Aller au contenu

BOULIMIE : quelles sont les CAUSES ? (Partie 1)



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Vous qui êtes boulimique, il est probable que vous cherchiez à tout prix à supprimer uniquement les crises de boulimie. Mais savez-vous que ces crises ne sont en réalité qu’un symptôme et qu’il est important, si vous voulez guérir de la boulimie, d’en supprimer les causes? Dans cet article coupé en 2 parties, je vous donne les principales causes de la boulimie à modifier pour guérir. Il en existe d’autres, mais ce sont ici les principales et celles communes à toutes les personnes boulimiques.

J’ai volontairement coupé l’article afin que ce soit un peu moins long pour vous à lire et que cela ne fasse pas trop d’infos d’un coup. Voici donc la partie 1. 

Boulimie : première cause : La difficulté à exprimer ses émotions

 

Toutes, je dis bien toutes les personnes boulimiques ont des difficultés à exprimer leurs émotions.

Elles ont du mal à ressentir de la peur, de la colère ou de la tristesse, ou alors cela semble très flou. Par exemple, cela vous est-il peut-être déjà arrivé de ne pas vous sentir bien, déprimés, sans savoir pourquoi et ce que vous ressentiez vraiment.

C’est parce qu’on nous a appris depuis notre plus jeune âge à ne pas accepter nos émotions. On a probablement entendu des phrases comme « il ne faut pas pleurer », « arrête de faire la tête » ou encore « tu n’as pas à avoir peur de ça »… Il existe une infinité de petites phrases anodines comme ça qui, en réalité, font que nous refoulons nos émotions. On croit que ce n’est pas normal de pleurer, d’être triste, d’avoir peur ou d’être en colère et donc on finit par faire comme si on ne ressentait rien.

Le problème est que les émotions ont besoin d’être exprimés d’une façon ou d’une autre. Elles font partie de nous, elles nous apportent des signaux comme quoi quelque chose ne va pas. Comme nous avons appris à les refouler, elles s’expriment à travers les crises de boulimie. Vous avez d’ailleurs sûrement remarqué à quel point vous vous sentez mal avant de faire une crise de boulimie, comme si vous aviez plein de tensions à l’intérieur de vous qui vous poussaient à manger de façon compulsive? Ce sont en fait les tensions liées à vos émotions.

Il est donc important d’apprendre à accepter et exprimer ses émotions afin qu’elles ne s’expriment plus à travers les crises de boulimie.

Voici un article pour en savoir plus : comment éviter certaines crises de boulimie en exprimant mes émotions ?

Boulimie : deuxième cause : Prêter trop d’importance pour le regard de l’autre

 

Une personne boulimique est généralement une personne qui est très exigeante avec elle-même. Elle est avant tout exigeante avec son apparence physique car elle cherche à avoir le corps parfait à ses yeux, sans une pointe de gras. Mais elle cherche bien souvent à être l’élève modèle, sérieux et qui a d’excellentes notes. Mais elle fait aussi tout pour donner une image idéale d’elle-même, en étant trop gentil, en voulant aider au mieux les autres. Et si elle ne l’est pas, c’est bien souvent qu’elle se sent en impuissance face à cela, mais au fond d’elle-même, elle voudrait être cette personne parfaite aux yeux des autres.

Tout cela est lié au regard de l’autre. Elle veut être parfaite aux yeux des autres parce que la société met en avant la minceur, la réussite scolaire et professionnelle. Mais elle nous apprend aussi à être bien docile et à correspondre à ce qu’attendent les autres. Sinon on serait « exclus » de la société. Cela n’est pas la vérité, mais ce sont des croyances qu’on a appris depuis tout petit.

La personne boulimique prête donc beaucoup d’importance au regard de l’autre, de peur d’être rejetée par ses amis, sa famille, sa compagne ou son compagnon ou par la société en général. Le problème est qu’en faisant cela, elle n’est pas elle-même et va à l’encontre de ce qu’elle désire vraiment. Cela créé des tensions intérieures qui la poussent à faire des crises de boulimie.

Il est donc important qu’elle apprenne à se détacher du regard de l’autre et à vivre plus pour elle-même si elle souhaite guérir de la boulimie.

Boulimie : troisième cause : Ne pas avoir assez confiance en soi

 

Une personne boulimique a très peu confiance en elle. Il se peut qu’elle ait confiance en elle dans un domaine et peu dans les autres domaines, mais globalement elle manque de confiance. Elle pense ne pas être à la hauteur.

Par exemple, si elle a un examen, elle voit avoir tendance à beaucoup stresser et à se démener le plus possible pour le préparer, car elle a peur d’échouer. De même, elle a tendance à vouloir avoir un corps différent car elle pense ne pas suffisamment plaire aux autres. Elle a aussi tendance à penser d’elle qu’elle est nulle, qu’elle n’y arrivera jamais, qu’elle est incapable de faire telle ou telle chose, q’elle n’est pas assez bien, qu’elle ne mérite pas ceci ou cela. Ce sont des pensées qui reviennent fréquemment dans sa tête, qu’elle en ait conscience ou non.

Malheureusement cela créé beaucoup de stress et de tensions intérieures chez elle. Et elle finit par compenser avec la nourriture et les crises de boulimie.

Pour guérir, elle a besoin d’améliorer sa confiance en elle, de se sentir à la hauteur et de ne pas considérer les échecs comme des preuves qu’elle est nulle et incapable de rien.

Pour augmenter votre confiance en vous, vous trouverez plusieurs articles et exercices sur ce blog, dont celui-ci : pourquoi réduire mes objectifs pour augmenter ma confiance en moi et sortir de la boulimie ? 

Boulimie : quatrième cause : Subir sa vie

 

Je me suis rendue compte à quel point cette cause est très présente dans la vie d’une personne boulimique, mais aussi dans la vie des gens non boulimiques. Ils ne sont pas satisfaits de leur vie, ils aimeraient avoir mieux, avoir des choses différentes.

Par exemple ils aimeraient avoir un autre travail car celui qu’ils font ne leur plait pas. Il paraîtrait que 80% des gens n’aiment pas leur travail. Ou bien ils ne sont pas bien dans leur relation amoureuse mais ne font rien pour l’améliorer ou pour changer de partenaire. Parfois il s’agit aussi de petites choses comme accepter d’aller à un repas de famille alors qu’on préfèrerait aller promener ou sortir avec des amis

Du coup, ils subissent leur vie, sans pour autant s’en rendre compte. Certains ont même tendance à dire que ce n’est pas vrai car ils n’osent pas se l’avouer, mais au fond d’eux ils voudraient vivre différemment. La grande majorité du temps, c’est parce qu’ils ont peur de l’inconnu. L’être humain préfère naturellement ce qu’il connaît, car l’inconnu peut être pire. Parfois ils acceptent aussi par défaut, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent.

Peut-être vous reconnaissez-vous dans ce que je dis? En subissant ainsi leur vie, les personnes boulimiques vont à l’encontre de leurs désirs profonds et ne se sentent pas bien dans leur vie. Cela créé un mal-être dans leur vie et de nombreuses tensions intérieures qu’elles évacuent en faisant des crises de boulimie.

Il est donc important, pour guérir de la boulimie, d’apprendre à savoir ce que vous aimez vraiment, ce qui vous fait vibrer à l’intérieur de vous et de faire ces choses là dans votre vie. Ne rêvez pas votre vie, vivez la vie de vos rêves!

Boulimie : cinquième cause : Avoir des croyances négatives

 

Les croyances négatives sont très présentes dans la vie d’une personne boulimique. Elles sont beaucoup liées aux causes précédentes, et notamment la confiance en soi. Par exemple, ce sont les pensées que vous avez comme « je ne mérite pas cela », « je suis nulle », « il ne faut pas pleurer », « si je n’accepte pas cela, on va me rejeter »… Nous en avons tous, mais les personnes boulimiques en ont particulièrement beaucoup.

Elles sont parfois conscientes, c’est-à-dire que vous savez que vous les pensez et vous en êtes convaincus. Mais parfois vous pouvez croire que vous ne les pensez pas alors qu’inconsciemment, au fond de vous, vous les pensez.

Le problème est que ces croyances négatives deviennent des vérités, surtout si nous les avons entendu depuis que nous sommes enfants. Et elles sont parfois très difficiles à enlever, mais ce n’est pas impossible. Et comme nous l’avons vu précédemment, ces croyances créent une baisse de la confiance en soi, engendrent des comportements inadéquates, créent des tensions intérieures. Et cela vous conduit alors à faire des crises de boulimie.

Moins vous en aurez, plus vous allez améliorer votre vie et plus vous allez guérir de la boulimie. L’hypnose est d’ailleurs un excellent moyen de supprimer rapidement ces croyances négatives. Je me suis d’ailleurs rendue compte, avec ma thérapie en hypnose que j’ai suivie pour guérir de la boulimie, que le travail était surtout basée sur l’augmentation de ma confiance en moi, mais en fait il s’agissait de supprimer toutes ces croyances négatives qui me poussaient à compenser avec la nourriture et à faire des crises de boulimie.

Je viens de vous donner une parties des principales causes. Pour lire la partie 2 de cet article, cliquez ici : boulimie : quelles sont les causes ? (partie 2)

Pour travailler sur les causes ci-dessous, vous pouvez consulter un thérapeute spécialisé dans la boulimie ou en Gestalt. En parallèle, ou si vous ne vous sentez pas de suivre un thérapeute, je vous recommande de lire les articles de ce blog, dans lesquels je vous donne de nombreuses explications et des exercices pratiques à faire que j’ai appris de mon expériences, de mes connaissances personnelles et de ma formation en Gestalt.

Vous pouvez également télécharger mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Je vous y détaille les causes que je vous ai énoncés dans cet article et je vous donne quelques exercices à appliquer pour vous améliorer et commencer à sortir de la boulimie. Je vous expliquerai également mon histoire et comment j’ai réussi à me sortir de la boulimie. Pour vous inscrire, vous n’avez qu’à inscrire votre prénom et votre email dans le formulaire à droite de cet article et je vous envoie le tout par mail.

Vous méritez vraiment def guérir, je suis de tout coeur avec vous pour ce combat difficile certes, mais vous pouvez le gagner 🙂

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés