Aller au contenu

BOULIMIE NOCTURNE : 5 conseils pour bien la gérer



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Vous en avez marre de vous lever chaque nuit pour aller manger compulsivement ? Mais vous avez du mal à arrêter ces crises de boulimie nocturne ? Dans cet article, je vous explique comment gérer une boulimie nocturne et je vous donne 5 conseils pour vous aider.

Comment gérer les crises de boulimie nocturne ?

 

Tout d’abord, il est intéressant de vous poser la question : pourquoi est-ce que je me réveille souvent pour faire une crise de boulimie nocturne ? Comment se passe cette boulimie nocturne ?

Vous avez tous des raisons différentes de faire ce type de crise, même s’il existe certains points communs. Par exemple, il peut vous arriver de vous réveiller dans le but de faire une crise. Ou alors vous pouvez faire une insomnie et finalement craquer et aller faire cette crise de boulimie. Dans ce cas, la raison de votre boulimie nocturne peut être de manger parce que vous n’arrivez pas à vous endormir, parce que vous avez faim et que cela vous empêche de vous rendormir, ou parce que vous avez très envie d’une crise et que cela vous empêche de vous endormir tellement vous êtes obnubilé par ces pensées. Si vous vous réveillez dans le but de faire une crise de boulimie nocturne, c’est probablement que vous corps a pris l’habitude de se réveiller à ce moment là, parce que, pour lui, c’est l’heure de manger ou parce que vous savez que c’est le seul moment où vous pouvez faire tranquillement votre crise, sans que votre famille le remarque.

Il existe plusieurs raisons à ces crises de boulimie nocturnes, et il vaut mieux savoir pourquoi vous les faites et comment elles se produisent pour pouvoir mieux les gérer. En effet, je vais vous donner ici des conseils, mais, selon les raisons de vos crises nocturnes, elles seront plus ou moins adaptées.

Dans le cas où vous vous réveillez par habitude ou parce que votre corps a l’habitude de manger durant la nuit, il va falloir casser ce rythme que vous avez pris. Plus vous vous réveillez en pleine nuit, plus vous allez vous réveiller dans la nuit. Si vous arrivez à éviter ces crises de boulimie nocturnes, cela va être dur au début, mais vous allez finir par ne plus vous réveiller au bout d’un moment.

A vous de trouver les solutions qui vous conviennent le mieux pour gérer ce type de crise.

Boulimie nocturne, conseil n°1: faire de l’acupuncture ou de l’hypnose contre les insomnies

 

J’ai personnellement essayé l’acupuncture pour les insomnies et cela avait très très bien fonctionné. Depuis le début de ma boulimie et pendant environ 5 ans, j’avais le sommeil très léger, je me réveillais souvent et je faisais régulièrement des crises de boulimie nocturne. J’ai vécu une période difficile à un moment donné, durant laquelle je n’arrivais quasiment plus à dormir et j’étais extrêmement épuisée et mal dans ma peau la journée. J’ai donc décidé de trouver une solution autre que des médicaments et j’ai testé l’acupuncture avec une personne reconnu au niveau national. Cela a été radical. Depuis je dors comme un bébé, à part quelques exceptions. Et cela m’a aidé fortement à réduire les crises de boulimie nocturne, puisque je ne me réveillais quasiment plus.

Je vous conseille donc d’essayer. Toutefois, renseignez-vous pour savoir s’il y a une personne qui a eu des résultats positifs. Car je pense que, dans ce domaine comme dans les thérapies, il y a des personnes plus ou moins compétentes et efficaces. Dans tous les cas, une partie de la consultation est remboursée et,en fonction de votre mutuelle, tout est remboursé.

Vous pouvez également vous orienter vers l’hypnose. Je n’ai pas personnellement expérimenté l’hypnose en ce qui concerne le sommeil, mais je conseille fortement l’hypnose pour guérir de la boulimie et pour tout type de chose. L’hypnose va, en effet, vous permettre de modifier vos croyances qui font que vous vous réveillez la nuit (anxiété, croyances qu’il faut manger la nuit, croyances que vous ne pouvez pas vous rendormir…). Mais, dans ce cas, c’est mieux de savoir pourquoi vous vous réveillez, afin de pouvoir faire une séance adaptée aux raisons de vos réveils nocturnes.

boulimie nocturne

Boulimie nocturne, conseil n°2 : faire de profondes respirations ou écouter de la méditation

 

Bien souvent, lorsque vous vous réveillez la nuit et que vous pensez à faire une crise de boulimie, vous ressentez de l’anxiété et de l’angoisse, comme en début de crise normale.

Faites le maximum pour éviter cette crise de boulimie nocturne qui vous pend au nez. Vous en êtes capable, c’est surtout que vous doutez de vous et de vos capacités à résister. Et comme nous l’avons dit précédemment, plus vous allez céder à ces crises là, plus vous allez vous réveiller la nuit par habitude. Autant, je conseille de ne pas résister particulièrement aux crises de boulimie la journée, autant celles de la nuit sont un peu différentes parce qu’elles vous entraîne dans de très mauvaises habitudes et c’est une cercle vicieux.

Pour vous aider à résister à ces crises de boulimie, je vous conseille de faire de profondes respirations. Cela va vous aider à diminuer votre anxiété, cela va vous apaiser et vous aider à focaliser votre attention sur autre chose que les crises. Pour faire ces respirations, inspirez environ 4 temps, bloquez votre respirations 16 temps et expirer pendant 8 temps. Faites cela pendant au moins 10 fois. Si cela n’est pas suffisant, continuez. L’objectif est que vous vous sentiez suffisamment apaisé pour pouvoir vous rendormir et ne plus penser aux crises. De plus, l’envie de faire une crise augmente puis diminue au bout d’un moment.

Vous pouvez également vous relaxer et vous apaiser en écoutant une petite séance de méditation. Vous pouvez en trouver sur mon blog dans la catégorie exercices d’hypnose ou sur youtube.

Boulimie nocturne, conseil n°3 : fermer la porte à clé et cacher la clé

 

Une autre possibilité pour vous aider à éviter les crises de boulimie, si vraiment cela est trop difficile pour vous de résister autrement, et que vous dormez avec quelqu’un, est de fermer la porte à clé et de mettre la clé sous l’oreiller de l’autre personne.

Ce n’est pas la meilleure solution car elle dépend de l’autre. Pour des résultats à long terme, il vaut mieux que les solutions viennent surtout de vous. Mais cela peut être utile pour vous aider à perdre l’habitude de vous lever.

Comme vous n’avez pas le choix, à moins de réveiller l’autre personne, votre cerveau ne devrait plus se dire « je me lève, je ne me lève pas, je me lève, je ne me lève pas ». Il n’aura pas d’autre choix que de se dire qu’il ne peut pas se lever pour faire une crise boulimie nocturne. Vous n’aurez alors pas la possibilité de faire autre chose que de vous rendormir.

Si vous ne dormez avec personne, mais que vous avez de la famille autour de vous, vous pouvez demander à ce qu’une personne ferme la clé et la garde.

Cela peut vous aider à éviter certaines crises provisoirement, mais ce n’est pas une solution à long terme. Il y a un moment où il vous faudra réussir à ne pas faire de boulimie nocturne sans avoir besoin qu’on vous enferme à clé. De plus, il faut que vous ayez déjà parlé de votre boulimie au préalable.

Cela n’est pas donc la meilleure solution, mais elle peut vous être utile durant certaines périodes, surtout si les crises de boulimie nocturne vous épuisent vraiment trop et que vous n’arrivez pas à les contrôler.

boulimie nocturne

Boulimie nocturne, conseil n°4 : vous répétez des phrases pour croire en vos capacités à résister à la crise

Si vous faites des crises, c’est ne partie parce que vous n’avez pas confiance en vous. Cela provient du fait que vous avez sans cesse des croyances négatives à votre sujet qui circulent dans votre cerveau inconscient : « je suis nul », « je n’y arriverai pas », « je suis incapable »… Je vous suggère de lire les articles pourquoi a-t-on peu d’estime de soi et pourquoi changer ses croyances pour guérir de la boulimie pour en savoir plus sur ces croyances négatives qui vous empêchent de guérir et comment les changer en croyances positives.

Ainsi, lorsque vous faites une crise de boulimie nocturne, c’est en partie parce que vous avez un discours intérieur qui vous dit « tu n’arriveras pas à résister », « tu es incapable de résister », « laisse tomber, tu ne peux pas résister ». Cela vous empêche de croire en vous, de croire que vous êtes capable de rester dans votre lit et de vous rendormir sans faire de boulimie nocturne. Et comme vous ne croyez pas en être capable, vous vous levez et vous mangez ou faites une crise.

De plus, vous avez également des croyances dans votre inconscient comme quoi les crises de boulimie auraient plus d’avantages que d’inconvénients. C’est évident, sinon, si votre inconscient était convaincu qu’il y avait plus d’inconvénients que d’avantages à faire une crise, vous n’en feriez pas.

L’idée est donc de vous répéter sans cesse, dans votre tête, que vous allez y arriver, que vous êtes fort, que vous êtes capable de rester dans votre lit et de vous rendormir. Dites-vous un maximum de phrases de ce genre, afin que votre inconscient finisse par le croire. Citez également un maximum d’inconvénients au fait de faire une crise de boulimie nocturne, quelles sont les conséquences négatives qui vont découler de cette crise. Cela vous aidera à ne pas céder à la crise. Et si vous réussissez à vous rendormir, soyez vraiment très fier de vous, car vous avez découvert que vous étiez capable de le faire.

Boulimie nocturne, conseil n°5 : trouvez vous une occupation autre que manger

 

Si vous faites une crise de boulimie nocturne parce que vous avez du mal à vous rendormir et que vous êtes énervé, il vaut parfois mieux vous lever et faire autre chose pendant quelques minutes. Tourner en rond dans son lit n’est pas la meilleure solution pour se rendormir.

Choisissez donc une activité qui peut vous occuper un peu l’esprit et vous fatiguera un peu. Personnellement, je n’ai encore rien trouvé de plus efficace que de lire un livre. Cela m’apaise, me fatigue et me demande d’être concentré et donc d’oublier mes ruminations Précédentes. Mais à vous de trouver la ou les activités qui vous aident le plus à vous rendormir, à partir du moment où ce n’est pas de la nourriture.

Si par contre, vous avez réellement faim, et qu’il s’agit d’une vraie faim et pas juste d’une envie de manger, n’importe quelle autre activité ne supprimera pas votre faim. Il vaudra mieux dans ce cas-là manger quelque chose, comme des fruits ou un yaourt, histoire d’apaiser votre faim. Si cela vous arrive souvent d’avoir faim la nuit, je vous conseille fortement de revoir votre alimentation du soir. Cela n’est pas bon de se réveiller en pleine nuit parce qu’on a faim. Je vous conseille de manger des féculents et un repas qui vous permet de tenir toute une nuit sans avoir faim. Sans pour autant trop manger et se retrouver avec des problèmes de digestion la nuit. Même si vous avez du mal à manger plus le soir, dites-vous qu’il vaut mieux manger un tout petit peu plus, que de faire une crise de boulimie.

J’espère que ces conseils vous aideront à éviter une bonne partie de vos crises de boulimie nocturne. Il est possible que cela ne vous soit pas suffisant, ou bien que vous ne soyez pas prêt à les appliquer. Expérimentez toutefois ces conseils avant de juger de leur efficacité sur vous ou non.

Vous pouvez également lire les articles 15 astuces pour diminuer les grignotages et crises de boulimie (partie 1)15 astuces pour diminuer les grignotages et crises de boulimie (partie 2) et 15 astuces pour diminuer les grignotages et crises de boulimie (partie 3). Ils vous permettront d’avoir peut-être d’autres conseils qui vous seront utiles si ceux mentionnés ci-dessous ne vous sont pas suffisants.

Dans tous les cas, un travail sur vous et sur votre vie sera nécessaire en parallèle pour véritablement supprimer les crises de boulimie nocturne et guérir à long terme de la boulimie. Vous pouvez vous inscrire à mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Il vous aidera à mieux comprendre les principales raisons de la boulimie, à commencer à changer votre vie et vous y découvrirez mon histoire et comment j’ai réussi à sortir de la boulimie. Pour recevoir ce programme, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : programme « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ».

Retour à la page d’accueil : Sortir de la Boulimie



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés