Aller au contenu

Comment apprendre à mieux vivre la SEPARATION et l’ABANDON pour sortir de la boulimie ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 
 

Dans cet article, je souhaite vous parler d’un point qu’on entend très peu parler lorsqu’on cherche des solutions pour guérir de la boulimie. Il s’agit d’apprendre à se séparer des choses. Pour cela, je vous propose un exercice pratique très efficace qui concerne la nourriture.

 
 

Pourquoi la boulimie est-elle liée à la peur de perdre et d’abandonner ?

 

La grande majorité des personnes boulimiques ont la blessure de l’abandon. Cela signifie que, dans leur enfance, elle ont vécu une situation où elles ont eu un sentiment très fort d’être abandonné. Cela est d’ailleurs souvent lié aux parents. Cela ne veut pas dire que vos parents vous ont abandonné quand vous étiez petit. Mais vous avez probablement eu ce sentiment lié à un ou plusieurs événements.

Cela peut-être par exemple lorsque vos parents vous laissiez à votre nounou que vous n’aimiez pas, lorsqu’ils ont du s’absenter quelques jours et vous vous retrouviez tout seul dans un environnement inconnu avec des gens que vous ne connaissiez pas ou pas. Ou peut-être que vos parents se sont séparés à ce moment ou que vous avez perdu un de vos parents et vous aviez beaucoup souffert de la perte ou le départ d’un des parents.

Pour ma part, je ne sais pas vraiment si c’est cela, mais ma mère a du être hospitalisée lorsque j’avais 1 an et je ne l’ai pas vu pendant un bon mois. Il est fort possible que ma blessure de l’abandon vienne de cette situation.

La ou les situations qui ont provoqué chez vous la blessure de l’abandon ne sont pas forcément des situations dont vous vous souvenez naturellement. C’est normal car les souvenirs jusqu’à l’âge de 6 ou 7 ans sont très rares, c’est l’amnésie de l’enfance.

De plus, les situations qui ont provoqué chez vous la blessure de l’abandon ne sont pas forcément des situations évidentes et raisonnables. Cela est également normal car, quand on est enfant, on n’a aucun idée de ce qui est raisonnable ou ce qui n’est pas raisonnable. Il va donc interpréter le monde à sa façon. Ce que je veux dire par là, c’est qu’en tant qu’adulte, on pense que si nos parents nous laissaient à notre nounou tous les matins, ils ne nous abandonnaient pas, nous savons qu’ils reviendraient chaque soir. Mais le bébé ou l’enfant, lui, ne sait pas forcément que ses parents vont revenir le soir. A moins qu’il sache déjà parler et comprendre le français. Mais avant, il voit seulement ses parents qui s’éloignent de lui et qui ne font plus partie de son environnement pendant longtemps. Les enfants n’ont pas non plus la notion du temps. Du coup, certains enfants vont se sentir abandonnés dans cette situation et vont en souffrir alors que d’autres vont penser plutôt à jouer.

La blessure de l’abandon est donc lié à une ou des situations de l’enfance qui vous ont fait souffrir. Et cela restera marqué à vie dans votre inconscient. Vous ne pourrez jamais enlever cette blessure. Et à chaque fois que vous allez revivre une situation plus ou moins similaire ou qui vous demandera de vous séparer de quelqu’un ou de quelque chose, vous allez repenser à cette blessure et vous allez avoir du mal. Tout cela reste inconscient, donc vous ne vous en rendez pas forcément compte.

Mais c’est ce qui fait que vous pouvez ne pas supporter d’être quitté par votre compagne ou votre compagnon. Ou bien que vous faites tout pour lui donner envie de rester, d’être la femme ou l’homme parfait pour que votre moitié n’ait pas envie de vous quitter. C’est également le cas pour vos amis ou votre famille, même si c’est plus marqué dans une relation de couple.

Avec cette blessure de l’abandon, vous avez également peur de vous séparer des choses ou des personnes. En fait cette peur de l’abandon est également liée à la peur de vous séparer, à la peur que ce qui faisait partie de votre environnement n’en fasse plus partie.

Il est également possible qu’au contraire, vous avez tendance à vous détacher d’une personne dès que vous sentez que vous vous attachez ou qu’elle s’attache, ou tout simplement vous n’arrivez pas à commencer des relations. Il est fort possible qu’inconsciemment vous faites cela parce que vous préférez vous séparer avant qu’on se sépare de vous. Ou que vous avez peur de vous attacher et de vivre un sentiment d’abandon par la suite. Vous fuyez alors les situations qui pourraient provoquer à nouveau cette souffrance de l’abandon.

 
 

Comment arriver à mieux accepter la séparation et l’abandon ?

 

Je vous rassure, même si vous ne pourrez jamais enlever complètement cette blessure de l’abandon, vous pouvez apprendre à la cicatriser, de façon à vivre beaucoup plus facilement les situations qui vous rappellent cette blessure de l’abandon.

L’idéal est de travailler sur vos croyances qui vous poussent à croire que vous allez être abandonné par une personne ou par quelque chose. Pour cela l’hypnose est vraiment géniale. Mais je vous proposerai une séance d’hypnose dans un autre article.

Lorsque vous êtes dans une situation d’abandon ou de séparation, vous pouvez apprendre à analyser cette situation et à relativiser. Par exemple, si vous venez de vous séparer de votre compagne ou de votre compagnon, vous pouvez tout d’abord apprendre à accepter pleinement votre souffrance et à vous dire que vous avez tout à fait le droit de ressentir cela. Réfléchissez également à ce que vous ressentez dans votre corps. Puis vous essayez de voir le pour et le contre de la séparation. Ce ne sera pas évident au début mais ça viendra avec le temps. Je vous expliquerai cet exercice dans un autre article.

 
 

Un premier exercice pour arriver à accepter plus facilement la séparation et l’abandon

 

L’exercice que je voulais aborder avec vous dans cet article est le suivant. Il s’agit que vous appreniez à vous séparer des aliments. Cela peut vous sembler peut-être bizarre et sans rapport avec tout ce que je viens de vous dire.

Mais je vais d’abord vous expliquer le rapport entre les aliments et la peur de l’abandon. Lorsque vous êtes boulimique, vous avez tendance à vouloir manger un maximum d’aliments. Vous vous appropriez les aliments. En faisant cela, vous faites tout le contraire de la séparation. Et cela est surtout le cas lorsque vous ne vous sentez pas capable de laisser quelques gâteaux dans une boîte. La grande majorité du temps, lorsque vous faites une crise de boulimie, vous avez besoin de tout manger, sans en laisser, à moins que votre ventre n’est plus capable d’absorber un seul aliment tellement vous avez mangé. Mais sinon vous voulez manger le maximum de choses.

Même en dehors des crises, une personne boulimique a tendance à manger toute son assiette, à ne pas faire de gaspillage. Les seuls cas où elle en est capable, c’est lorsque sa raison la pousse à laisser certains aliments par peur de grossir. La peur de grossir est alors plus forte que la peur d’abandonner.

Pour casser ce schéma et vous apprendre à accepter l’abandon et la séparation, je vous propose donc cet exercice suivant. Il est à faire en dehors des crises car vous saurez être plus raisonnable.

Vous allez donc prendre un aliment que vous aimez. Le mieux est de prendre un aliment que vous vous interdisez d’habitude. Mais cela dépend si vous vous sentez capable de manger un aliment interdit sans tomber dans une crise de boulimie. Prenez donc cet aliment et commencez à le manger. Par exemple, si vous avez choisi une tablette de chocolat, prenez quelques carrés et mangez-les. Apprenez à les savourer, à les apprécier, à sentir toute leur saveur. Puis, une fois que vous avez mangé la moitié de l’aliment ou de la tablette de chocolat, jetez le reste.

Alors vous allez peut-être avoir du mal au début. Vous allez peut-être sentir de la culpabilité à l’idée de jeter un si bon aliment et de faire du gaspillage. Mais justement tout ça est lié à la peur de l’abandon et de la séparation.

Ne culpabilisez pas non plus à l’idée que de nombreux enfants ont faim dans le monde. Déjà, que vous mangiez ou non cette tablette, ils n’auront pas plus à manger. Et surtout, aujourd’hui vous avez besoin de guérir de la boulimie. Alors il faut savoir si votre priorité est de penser aux enfants que vous ne connaissez pas et qui ont faim ou si c’est de guérir de votre boulimie qui vous fait tant souffrir. Plus tard, vous pourrez donner tout l’argent que vous ne gaspillez pas dans vos crises de boulimie pour aider les pauvres qui ont faim.

Faites donc cet exercice aussi souvent que possible. Faites-le également lorsque vous mangez votre repas. Ne mangez pas toute votre assiette. Laissez une partie des aliments dans votre assiette et jetez-les ensuite. C’est encore plus important si vous n’avez plus faim et que vous avez encore à manger dans votre assiette. Vous n’êtes pas pas une poubelle. Par contre, vous allez mettre les restes d’aliments à la poubelle. Evitez de donner les restes au chien car la peur de l’abandon et de séparation ne sera pas complètement améliorée car vous ne ressentirez pas l’idée de jeter vraiment.

Cet exercice est à appliquer aussi souvent que possible. N’hésitez pas à y aller progressivement. Si jeter une demi-tablette de chocolat est trop dur pour vous, jeter seulement les deux derniers carrés. Le plus important, c’est de ne pas finir la tablette ou l’aliment.

Utilisez aussi cet exercice dès que vous sentez que vous avez envie de faire une crise de boulimie et que vous commencez à manger compulsivement. En jetant ces aliments, vous allez sûrement éviter quelques crises de boulimie. Personnellement, j’ai évité de nombreuses crises en jetant l’aliment que je commençais à manger de façon compulsive. Rien que le fait de jeter et de me dire que je ne pouvais plus le manger m’apaisait énormément et ne me donnait plus envie de faire une crise.

Cet exercice à lui tout seul, ne cicatrisera pas complètement votre peur de l’abandon et de séparation. Mais cela est déjà un bon début et vous apprendra à vous réconcilier avec la séparation et l’abandon.

Si vous voulez aller plus loin dans la guérison de la boulimie, vous pouvez vous inscrire pour recevoir le programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre email à droite de cet article, de cliquer et je vous enverrai tout le programme étalé sur 8 jours cela par email.

Je vous souhaite vraiment de guérir car je sais que vous en êtes capable et vous le méritez.

 
 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés