Aller au contenu

BOULIMIE : Pourquoi je n’ai jamais d’échec ? (ancienne boulimique) #7 Rome

Découvrez dans cette vidéo mon troisième jour à Rome, mes aventures et mes repas. J’en profite pour vous expliquer pourquoi je n’ai jamais d’échec et en quoi ça peut vous aider à sortir de la boulimie.

boulimie échec

 

Ancienne boulimique, pourquoi je n’ai jamais d’échec ?

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo.

 

 

programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie »

Etre au courant de mes prochaines vidéos

Pourquoi je n’ai jamais d’échec ? (ancienne boulimique) (version écrite)

 

Bonjour ici Magali LE ROUX du blog Sortir de la Boulimie. Je suis une ancienne boulimique (pendant 8 ans), je m’en suis sortie et je suis là pour vous aider à vous en sortir vous aussi et à être beaucoup plus heureux.

Dans cette nouvelle vidéo je vais vous montrer un petit peu mon voyage à Rome : un nouveau jour à Rome, avec pas mal de visites… Je vais aussi vous partager ce que j’ai mangé pendant la journée : tous mes repas. Je vais aussi vous expliquer pourquoi je n’ai jamais d’échec et en quoi ce que je vais vous dire peu justement vous aider à sortir de la boulimie.

Avant de vous en parler, si vous voulez en savoir plus sur la boulimie : sur les principales causes de la boulimie, connaître mon histoire et avoir d’autres conseils, je vous invite à vous inscrire sur le lien juste en dessous de la vidéo pour recevoir le programme gratuit « Les étapes clés de réussite pour sortir de la boulimie ». C’est parti…

C’est le matin, je crois qu’il est 9h, je vais aller petit déjeuner car j’ai bien faim… Aujourd’hui je vais vous montrer plein de choses parce qu’hier je n’ai pas fait grand chose vu que le temps n’était pas terrible, ça ne me donnait pas trop envie. Je suis quand même sortie tard hier soir et je n’ai pas beaucoup dormi, mais aujourd’hui j’ai l’intention de visiter pas mal de choses et je pense qu’on va voir de très belles choses, vous allez voir…

Voici le petit déjeuner du matin, ça change tous les jours, là il y a du gâteau qui m’a l’air pas mal… c’est trop cool. C’est rare que je mange des gâteaux comme ça mais ici ça me donne bien envie de goûter. En fait j’adore tester les nouvelles choses…

J’ai fini le petit déjeuner en compagnie des autres français, c’était bien bon par contre j’ai eu ma dose de sucre ! Là, j’avoue que c’est bon… J’ai mangé aussi une petite poire et une petite cuillère de « peanut greens », j’avais envie de tester… Je vais un peu travailler et après : dehors parce qu’il fait super beau !

Petite pause « miam-miam » au parc de la Villa Borghese, c’est un grand parc dans Rome. Je vous le ferai visiter un peu après avoir mangé, je mange de la pizza et voilà la vue que j’ai… il y a pire quand même comme endroit pour manger…. et petite pomme pour le dessert.

Alors, vous voulez que je vous dise pourquoi je n’ai jamais d’échec ? Je voudrais d’abord vous raconter une petite anecdote qui s’est passée l’année dernière : j’avais tenté de faire un voyage il y un an. C’était un peu du même genre : partir toute seule, mais en voiture. Je n’avais pas vraiment organisé ni planifié, j’ai voulu partir en Espagne… et je pensais partir 1 mois… au final, ça a tellement été dur pour moi que je suis rentrée au bout d’une semaine…

Au bout d’une semaine j’ai craqué et j’ai dit : « J’en peux plus ! ». En fait je vivais trop d’émotions, trop de sentiments d’insécurité, il y avait trop de difficultés pour moi, j’enchaînais les problèmes… je n’arrivais plus à gérer car c’était trop…

Du coup j’ai décidé de rentrer et j’aurais pu penser : « Je ne suis pas faite pour voyager seule, c’est un vrai échec, je pensais partir 1 mois puis finalement je rentre au bout d’une semaine donc j’ai échoué… ». Voilà, j’aurais pu me dire ça et me dire que je ne repartirais plus toute seule, que je partirais avec d’autres gens, mais plus toute seule…

En fait, à partir du moment où je suis rentrée, je me suis dis que je retenterai l’expérience. Je ne savais pas quand mais il fallait absolument que je retente l’expérience… c’est juste que là, ça n’avait plus été possible pour moi, mais que je retenterai.

Du coup, 1 an après je retente… alors je retente l’expérience mais différemment. Là je ne pars pas en voiture mais en train, je pars dans des grandes villes donc je ne vais pas me perdre dans la nature, et j’ai tout planifié : les « airbnb » où j’allais loger, les trains…

J’ai vraiment tout planifié, donc j’ai ce cadre là… et au final je suis super contente parce que, là, ça fait une semaine que je suis partie (au moment où je tourne cette vidéo)… je suis super contente et je n’ai surtout pas envie de rentrer !

Vous voyez, si j’étais restée sur un échec je ne serais pas repartie toute seule. Mais il y a 1 an, le fait d’être rentrée et d’avoir accepté que c’était trop pour moi à ce moment là… m’a permis de retenter  l’expérience en faisant différemment. J’ai compris ce qui faisait que ça n’allait pas la dernière fois, et là j’ai fait autrement.

J’ai compris que ça avait été une expérience et que, là, j’ai vécu l’expérience autrement. Au final, c’est donc plutôt une réussite… parce que si j’avais vraiment vu ça comme un échec, je n’imagine même pas tout ce que j’aurais raté sans ce nouveau voyage (même si je ne suis encore qu’au début du voyage)…

Si je vous parle de ça c’est parce que tout ce que je vis au quotidien, je ne le prends plus comme un échec. Alors je ne dis pas, à des moments oui ça peut encore m’arriver d’avoir la peur d’échouer, mais je rebondis vachement par rapport à tout ça !

Un autre exemple que j’ai vécu : ma 2ème année en école de commerce… à l’époque je croyais que je l’avais échoué. Mais au final je me dis : « Heureusement que je n’ai pas réussi à l’avoir ! »… sinon je ne serais peut-être pas là où je suis aujourd’hui, je ne serais peut-être pas en train de vous faire des vidéos si je n’avais pas vécu cette expérience.

Chaque expérience que vous vivez n’est qu’une expérience en fait : il n’y a pas d’échec. Pour moi il n’y a pas d’échec, ça n’existe pas les échecs. Ce ne sont que des expériences qui nous permettent d’apprendre, qui nous permettent peut-être de vivre des choses que nous n’aurions pas vécues si on avait fait autrement…

C’est important d’apprendre de ses erreurs, de ce qu’on vit… c’est ma façon de voir les choses. Aujourd’hui je vois des réussites, je vois plein de réussites… En fait tout est réussi parce qu’au final il y a toujours des côtés positifs dans chaque situation. C’est ce qui fait que pour moi il n’y a que des expériences… après, il y a des choses que je suis plus contente d’avoir fait que d’autres. Tout est expérience, tout permet d’apprendre…

Je vous invite à vous poser la question : « Dans votre vie, dans ce que vous considérez aujourd’hui comme des échecs, est-ce qu’il n’y a vraiment pas de choses qui sont positives en fait ? Est-ce que des pseudo-échecs ne vous ont pas permis, justement, d’avoir de l’expérience et d’avancer ? ». Est-ce que vous en seriez où vous en êtes aujourd’hui si vous n’aviez pas vécu tout ça ? ».

Alors, pourquoi est-ce que ça vous aide à sortir de la boulimie le fait de penser ça ? C’est parce qu’au final si vous vous faites confiance, si vous faites confiance à la vie, ça permet vraiment de lâcher prise sur ce que vous pouvez vivre… et de ne plus essayer d’être dans la perfection.

Moi-même, encore des fois, je suis un peu trop dans la perfection et un peu trop exigeante… mais en tout cas, je sais que je le suis de moins en moins. Je suis de plus en plus dans le lâcher prise, j’ai de plus en plus confiance en moi et confiance dans la vie… et ça fait tellement de bien.

Quand vous manquez de confiance en vous, que vous essayez d’avoir le contrôle, que vous êtes perfectionniste… ça vous crée des émotions négatives, ça fait que des fois vous ne vous sentez pas bien… et qu’ensuite vous pouvez avoir de faire des crises de boulimie.

Alors que quand on est dans le lâcher prise, c’est tellement plus agréable. Quand on se fait confiance, c’est tellement plus agréable… la vie est tellement plus belle comme ça. Donc voilà, je vous invite à vous poser ces questions, en attendant je vous montre encore un petit tour de la Villa Borghese.

En fait ça fait 2 ou 3 fois que je fais le tour du parc, je crois que je me suis perdue. Je n’avais pas captée que j’avais fait le tour, je pensais que j’étais juste passée à un endroit… et oui je suis un peu perdue… c’est marrant.

Petite glace parce que j’ai super faim après avoir autant marché… Je rentre après je ne sais combien d’heures de marche. Franchement aujourd’hui j’ai beaucoup marché… j’ai juste les jambes en compote…

Petit repas entre colocs : pâtes, vin et tiramisu…. Voilà la soirée est terminée, c’était super sympa, ça a duré un bon bout de temps. J’ai mangé 3 assiettes de pâtes (à peu près l’équivalent), mais je n’avais pas compris que pour eux : c’était juste l’entrée… donc après ils voulaient aller au resto !

Je n’avais plus spécialement faim mais je les ai accompagné, j’ai quand même mangé ½ pizza. La patte était très fine donc ce n’était pas trop bourratif, j’en ai mangé que la moitié puis un petit peu de tiramisu en dessert. C’était super cool… et puis on a bu quelques verres… c’était vraiment très sympa…

Ce n’était une journée très saine au niveau alimentation, j’ai bien enchaîné : les pâtes, les pizzas, les glaces… c’était sympa et cool… mais c’est les vacances aussi, on se fait plaisir !

Si vous avez aimé cette vidéo, qu’elle vous a apporté pas mal de choses, que vous avez vraiment eu de bons messages par rapport aux échecs, que vous avez eu des prises de conscience… n’hésitez pas à mettre un « Like » et à la partager si vous pensez qu’elle peut aider d’autres personnes.

Si vous voulez être au courant des prochaines vidéos de mon voyage et avoir d’autres conseils, je vous invite à vous abonner sur ma chaîne Youtube ou sinon à vous inscrire sur le lien juste en dessous pour recevoir un mail à chaque fois qu’une nouvelle vidéo est publiée.

Je vais aller dormir parce que je suis bien fatiguée de cette journée super sympa, à bientôt…

 

COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

4 réflexions au sujet de « BOULIMIE : Pourquoi je n’ai jamais d’échec ? (ancienne boulimique) #7 Rome »

  1. isabelle giroux dit :

    très beau message que tu nous envoie, tout est dans la perception!!!!, encore une fois merci, je continu de te suivre.

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Exactement !
      Sur beaucoup de choses de la vie, on a plusieurs façons de les percevoir. Ce qui change n’est pas la situation, mais notre façon de voir les choses. Et ça change tout 🙂

      Magali

      Répondre
  2. Stéphanie dit :

    Merci Magali pour cette vidéo, je suis entièrement d’accord avec le fait que la vie est une succession d’expériences et non d’échecs, elles nous construisent, nous font comprendre des choses et nous font évoluer. C’est vrai que ce n’est pas évident d’avoir cette notion constamment à l’esprit et du coup d’avoir confiance en soi et en l’univers mais lorsqu’on y arrive la vie est beaucoup plus simple et belle.

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Le principal n’est pas d’avoir toujours cette idée en tête, mais le plus souvent possible.

      Plus on l’a, mieux on se sent comme tu dis 🙂

      Magali

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés