Aller au contenu

Comment avoir moins PEUR de la SOLITUDE et donc d’une CRISE DE BOULIMIE ?



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 
 

Si vous êtes boulimique, c’est que vous avez sûrement du mal à rester seul. Vous ne supportez pas la solitude et, bien souvent, quand vous vous retrouvez seul, vous n’avez qu’une envie : vous jeter sur la nourriture et faire une crise de boulimie. Je vous explique dans cet article pourquoi vous avez autant peur de la solitude et comment apprendre à gérer la solitude.

Pourquoi avez-vous peur de la solitude ?

 

Une personne boulimique fait essentiellement, si ce n’est pas toutes, ses crises de boulimie lorsqu’elle se retrouve seule. C’est avant tout parce qu’elle a tellement honte de sa boulimie, qu’elle fait tout pour cacher ses crises. Elle attend donc de se retrouver seule pour faire une crise de boulimie.

Mais une partie de ses crises de boulimie sont faites justement parce que cette personne se retrouve seule. La principale raison de sa crise de boulimie est justement parce qu’elle se retrouve seule. Elle n’est pas toujours consciente que c’est la solitude qui lui provoque le besoin de faire une crise de boulimie. Pourquoi? Et bien parce que la plupart du temps, une personne boulimique a du mal à ressentir ses émotions négatives. Elle avait un besoin très fort de faire une crise de boulimie mais ne sait pas souvent pourquoi. C’est justement parce qu’elle a du mal à ressentir ses émotions et à reconnaître le sentiment de solitude. Car justement, la solitude provoque chez elle des émotions négatives. Si vous voulez en savoir plus sur les émotions négatives et comment mieux les reconnaître, je vous conseille de lire l’article Comment éviter certaines crises de boulimie en exprimant ses émotions ?

Pourquoi la solitude provoque-t-elle des émotions négatives chez la personne boulimique ? Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, différentes d’un individu à l’autre. Ces raisons viennent de son passé. Je ne peux pas vous donner la raison exacte pour laquelle vous avez peur de la solitude car il existe autant de raisons possible qu’il existe de personne boulimiques. Mais je peux vous donner quelques exemples. Peut-être avez-vous par exemple eu le sentiment d’être abandonné lorsque vous étiez enfant, parce que vos parents vous ont laissé à un inconnu et que vous aviez peur qu’ils ne reviennent jamais. Ou alors parce que vos parents vous enfermaient tout dans une pièce pour vous punir et vous avez du coup associé la solitude avec quelque chose de négatif. Vous pouvez essayer de réfléchir justement à ce qui aurait pu provoquer cette peur de la solitude dans votre enfance, pour vous aider à relativiser. C’est ce qu’on appelle une blessure du passé.

Il existe donc une ou plusieurs raisons qui ont fait que vous avez associé la solitude à quelque chose de négatif. Ce sont en réalité des croyances négatives. D’ailleurs, si vous avez compris pourquoi vous avez aujourd’hui peur de la solitude, vous allez peut-être vous dire que c’est complètement débile. Par exemple que vos parents ne vous auraient jamais abandonné quand vous étiez petit. Mais l’enfant, lui, ne se rend pas compte de ce qui est débile ou pas. Il interprète la vie et les événements à sa façon, avec les seules choses qu’il connaît de sa vie. Avec le temps, vous avez compris que vos parents ne vous abandonneraient jamais si on prend ce même exemple. Mais, les premières impressions resteront ancrées dans votre inconscient et feront que vous aurez toujours peur de la solitude si vous ne faites rien pour changer ça.

Il y a une autre raison pour laquelle vous avez peur de la solitude. C’est le manque d’amour de soi et de confiance en soi. En effet, une des principales raisons de la boulimie est que la personne ne s’aime pas suffisamment et n’a pas assez confiance en elle. Elle a même parfois tendance à se détester. Elle aimerait être une personne différente, elle n’aime pas son corps, elle se trouve plein de défauts physique et mentaux. Elle se sent aussi souvent nulle et incapable.

Du coup, quand vous vous retrouvez seul, vous vous retrouvez face à vous même. Et comme vous ne vous aimez pas, vous avez du mal à supporter de vous retrouver avec vous-même, c’est-à-dire avec une personne que vous n’aimez pas et que vous avez plus envie de fuir qu’autre chose. De plus, comme vous manquez de confiance en vous, vous avez le sentiment que vous n’êtes pas capable de vous débrouiller tout seul et donc de vivre des moments où vous êtes seuls.

Bref, tout cela fait que vous et la solitude, ça fait 4.

boulimie détendre

La solution serait-elle d’être le moins possible dans la solitude ?

 

La réponse est NON.

Tout d’abord, parce que vous ne pourrez jamais éviter de vous retrouver seul à un moment ou à un autre. Il y aura forcément des moments où vous serez seul le soir chez vous parce que vos amis, votre conjoint ou conjointe ou votre famille ne seront pas là. Les moments de solitude sont inévitables.

Ensuite, si vous essayez d’être le moins souvent seul parce que vous avez peur de la solitude, vous fuyez le problème. Au lieu de faire face au problème, vous faites tout pour l’éviter. Mais, si vous faites cela, il sera toujours présent dans votre vie.

L’objectif n’est donc pas de fuir la solitude, mais au contraire de la comprendre, de l’analyser et de trouver des solutions pour que cette solitude ne soit plus une ennemi, mais une amie.

J’aimerais d’ailleurs vous partager mon expérience à propos de la solitude. Lorsque j’étais boulimique, comme vous, je ne supportai pas la solitude. Pourtant j’étais très souvent seule car j’habitais seule pendant mes études et j’ai été la plupart du temps célibataire, sans jamais vivre avec quelqu’un. J’ai donc vécu une grande partie de ma vie seule. J’étais donc très souvent mal dans ma peau puisque j’avais peur de cette solitude. Je vivais souvent avec elle et en même temps, j’en avais peur. Ce qui est étrange, c’est que, lorsque je partais en vacances avec des amis, ou que je revoyais ma famille pendant plusieurs jours, je ressentais le besoin d’être seul. J’avais besoin de mes moments de solitude, comme si le monde me pesait au bout d’un moment. C’est d’ailleurs encore le cas aujourd’hui et j’ai compris que j’étais quelqu’un d’assez solitaire, qui avait besoin de ses moments à soi de temps en temps. Mais à l’époque, je n’attendais qu’une chose, c’était de me retrouver seule, et une fois que j’étais seule, je me sentais terriblement mal et j’enchaînais les crises de boulimie. J’avais besoin de la solitude et, en même temps, je la détestai.

J’ai donc compris que j’avais besoin d’apprécier justement ces moments de solitude.

Lorsque j’ai fait ma thérapie en hypnose pour guérir de la boulimie, j’ai beaucoup travaillé la confiance en soi, mais aussi la dépendance affective. C’est-à-dire qu’auparavant, j’étais trop dépendante des autres et j’avais besoin d’apprendre à être davantage autonome et de me sentir bien, même quand je suis seule. J’ai donc travaillé cela avec ma thérapeute. Et je peux vous dire que, pendant au moins un mois, je n’ai vu quasiment personne, à part les commerçants lorsque j’allais faire mes courses. Pourquoi? Parce que je découvrais enfin ce que c’était que d’apprécier la solitude. Pour la première fois de ma vie, j’ai aimé être seule. J’ai aimé me retrouver face à moi-même. Ca m’a permis d’apprendre à me connaître pour la première fois, puisqu’avant je faisais tout pour éviter la solitude ou alors je la comblais avec des crises de boulimie. Pour la première fois de ma vie, j’apprenais à ne vivre que pour moi-même, à me centrer sur moi-même et sur mes propres besoins. J’ai découvert ce que c’était que de passer des soirées seule, agréables, à me faire de bons petits repas et à m’occuper de moi. Mais aussi à profiter de ces moments de solitude pour faire des activités que j’aime. C’était magique. Et depuis, j’adore toujours autant lorsque je suis seule. Parfois j’ai besoin de voir du monde, mais parfois j’aime me retrouver toute seule pour ne penser qu’à moi, pour faire ce que j’ai vraiment envie, mais aussi pour me retrouver en tête à tête avec ma meilleure amie, qui est moi-même.

Si je vous ai partagé mon expérience de la solitude, c’est pour vous montrer que la solution n’est pas de fuir la solitude, mais de l’apprivoiser et d’apprendre à l’aimer. Et cela est tout à fait possible, même si aujourd’hui vous souffrez énormément quand vous vous retrouver seul. Nous allons voir justement comment faire pour arriver à cela.

Comment apprendre à ne plus avoir peur et aimer la solitude ?

 

Sachez que ça peut mettre du temps avant que vous commenciez à aimer la solitude. Car, comme on l’a vu, c’est lié à l’amour de soi. Et on ne passe pas de « je me déteste » à « je m’aime » en 3 jours. Il va donc falloir que vous appreniez à vous aimer.

Pour apprendre à vous aimer et à apprécier les moments que vous avrez avec vous-mêmes, je vous conseille de réfléchir à ce que vous aimez faire de reposant et qui ne nécessite pas d’être avec quelqu’un. Par exemple, vous pouvez aimer lire un livre, vous allonger sur un transat au soleil, promener dans la nature, rêver, faire des exercices de fitness, prendre un bon bain chaud, faire des puzzles, de la couture, des dessins, écouter de la musique douce… Il existe une multitude d’activités de la sorte. Et si vous avez du mal à en trouver, choisissez celles qui vous procure le plus de détente.

Evitez de choisir les activités comme regarder la télévision ou faire de l’ordinateur. Ce sont des activités pas vraiment reposantes et qui vous met en contact avec le monde extérieur. L’objectif est justement de vous détendre et de vous permettre de vous connecter avec vous-même uniquement, pas avec le monde extérieur.

Une fois que vous trouvés les activités qui vous plaisent, et que vous vous retrouvez seul, choisissez-en une et concentrez-vous sur cette activité. Vous pouvez même anticiper si vous n’êtes pas encore seul, par exemple que vous êtes encore à l’école ou au travail et que vous allez passer la soirée seul. Vous pouvez alors vous imaginer ce que vous allez faire dans la soirée. Vous pouvez par exemple vous dire que vous allez vous prendre un bon bain chaud dès que vous rentrerez, en écoutant de la musique douce. Ensuite, une fois votre bain fait, vous pouvez vous concocter un petit repas que vous adorez et après lire un livre ou commencer un dessin en écoutant encore de la musique. Ecoutez de la musique douce et relaxante tant que vous pouvez. Ca permet de vraiment bien se détendre et de mieux apprécier ce moment où vous êtes seul.

PEUR DE LA SOLITUDE boulimie

L’objectif de tout ça est de vous faire du bien, de penser qu’à vous pendant un moment ou une soirée, en ne faisant que des choses qui vous plaisent et vous apaisent. Il n’y a plus rien qui compte à part vous. Et personne ne peut vous empêcher de faire ce qui vous plait.

Je vous conseille d’ailleurs de couper votre téléphone et votre ordinateur. Personne ne doit vous déranger. Ce sont vos moments à vous.

Si vous avez des enfants ou une famille, arrangez-vous pour avoir ces moments où vous êtes seul de temps en temps. C’est important pour vous permettre d’avancer, d’apprendre à vous sentir mieux avec vous même et ainsi guérir de la boulimie.

Ce conseil que je vous donne ne sera pas suffisant pour que vous vous aimiez et pour que vous vous n’ayez plus peur de la solitude. Il faudra également travailler sur vos croyances, sur votre confiance en vous, entre autres. Mais cela va déjà énormément vous aider à mieux apprécier la solitude et à mieux vous aimer.

Si vous souhaitez continuer à avancer dans votre guérison de la boulimie, n’hésitez pas à vous inscrire dans le formulaire en haut à droite de cet article pour recevoir le programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie ». Vous y trouverez des explications sur les principales causes de la boulimie, des exercices à faire pour commencer à guérir, ainsi que mon histoire et comment j’ai réussi à guérir de la boulimie.

Je crois très fortement en votre guérison, vous êtes tous capable de guérir, je ne suis pas une exception, alors continuez à croire en vous et vous allez y arriver 🙂

 
 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

7 réflexions au sujet de « Comment avoir moins PEUR de la SOLITUDE et donc d’une CRISE DE BOULIMIE ? »

  1. Nana dit :

    Bonjour et merci pour votre aide. Comment peut-on expliquer que les crises surviennent surtout chez moi, lorsque je suis avec ma famille (chez mes parents)?

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Merci nana.

      Tout dépend de comment tu te sens avec tes parents. Te sens-tu stressée? as-tu peur qu’ils te critiquent, te jugent ou autre? Te sens-tu très à l’aise avec eux? Que manges-tu?

      Les crises de boulimie dépendent beaucoup de toi mais aussi beaucoup du contexte dans lequel tu es. Si tu as plus d’émotions ou plus de tensions à l’intérieur de toi, c’est normal que tu ressentes plus l’envie de faire des crises.

      Essaie de voir ce que tu ressens quand tu es avec eux et pourquoi tu ressens cela.

      Magali

      Répondre
      • Nana dit :

        On va dire que l’ambiance est assez lourde et conflictuelle, mais je ne sais pas comment faire abstraction de cette agressivité (je me sens beaucoup agressée)

        Répondre
        • Magali Le Roux dit :

          Dans ce cas, c’est tout à fait normal. Ressens-tu du stress ou des tensions dans ton corps?

          Si tu peux faire quelque chose ou dire quelque chose pour apaiser cela, n’hésite pas.

          Si tu ne peux rien faire, je te conseille de faire cet exercice de méditation : https://sortir-de-la-boulimie.com/meditation-se-liberer-du-stress/

          Et tu l’utilises dès que tu ressens de l’agression. Un peu comme si tu te créés une bulle de détente autour de toi 🙂

          Tu peux aussi partager cela avec une personne de ta famille qui saura t’écouter et peut-être que tu apprendras que tu n’es pas seule à ressentir ça. Même si rien ne peut être changé, en parler fait beaucoup de bien !

          Répondre
          • Nana dit :

            Merci beaucoup pour tous vos conseils, que j’appliquerai au plus vite 😉

  2. marie dit :

    Merci Magali pour ton blog! Je suis inscrite au programme et je le relis assez souvent.

    Mon problème c’est que quand je suis seule je n’ai pas la force de résister à une crise. Même si je sens que je vais mal, que je suis fatiguée, ou déprimée, je n’arrive pas à accepter mes émotions. Je n’arrive pas à accepter la solitude. J’ai conscience de tout cela sur le moment, mais c’est plus fort que moi, je me sens impuissante, et la crise commence. C’est seulement après la crise que j’essaie de me calmer en faisant une activité (lire, dessiner, musique, etc).

    Pourtant je veux vraiment m’en sortir. Je ne comprends pas.

    Répondre
    • Magali Le Roux dit :

      Bonjour Marie,

      quand je parle d’accepter ses émotions, cela ne veut pas dire forcément d’accepter la situation. Accepter tes émotions par rapport à la solitude, cela signifie que oui, là, à cet instant T, tu ressens de la solitude, que tu te sens triste d’être seule ou que tu ressens de l’angoisse à l’idée d’être seule. La solitude n’est pas une émotion en tant que telle, c’est plutôt une situation à laquelle tu associes des émotions (peur, angoisse, tristesse,…). Dans ce cas, l’idée est d’accepter que tu ressens ces émotions quand tu es seule.
      Si tu arrives à faire ces activités après la crise, c’est déjà ça. Tu peux également apprendre à t’aimer davantage. L’angoisse ou la peur ressentie pendant la solitude est très liée au manque d’amour de soi. Le fait de pratiquer ces activités agréables, c’est prendre du temps pour soi. Et cela aide à mieux s’aimer 🙂

      J’espère que ma réponse te sera utile.

      Magali

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés