Aller au contenu

15 ASTUCES pour diminuer les GRIGNOTAGES et crises de BOULIMIE ( Partie 3 )



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


Vous en avez marre de grignoter tout le temps, et ça se finit bien souvent en crise de boulimie? Dans cet article je vous donne quelques astuces pour vous aider à réduire vos grignotages et vos crises de boulimie.

Je vous partage quelques astuces qui ne marchent pas toujours à chaque fois, ni pour tout le monde. Si de temps en temps, ces astuces ne vous évitent pas de grignoter, ne culpabilisez pas et ne vous sentez pas en échec. C’est normal, chacun est différente et chaque situation est différente.

Je vous conseille de lire chaque astuce et de toutes les essayer. Cela vous donnera quelques idées dès que vous aurez envie de grignoter.

Comme certains de mes articles, je l’ai divisé en 3 parties car il était trop long. Voici la dernière partie. Vous pouvez lire les deux premières parties ici : 15 astuces pour diminuer les grignotages et crises de boulimie ( Partie 1 ) et 15 astuces pour diminuer les grignotages et crises de boulimie ( Partie 2 )

11) Faire une sieste

 

Parfois, il nous arrive d’avoir envie de grignoter quand on est fatigués. La fatigue apporte un mal-être et il arrive parfois, quand on est au four et au moulin toute la journée, qu’on ne se rende pas compte que ce mal-être est du à la fatigue. Du coup, il arrive qu’on cherche à grignoter, pensant atténuer ce mal-être avec la nourriture.

Mais si, au lieu de compenser avec quelque chose qui n’a rien à voir avec la fatigue, pourquoi ne pas plutôt agir sur la cause de votre fatigue? Si vous êtes fatigués, c’est que vous avez besoin de sommeil. Le seul et unique remède à la fatigue, c’est de dormir.

Si vous ressentez cette fatigue au milieu de la journée, je ne vous conseille pas forcément de dormir, ce qui risquerait de décaler votre rythme. Mais faire une sieste d’environ 30 à 45 minutes est largement suffisant pour que vous retrouviez de l’énergie. N’hésitez donc pas à en faire une, dès que vous en ressentez le besoin.

Si vous êtes au travail ou que vous pouvez difficilement vous allonger et dormir, vous pouvez toujours vous asseoir et fermer les yeux pendant 15 minutes. Cela est bien plus efficace que ce qu’on pourrait penser.

N’hésitez donc pas à écouter davantage votre corps et lui apporter quelques minutes de repos quand il en a besoin, cela vous fera beaucoup de bien et vous n’aurez alors plus besoin de grignoter pour compenser la fatigue.

 

sieste

 

 

12) Ne jamais manger avec des distractions

 

Beaucoup de gens mangent devant leur télé, leur ordinateur ou en textotant sur leur téléphone. Cette tendance est principalement due au fait qu’on mange souvent seul, parce qu’on n’a pas le temps de manger avec ses collègues au travail, parce qu’on est étudiant ou encore célibataire. Et parmi ces personnes, nombreux sont ceux qui se sentent mal rien qu’à l’idée de devoir faire face à eux-mêmes et à leurs problèmes quand ils mangent. Pour éviter cela, ils vont manger devant des distraction comme la télé ou l’ordinateur, histoire d’avoir l’esprit ailleurs que centrés sur eux-mêmes.

De plus, notre société nous apport beaucoup de stress et nous incite beaucoup à faire plusieurs choses en même temps, soit disant pour gagner du temps. Certaines personnes vont donc manger en vérifiant leurs mails, en travaillant, ou encore en téléphonant.

Le gros problème quand on mange avec des distractions, c’est que notre cerveau ne peut pas bien faire toutes les choses. Il ne peut pas être à la fois concentré sur ce qu’il lit et sur ce qu’il mange. Et du coup, il ne va pas se concentrer sur vos sensations de satiété. Résultat : on a tendance à plus manger que ce qu’on aura mangé si on ne faisait pas autre chose en même temps. Et on a également tendance à grignoter plus facilement, par réflexe et parfois par besoin de faire plusieurs choses en même temps. Surtout si ce que vous faites est stressant. Car la nourriture va venir apaiser le stress, enfin de façon superficielle.

Peut-être avez-vous d’ailleurs remarqué que la plupart de vos grignotages se font pendant que vous faites quelque chose? Personnellement, je crois que j’ai du faire 80% de mes crises et de mes grignotages devant des distractions. Je ne vais pas vous cacher qu’il m’arrive encore parfois de manger en faisant quelque chose. C’est très difficile de changer une habitude aussi ancré. Mais j’essaie de le faire le moins souvent possible. D’ailleurs quand je mange sans distraction, je vois nettement la différence : j’ai moins envie de grignoter et je mange beaucoup moins car je ressens beaucoup mieux ma satiété.

Voici ce que je vous conseille donc de faire. Efforcez-vous pendant une semaine de ne manger sans aucune distraction. A chaque fois que vous voulez grignoter ou que vous avez faim, éteignez votre télé, votre téléphone et votre ordinateur. Asseyez-vous à une table confortablement et mangez ce que vous avez prévu de manger. Vous allez voir, bizarrement vous mangerez moins (sauf si vous vous plongez dans une crise de boulimie) et vous allez avoir moins envie de grignoter.

13) Sentir des huiles essentielles avec une odeur très prononcée

 

Parfois, il arrive que nous ayons envie de grignoter parce que nous passons devant une boulangerie où l’odeur des croissants nous monte dans les narines. Ou encore parce que nous pensons tellement fort à un délicieux gâteau ou un excellent repas que nous avons l’impression de sentir l’odeur à travers nos narines. Quoi de plus tentant que de grignoter à ce moment là? Personnellement, il m’arrive souvent de me laisser aller à ma gourmandise, parce que j’ai envie de me faire plaisir et que je ne culpabilise pas du tout après, bien au contraire.

Mais si votre gourmandise à vous a tendance à se transformer en grignotages compulsifs et en boulimie, je vous conseille de trouver des solutions pour ne plus avoir l’eau à la bouche avec ces odeurs. Une excellente manière de supprimer ces bonnes odeurs que vous avez dans le nez est de les remplacer par d’autres odeurs qui ne vous donneront pas envie de manger. Les huiles essentielles sont parfaites pour cela, car leur odeur est très puissante. Celles que je vous conseille sont les huile essentielles de menthe poivrée, de clou de girofle, d’eucalyptus ou encore de romarin. Mais il en existe bien d’autres avec des odeurs très fortes.

Dès que vous ressentez le besoin de grignoter à cause de bonnes odeurs, ou même tout simplement parce que vous avez envie de grignoter, prenez le flacon d’huile essentielle de votre choix et respirer autant de fois que nécessaire. L’objectif est que vous ayez respiré suffisamment l’huile essentielle pour vous couper de l’envie de grignoter.

14) Agir sur le problème plutôt que de le fuir

 

Comme je vous en ai parlé précédemment, nous avons tendance à grignoter pour faire face à une émotion trop forte pour nous. La nourriture est alors un moyen d’oublier ce mal-être pendant quelques minutes et de diminuer les sensations désagréables qu’il procure.

Mais pourquoi fuir ainsi le problème? Pourquoi ne pas plutôt comprendre d’où vient ce mal-être et ce stress que vous ressentez et qui vous pousse à grignoter?

Je vous explique plus en détails comment faire lorsque vous avez du mal à comprendre ce que vous ressentez dans cet article : comment éviter certaines crises de boulimie et grignotages en exprimant mes émotions ?

Une fois que vous avez compris ce qu’il se passe, à vous de trouver des solutions pour supprimer cette souffrance. Parfois cela demande du temps et ne peut pas être fait dans les minutes qui suivent. Mais parfois, vous avez tout simplement besoin de changer d’activité, car vous en avez marre de ce que vous faites en ce moment, ou bien vous avez besoin de voir du monde car vous vous ennuyez tout seul chez vous. Il existe une multitude de raisons qui vous poussent à grignoter et une multitude de solutions pour supprimer ce mal-être et vous couper l’envie de manger sans faim. A vous de jouer !

15) S’autoriser à grignoter

 

plaisir boulimie

 

Je viens de vous partageais plusieurs astuces pour limiter vos grignotages. Mais, d’après moi et d’après mon expérience, la meilleure façon de diminuer vos grignotages sur le long terme est de vous autoriser à grignoter.

Oui, ça peut paraître contradictoire, mais je vous explique. Quand vous cherchez à éviter les grignotages, quand vous cherchez à faire des régimes ou à contrôler votre alimentation, vous avez tendance à vous focaliser sur ces objectifs. Et vous vous focalisez parfois tellement sur ces objectifs de limiter vos grignotages et autres que vous ne pensez qu’à ça, ça devient une obsession.

Plus vous pensez à ne pas grignoter et à maigrir, plus vous allez penser aux aliments. Et plus vous allez penser aux aliments, plus vous allez avoir envie d’en manger. Et au final, vous allez avoir encore plus envie de grignoter que si vous ne vous interdisiez pas de grignoter.

Alors je vous conseille de vous autoriser à grignoter quand vous en avez vraiment envie. Laissez parler votre gourmandise de temps en temps, apprenez à vous faire plaisir ou à compenser de temps en temps vos émotions pour un petit biscuit, un gâteau ou tout autre aliment qui vous donne envie. Au fond ce n’est pas bien grave, et puis du coup vous aurez moins faim au prochain repas et vous mangerez moins.

Moins vous vous interdirez de grignoter, moins vous aurez envie de grignoter.

J’espère que toutes ces astuces vous ont apporté de quoi éviter plusieurs grignotages et aussi plusieurs crises de boulimie. Ce sont des astuces qui peuvent vous aider un peu plus, mais rien ne remplacera un travail de fond. Quand je dis travail de fond, je veux parler de comprendre les raisons pour lesquelles vous êtes boulimiques et de modifier ces raisons pour améliorer votre vie et ainsi guérir sur le long terme. Pour cela, je vous conseille de vous inscrire dans le formulaire à droite de cet article pour recevoir mon programme gratuit “les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie”. Vous y trouverez les principales étapes à franchir pour guérir de la boulimie et vous y trouverez des exercices pratiques à faire. De plus, je vous raconte mon histoire et je vous explique comment j’ai réussi à guérir de la boulimie.

Je vous souhaite de tout mon coeur que vous guérissiez et je sais qu’au fond de vous, vous en êtes capable 🙂



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés