet. Avant j’étais dans le combat, puis ensuite dans le rejet.

 

magali le roux
 

 

Donc forcément, les crises de boulimie pendant le combat étaient fortes parce que c’était une façon de se battre de la part de mon corps, de se rebeller. Apres, il n’y avait plus de crises parce que je m’en foutais. Donc il n’avait plus besoin de se rebeller.

Et maintenant ? Et bien, il n’est plus mon pire ennemi, ni une vieille chaussette abandonnée dans le placard. Maintenant il est devenu mon meilleur ami et mon meilleur allié 🙂. Et on communique beaucoup. J’ai appris à l’écouter et lui il a appris à me parler et à faire de lui-même ce que je veux. En fait je crois que c’était un grand rebelle qui avait besoin de se sentir libre pour se laisser guider et faire ce qu’on lui demande. Avant je voulais le changer et l’obliger à faire des choses contre son gré, sans réellement écouter ses besoins. Ensuite, en gros je lui ai dit « fais ce que tu veux, je m’en fous de toi ». Du coup, il ne s’est plus rebellé, mais il a fait sa vie (et il s’est bien ennuyé je crois).

Maintenant, je lui montre énormément d’amour, j’ai appris à l’écouter, à le comprendre, à comprendre ses besoins et je l’encourage à donner le meilleur de lui-même. Je l’aime, mais j’ai aussi énormément confiance en lui. Avant je pensais que je devais le contrôler, contrôler ma nourriture, éviter les aliments toxiques, croyant qu’il ne pourrait pas les gérer. Maintenant, je lui fais confiance et je le guide autant qu’il me guide. Bon, je ne dis pas que je ne le faisais pas avant. J’en parlais beaucoup de ça dans mes vidéos depuis la création du blog. Mais avec le recul, je réalise que j’avais la théorie, mais je manquais encore de pratique et d’expérience. Et là, c’est comme si j’intègre réellement la théorie.

Et, que vous me croyez ou non, notre corps est d’une puissance juste extraordinaire ! Des fois, je suis émerveillée par sa puissance. On ne dirait pas comme ça, mais il est rempli de pouvoirs magiques insoupçonnés. Et qui va bien au-delà de ça, mais je ne vais pas rentrer dans les détails. Et encore, je pense qu’il ne m’a pas tout dévoilé lui non plus. Je pense qu’il le fera dans les prochains mois. Je l’espère en tout cas. Je me sens comme un cavalier et son fidèle destrier, en mode préparation, perfectionnement, valorisation. Et un cavalier sans cheval, c’est un simple petit être humain qui ne pourra jamais sauter les obstacles trop élevés pour lui, ni gagner les batailles ou les courses. Et un cheval sans cavalier est un simple animal sauvage, qui ne pourra jamais sauter les obstables, ni gagner les batailles ou les courses car il ne sait pas comment faire, il est perdu, il a peur ou il s’ennuie tout seul dans son box. Mais un cavalier avec son cheval, surtout s’ils sont en parfaite symbiose et harmonie, alors ils sont capables de sauter tous les obstacles, de gagner toutes les batailles, peu la taille, la distance et les concurrents. Surtout s’ils ont confiance en eux et en l’autre, que le cavalier est excellent et qu’il a avec lui un cheval d’une grande puissance (type pur sans anglais).

Pour en revenir à mes vidéos où j’étais « moche », je ne les supprimerai pas parce qu’elles ont leur raison d’être et elles permettent d’aider/rassurer les personnes qui les regardent. Mais aussi parce que je serai ravie de pouvoir montrer l’évolution, le chemin parcouru et de prouver à tout le monde que c’est possible de se transformer. Enfin les mots et la théorie, c’est bien, les preuves réelles et les photos, c’est encore mieux 🙂.

Libre à vous de retenir et de garder ou d’intérprêter ce que je dis dans cet article pour votre mieux-être. Je ne détiens pas la Vérité. Je dis seulement ce que je pense et je vous partage mon opinion et mon expérience personnelle.

Sur ce, je vous dis à bientôt pour un prochain article.

Magali Le Roux

COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Une réflexion au sujet de « Corps et apparence physique : mon parcours »

  1. Celine dit :

    Bonsoir Magalie,

    Merci de m’avoir fait partager ton expérience et ta vision des choses.

    Je comprends et, tout comme toi je ressent  effectivement  ce sentiment : La confiance que nous devons avoir en notre corps et notre esprit c-à-d laisser agir le feeling des choses au lieu de vouloir tout contrôler. Ce n’est pas toujours facile pour une boulimique d’éviter le contrôle, car c’est là notre plus grand défaut.

    J’espère te relire très bientôt

    Celine

     

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés