Aller au contenu

#48 Comment je fais pour GERER mes EMOTIONS ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Vous avez du mal à gérer vos émotions ? Vous avez des crises de boulimie ou autres addictions quand vous ressentez un trop plein d’émotions ? Alors découvrez dans cette vidéo comment faire pour gérer ses émotions et je vous donne un exemple de comment je fais pour gérer mes émotions.

 

gérer ses émotions

 

Vidéo sur comment faire pour gérer ses émotions

 

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo.

 


 

Transcription sur gérer ses émotions et comment je fais

 

Bonjour et bienvenue sur Sortir de la Boulimie. Ici Magali LE ROUX, ancienne boulimique pendant 8 ans et Praticienne en hypnose, spécialisée dans la boulimie.

Dans cette nouvelle vidéo je voudrais vous expliquer comment je gère mes émotions au quotidien sachant que ça va probablement vous aider à mieux gérer les vôtres et à sortir de la boulimie.

Aujourd’hui je ne vais pas trop rentrer dans le détail des émotions ou des autres raisons qui font qu’on est dans la boulimie. Pour ça, je vous invite plutôt à vous inscrire au programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie ». C’est un programme que j’ai créé pour vous expliquer les principales causes qui font qu’aujourd’hui vous êtes probablement dans la boulimie

Je vous y parle des émotions, je parle aussi d’autres choses… je vous donne des conseils et des exercices à mettre en place pour commencer à vous en sortir dès maintenant. Je vous parle aussi de mon histoire et comment j’ai fait, moi, pour me sortir de la boulimie.

Alors… aujourd’hui je vous explique comment je fais pour gérer mes émotions. Je ne vais pas rentrer dans le détail mais sachez que quoi qu’il arrive, que nous soyons heureux ou malheureux, que nous soyons sorti de la boulimie ou pas, nous aurons toujours des émotions.

Les émotions font partie de notre vie, si nous n’avions pas d’émotions (qu’elles soient positives ou négatives) : nous ne serions pas vivant, c’est ce qui fait que nous sommes en vie. Nous ressentons des choses, ça fait partie de nous… donc acceptons d’avoir des émotions.

J’en ai au quotidien, c’est clair que j’ai beaucoup moins d’émotions négatives d’avant. J’ai beaucoup plus d’émotions positives, mais lorsque que j’ai des émotions négatives j’arrive mieux à les gérer et je vais vous expliquer comment je fais.

Je vais prendre un exemple : il n’y a pas longtemps j’ai eu un contact avec une personne, et là j’ai ressenti des émotions très très négatives… Sur le moment je me suis sentie très mal, je me suis vraiment sentie mal. Au début j’étais dans les émotions, après j’ai pris un peu de recul par rapport à la situation (une fois que la situation était passée).

J’ai ressenti beaucoup d’émotions et, sur le moment, c’était dur pour moi de gérer. Il y a des fois où j’y arrive sur le moment et des fois où, sur le moment même, j’ai un peu plus de mal donc j’ai besoin de prendre du recul. Ce que je fais souvent : je m’isole ou je prends un petit temps pour moi.

Je me coupe un peu de la situation, je prends du temps pour moi et j’analyse ce qu’il se passe. Déjà, j’essaie de comprendre ce que je ressens à ce moment là. Là notamment, je ressentais beaucoup de   déception et de trahison, vraiment c’était très fort : beaucoup de trahison et beaucoup de déception.

J’ai réussi à mettre des mots dessus, maintenant j’ai l’habitude de mettre des mots sur mes émotions (ce sont souvent les mêmes qui ressortent). Après, c’est à vous d’apprendre à reconnaître vos émotions. Ça, ça s’apprend si vous avez peut-être du mal aujourd’hui à mettre des mots dessus.

Ça demande de la pratique, plus vous le ferez et plus ce sera facile pour vous, ne vous inquiétez pas c’est normal. Avant je n’arrivais pas à mettre des mots sur mes émotions, maintenant je sais plutôt bien le faire… même si je peux encore m’améliorer.

Là, j’avais ressenti ces émotions et déjà, quand j’ai ressenti ça, je me suis dit : « Ok, j’accepte, j’ai le droit ». Maintenant je sais que j’ai le droit d’avoir des émotions, avant je ne me l’autorisais pas. Aujourd’hui je sais que j’ai le droit d’avoir des émotions, j’ai le droit de me sentir déçue, j’ai le droit de me sentir trahie.

Ce sont des émotions, ça ne veut pas dire que j’ai été trahie ou quoi que ce soit… c’est un ressenti que j’ai eu. Je me suis dit que j’avais le droit, j’ai le droit de ressentir ça et j’ai accepté d’avoir ressenti ces émotions. Déjà, le fait d’accepter, ça fait du bien et ça soulage.

Après, c’est vrai que je prends du recul quand je fais ça. Quand j’analyse, ça se fait naturellement mais c’est comme si une partie de moi se détachait un petit peu de la situation. C’est comme si j’étais une autre personne, comme si j’étais « de haut » : j’observe la situation mais sans être dans la situation avec mon corps.

C’est là que j’arrive plus facilement à mettre des mots dessus. Prendre du recul permet d’avoir une globalité sur ce qu’il se passe, permet de ne pas être dans les émotions. C’est plus dur, quand est dans les émotions, de comprendre ce qu’il se passe.

Là, j’ai compris ça et je me suis dit : « Ok, je ressens ça… J’ai ces émotions et je les accepte… Qu’est-ce que je fais maintenant ? ». Tout d’abord je me suis raisonnée dans le sens ou en fait : « Je ne suis pas trahie… Il n’y a pas de trahison… Ok j’ai été déçue… Vu la situation, j’ai le droit… Je ne veux pas rester dans ce truc là… ».

Pour moi, finalement, avoir autant d’émotions n’était pas justifié. Je me suis rendu compte qu’en fait ça ne servait à rien, que ce n’est pas en étant dans la déception et dans le sentiment de trahison que j’allais avancer dans ma vie…

J’ai réfléchi et je me suis dit que par rapport à d’autres situations… je me suis aussi rendu compte que j’avais le droit de ressentir ça, que finalement ça ne servait à rien de ressentir ça… mais je sentais que l’émotion était encore là. En général, après avoir fait ça mes émotions s’en vont, mais là… c’était encore là.

Du coup, j’ai fait un exercice de PNL. L’exercice est de voir où se situe l’émotion, je situais l’ensemble de mes émotions au niveau de la gorge. Je sentais comme une grande boule dans la gorge, je ne me sentais pas bien et c’était au niveau de la gorge. Il y a des gens pour qui ça va être plutôt au niveau de l’estomac, après c’est à vous de voir où se situent vos émotions (ça dépend aussi de quelles émotions).

Moi, c’était au niveau de la gorge, comme s’il y avait une grosse boule. Qu’est-ce que j’ai fait ? En fait j’ai imaginé cette boule… ou plutôt je l’ai visualisé : une boule assez étouffante dans ma gorge. J’ai fait un exercice de respiration : quand j’expirais, je faisais sortir cette boule parce qu’elle n’avait pas à être dans mon corps.

Je faisais comme si je la faisais sortir, après j’imaginais qu’elle allait loin, très loin… J’ai fait ça et.. aaaaahhhh… ça m’a fait du bien, je me suis sentie beaucoup plus légère. Ça paraît bête, mais c’est un exercice de PNL qui marche très bien. Des fois on peut se dire que c’est un peu ridicule parce que les émotions ne peuvent pas partir comme ça…

Essayez… vous verrez, des fois on sent vraiment la différence. C’est sûr que ça m’a fait beaucoup de bien… ça m’a permit d’avancer. Là, j’étais sur une émotion qui révélait quelque chose de très très fort en moi donc tout ça ne suffisait pas et il fallait que j’avance aussi : que je parle avec certaines personnes….

En tous cas, j’ai fait quelque chose pour ne plus ressentir ça parce que ça n’avait pas lieu d’être. On ne peut pas penser quand on reste bloqué dans des émotions. Ce que j’ai fait au final, ça a été d’identifier mes émotions en ayant d’abord pris du recul sur la situation. J’ai identifié les émotions et je les ai acceptées, ensuite j’ai fait quelque chose pour ne plus avoir à ressentir ces émotions.

Il y a plusieurs façons de faire, ça dépend de vous et de votre situation, ça dépend de chacun. Il y a plusieurs moyens d’enlever l’émotion : se parler à soi-même, parler avec d’autres personnes… pour se rendre compte qu’il n’y a pas besoins de ressentir ces émotions.

Ça peut être aussi de régler une situation, des fois on se rend compte qu’on a des émotions parce qu’il y a une situation qui a besoin d’être réglée… ou qu’on ne va pas forcément dans la bonne direction…

Il faut faire des ajustements, des choses pour que l’émotion ne reviennent plus et c’est ce que j’ai fait. Je ne dis pas que ces émotions ne reviendront jamais, peut-être ou sûrement… En tout cas j’ai fait un travail pour que, là, je puisse me sentir mieux. D’ailleurs je me sens beaucoup mieux, je ne ressens plus du tout ces émotions.

Les étapes sont donc : prendre du recul si c’est un peu trop dur dans le moment…  peut-être de prendre du recul en s’isolant ? (moi j’aime bien m’isoler en fait, j’arrive mieux à comprendre ce qu’il se passe quand je suis toute seule). Ensuite c’est : identifier ses émotions pour les reconnaître, les accepter.

Et… les exprimer à quelqu’un ? Ou en tout cas faire quelque chose pour que ces émotions s’en aillent pour de bon et que vous puissiez à nouveau vous sentir bien…

N’hésitez pas à partager cette vidéo si vous pensez qu’elle peut aider d’autres personnes. Il y a plein de gens qui ont du mal à gérer leurs émotions… Je précise que gérer, ce n’est pas nier les émotions, là vous avez bien vu que je les ai accepté. Je n’ai pas fait comme si je n’avais pas d’émotions, c’est très important.

N’hésitez pas à partager cette vidéo si vous pensez qu’elle peut aider d’autres personnes et je vous dis à bientôt pour la prochaine vidéo…

 

Autres vidéos sur les émotions :

#39 Pourquoi les émotions sont-elles indispensables pour sortir de la boulimie ?

Une astuce pour exprimer ses EMOTIONS pour guérir de la BOULIMIE

Comment EVITER certaines CRISES DE BOULIMIE et grignotages en EXPRIMANT mes EMOTIONS ?

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés