Aller au contenu

#11 Une astuce pour augmenter l’AMOUR DE SOI et sortir de la boulimie



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Vous ne vous aimez pas assez, voire vous vous détestez ? Et vous souhaitez sortir de la boulimie ? Alors cette vidéo est faite pour vous. Découvrez une astuce pour vous aider à augmenter l’amour de soi et à sortir de la boulimie.

 amour de soi boulimie

Vidéo pour augmenter l’amour de soi et sortir de la boulimie

 

Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo.

 

Transcription sur l’astuce pour augmenter l’amour de soi et sortir de la boulimie

 

Bonjour et bienvenue sur Sortir de la Boulimie. Ici Magali LE ROUX, ancienne boulimique pendant 8 ans et Praticienne en hypnose, spécialisée dans la boulimie.

Dans cette nouvelle vidéo de mon défi « 1 vidéo par jour pendant 50 jours », je voudrais vous donner une astuce pour plus vous aimer et pouvoir mieux sortir de la boulimie.

Juste avant d’en parler je vous invite, si ce n’est pas déjà fait et même si vous êtes déjà abonné au blog, et si vous voulez être au courant des prochaines vidéos du défi et recevoir un mail par jour à chaque fois qu’une nouvelle vidéo du défi est publiée, je vous invite à vous inscrire en cliquant sur le lien juste en dessous. Comme ça, vous serez au courant dès demain pour les nouvelles vidéos.

Maintenant je vais vous partager une astuce pour plus vous aimer et mieux sortir de la boulimie. Déjà, pourquoi je vous donne une astuce pour plus vous aimer ? Pourquoi plus vous aimer va vous aider à sortir de la boulimie ? Tout simplement parce que les crises de boulimie sont liées souvent à un sentiment de vide qu’on a peut-être envie de remplir.

Souvent on a l’impression d’être seul, d’être abandonné, d’être rejeté, d’avoir peur du regard de l’autre… et ça c’est la peur de ne pas être aimé ou pas suffisamment aimé. Tout ça est justement lié à un manque d’amour de soi. En fait on a besoin des autres, on a besoin de l’amour des autres parce qu’on en n’a pas assez soi-même…

Plus vous allez vous aimer vous, plus vous allez augmenter l’amour que vous avez pour vous, plus vous allez vous accepter tel que vous êtes, plus vous allez accepter votre corps, plus vous allez accepter vos qualités autant que vos défauts, plus vous allez être dans la bienveillance avec vous-même… mieux vous allez vous sentir à l’intérieur de vous et moins vous aurez besoin des crises.

Au bout d’un moment vous n’aurez plus besoin des crises, il y a plein de choses qui rentrent en compte pour sortir de la boulimie mais déjà augmenter l’amour de soi est quelque chose de très important pour sortir de la boulimie.

Aujourd’hui justement je voudrais vous partager une astuce pour vous aider si parfois c’est un petit trop difficile. Je sais que des fois je donne des conseils comme de se regarder dans la glace, de se dire des choses positives, dire « je suis extraordinaire »… des fois c’est un petit peu trop difficile pour certaines personnes.

Là, je vous propose d’imaginer que vous êtes une personne différente, comme si vous étiez par exemple un petit enfant. On a tous un enfant intérieur, une petite fille intérieure ou un petit garçon intérieur. D’ailleurs c’est ce petit enfant intérieur qui est blessé, qui a peur d’être abandonné, qui a des peurs ou qui est triste. Vous pouvez imaginer comme si c’était un autre enfant ou comme si vous étiez une autre personne, comme si vous étiez peut-être une amie ou un ami, comme si vous étiez l’un de vos enfants, comme si vous étiez un enfant que vous devriez avoir, ou un autre enfant en tout cas que vous rencontrez ou connaissez peu importe…

Imaginez quand vous vous jugez par exemple, quand vous êtes méchant avec vous, quand vous vous détestez, que vous vous jugez en n’aimant pas votre corps, que vous êtes en colère contre vous parce que vous avez eu tel ou tel comportement, que vous culpabilisez… Imaginez quand vous pensez ça, que c’est comme si c’était une autre personne ou un autre enfant. Imaginez si ces jugements ou cette culpabilité s’adressaient à une autre personne ou à un autre enfant… et posez vous la question : est-ce que vous réagiriez de la même façon ?

Est-ce que par exemple, cet enfant qui peut-être vient de faire des crises ou peut-être de trop manger, à ce moment là si c’était un autre enfant ou une autre personne, est-ce que vous seriez aussi dur avec cette personne ? Est-ce que vous seriez dur avec cet enfant ? Vous n’allez pas plutôt penser que cet enfant ou cette personne qui avait trop mangé ou fait une crise à un moment donné c’est parce qu’elle n’était pas bien ou mal parce qu’elle se sentait seule ? Qu’elle avait besoin de réconfort ?

Voilà, essayez d’imaginer que c’est une autre personne ou un autre enfant et voir comment vous réagiriez par rapport à cet enfant ou à cette autre personne si c’était quelqu’un de différent…. comment vous réagiriez ? Ensuite posez-vous la question : « Pourquoi est-ce que je ferai ça avec les autres, pourquoi est-ce que je ne le ferai pas avec moi ? ». En quoi on serait différent de cette personne ?

En fait vous méritez la même bienveillance, vous méritez d’avoir autant de bienveillance pour les autres que pour vous. Je suis sûre qu’il y en a beaucoup d’entre vous en tout cas qui sont très bienveillants avec les autres et pas forcément avec eux-mêmes… Mais alors pourquoi vous le seriez avec les autres et pas avec vous-même ?

Posez-vous cette question et imaginez à chaque fois que vous vous sentez mal, que vous culpabilisez, que vous pensez des choses négatives de vous, que vous vous détestez… Imaginez ce que vous penseriez si c’était une autre personne. Peut-être que ça va vous travailler, vous allez peut-être vous poser des questions… Je ne peux pas vous en dire plus sur ce que ça va faire mais c’est possible que ça fasse des changements en vous.

D’ailleurs profitez-en pour essayer de faire en sorte que cette bienveillance que vous avez pour une autre personne ou un autre enfant, ce besoin de consoler ou cette bienveillance, essayez de vous l’apporter à vous. Pourquoi est-ce que vous ne pourriez pas vous l’apporter à vous si vous l’apportez aux autres ? Essayez de vous le faire. Et plus vous pensez par exemple que vous vous détestez ou que vous culpabilisez, plus encore imaginez quel serait votre réaction si c’était une autre personne. Ensuite essayez de vous l’apporter…

Faites en sorte de vous apporter la même bienveillance, de vous considérer comme si vous étiez quelqu’un d’extérieur. Ça va probablement vous faire beaucoup de bien, en tout cas ça va faire des petits déclics en vous, j’en suis sûre…

Cette vidéo est terminée, je vous dis à demain pour la prochaine vidéo de ce défi. Si vous voulez être au courant inscrivez-vous sur le lien juste en dessous. Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et à demain…

 

Autre vidéos du défi :

#8 défi 1 vidéo par jour : Vous sentez-vous seul et incompris face à la boulimie ?

#7 défi 1 vidéo par jour : Un livre magique pour manger en paix (et sortir de la boulimie)

#6 Défi 1 vidéo par jour : Joyeux Noël (et comment se sentir mieux)

 

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés