Aller au contenu

3 ACTIONS pour DIMINUER les envies de manger et de faire des CRISES de boulimie



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


 

Que ce soit lorsque j’étais boulimique comme vous ou même aujourd’hui alors que je suis guérie de la boulimie et que je remange normalement, j’ai remarqué qu’il y a certaines situations qui nous incitent à manger. Je vais vous les citer et je vous demande de mettre en place les actions que je vous donne pour que vous puissiez diminuer vos envies de manger et ainsi prévenir certaines crises de boulimie.

 

1) Evitez d’acheter dans les grandes surfaces

 

J’observe de plus en plus notre monde et notre société occidentale au quotidien et je me rends de plus en plus compte à quel point cette société, les publicités et notre environnement nous incitent fortement à la consommation.

Si vous observez attentivement les magasins lorsque vous allez faire vos courses, vous verrez que les rayons et les produits sont disposés de façon à nous donner envie d’acheter. Les produits en promotion sont bien mis en avant car les magasins savent que l’être humain est naturellement tenté par ce qui est moins cher, surtout lorsque c’est comparé à un autre prix.

De même, lorsque vous recevez de la publicité dans votre boîte aux lettres ou lorsque vous regardez la télé, les produits mis en avant sont beaux et sont fait pour nous donner envie. S’il n’y avait pas ces publicités, nous n’aurions sûrement jamais entendu parler de ces produits. Personne ne connaîtrait coca cola, nutella, mac donalds. Ces entreprises ont réussi en grande partie grâce à leurs publicités qui ont réussi à donner envie aux gens d’acheter leurs produits.

Il y a même des magasins et des boulangeries qui utilisent des parfums chimiques pour augmenter l’odeur et nous allécher.

Je sais de quoi je parle car j’ai passé une Master directeur marketing et j’ai étudié le comportement des consommateurs. Tout est psychologique. Les entreprises et les magasins utilisent nos points faibles pour nous faire craquer et nous vendre leurs produits. On ne peut pas leur en vouloir car ils faut bien qu’ils vendent leurs produits sinon ils n’existeraient pas et personne ne pourrait acheter leurs produits.

Mais aujourd’hui, vous avez des problèmes de santé à régler et, dans ce cas, il vaut mieux fuir ces publicités et cette société de consommation. Je ne dis pas qu’il ne faut arrêter d’acheter tous ces produits, mais moins vous aurez de contact visuel avec ces produits, moins vous risquerez d’être tenté par les manger.

Je vous conseille donc tout d’abord d’éviter d’acheter dans les grandes surfaces. Préférez les petits commerçants, les primeurs, les marchés… Ils ont déjà de bien meilleurs fruits et légumes, sont bien souvent moins chers et vous aurez moins de chances d’y trouver des sucreries, des produits industrialisés et autres produits que vous avez l’habitude de consommer lors de vos crises de boulimie. Vous y trouverez en plus des produits bien meilleurs pour votre santé, avec plus de vitamines et cela vous aidera à moins culpabiliser.

Je vous conseille également de privilégier les magasins bio. Les produits sont beaucoup plus sains pour la santé, sont un peu plus chers donc vous serez moins tentés d’acheter en quantité.

Même guérie aujourd’hui, je peux vous dire que je suis pus tentée d’acheter dans les grandes surfaces. J’essaie de faire attention à ne pas trop participer à cette société de consommation et d’acheter impulsivement. Mais je me rends compte que lorsque je dois parfois aller dans un supermarché, j’ai bizarrement envie d’acheter des glaces car je suis une grande fan de glaces. Et lorsque je fais mes courses chez le primeur ou au magasin bio, je ne vais jamais au rayon glaces car il y en a peu et elles sont bien cachés. Du coup je n’y pense pas alors que dans les grandes surfaces, la mise en avant et les promotions me donnent vraiment envie d’en manger.

En plus de cela, j’ai remarqué que chez les petits commerçants, les magasins bio et sur les marchés, les vendeurs sont plus agréables avec le client et l’ambiance est beaucoup plus positive. L’environnement dans lequel on vit a une grande influence sur le moral et sur l’état émotionnel. Même si vous n’en avez peut-être pas conscience, ces environnements sont plus propices à votre bonheur. Dans les grandes surfaces, au contraire, l’ambiance est assez lourde, il y a beaucoup d’ondes négatives et les vendeurs sont beaucoup plus froids avec les clients. Peut-être que vous avez remarqué qu’on est souvent fatigués après avoir passé une ou deux heures dans un supermarché. C’est très lié à cet atmosphère négatif.

 

2) Evitez de regarder les magazines de publicité alimentaire et les publicités à la télé

 

Comme nous l’avons précisé dans le conseil précédent, les publicités et les magazines de publicité sont très douées pour nous donner l’eau à la bouche et l’envie de manger.

En plus l’être humain est fait pour avoir plus envie d’acheter lorsqu’il y a des promotions. C’est d’autant plus vrai en ce moment car les gens font beaucoup plus attention à leurs dépenses financières.

Le meilleur moyen de ne pas être influencé par les publicités et par les promotions est donc tout simplement de les éviter.

Pour cela, lorsque vous recevez des magazines de publicité dans votre boîte aux lettres, prenez le réflexe de les jeter. Ne vous dites pas que vous allez passer à côté de promotions et que vous allez dépenser moins en payant moins cher les produits. C’est très souvent faux. Car vous achetez bien souvent plus que ce dont vous avez besoin et vous allez finir par jeter les produits que vous n’avez pas mangé et qui se sont périmés. Ou bien ces aliments vont finir en crises de boulimie. Alors on ne peut pas dire qu’il s’agit vraiment d’économies financières, au contraire.

De même, lorsque vous regardez la télé et que vous tombez sur la période de publicité, je vous conseille de ne pas rester regarder les publicités et de couper le son pendant cette courte période. Allez plutôt vous brosser les dents, vous préparer un petit thé, appelez un ami, regardez une vidéo sur youtube, lisez un de mes articles ( 😉 ). Il y a plein de choses beaucoup plus intéressantes à faire que de regarder les publicités. Non seulement elles ne vous apporteront rien dans votre vie, elles ne vont pas vous rendre meilleur ou plus intelligent, mais en plus elles vont vous donner envie de manger et d’acheter les produits.

 

3) Evitez de faire des stocks d’aliments chez vous

 

Le principe de ce conseil est le même que pour les conseils précédents : limiter la vue et la tentation de manger.

Je vous conseille donc d’éviter de faire des stocks d’aliments « interdits » ou « dangereux » dans vos placards. Moins vous aurez chez vous de ces aliments que vous mangez habituellement lors des crises, moins vous aurez envie d’en manger. Et plus vous diminuez le risque de faire des crises de boulimie. Quand on est boulimique, on a tendance à vouloir acheter par peur du manque. Il est important de couper avec cette croyance car vous ne manquerez jamais de nourriture.

En dehors des compulsions alimentaires, vous éviterez ainsi d’être tenté de manger des produits gras ou sucrés à répétition et de culpabiliser, et qui vous amèneront à faire une crise de boulimie.

Mais n’oubliez pas de vous faire plaisir et d’acheter tout de même certains aliments pour vous faire plaisir. Le mieux est d’en acheter occasionnellement et un aliment à la fois. Donc évitez les promotions par 3 ou 4.

Par contre, je vous conseille de garder toujours un petit stock de fruits et d’aliments qui vous pouvez manger en quantité sans culpabiliser. Si vous avez des compulsions alimentaires, vous pourrez alors manger ces aliments qui atténueront certaines tensions sans vous faire tomber dans une véritable crise de boulimie et vous éviterez ainsi certains vomissements. C’est d’ailleurs pour cela que j’avais très souvent des pommes chez moi. Ca me permettait d’éviter certaines vraies crises et de me faire vomir ensuite. En plus de cela, je me disais que, même si j’en mangeais un peu trop, c’était toujours des vitamines et des fibres pour la santé.

Ce n’est pas ça qui va vous empêcher de faire des crises car il est possible que de temps en temps, vous ayez des pulsions et vous irez acheter des aliments pour faire vos crises. Mais parfois vous ne pourrez rien acheter si les magasins sont fermés et vous allez devoir céder à vos crises avec des produits moins sucrés ou moins gras et meilleurs pour la santé. Il est moins tentant de céder à une crise si on doit manger des pâtes ou de la salade, que si on a des gâteaux ou des produits industriels en grande quantité dans le placard.  Vous allez aussi moins culpabiliser et ça pourra vous éviter quelques crises.

Il est possible aussi que si vous décidiez tout de même d’aller acheter des aliments pour faire une crise, votre compulsion alimentaire s’atténue sur le chemin et parfois vous aurez plus envie de faire une crise une fois dans le magasin.

Pour résumer, je vous conseille donc d’éviter les grandes surfaces et de faire plutôt vos courses chez les petits commerçants, les magasins bios ou sur les marchés. Evitez de regarder les publicités à la télé ou dans les magazines. Et évitez d’acheter des stocks d’aliments qui vous font culpabiliser et que vous mangez souvent lors des crises de boulimie.

Ce sont des petites choses qui, cumulées, vous permettront d’éviter certaines crises, même si un vrai travail psychologique en parallèle est nécessaire pour guérir de la boulimie. Vous pouvez d’ailleurs vous inscrire pour recevoir mon programme gratuit « les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie » en cliquant à droite de cet article.

N’hésitez pas aussi à laisser vos questions ou vos témoignages dans les commentaires ci-dessous.

 



Si vous souhaitez me soutenir et m'aider pour continuer ce blog, vous pouvez faire un don en cliquant ci-dessous :


COMMENT GUERIR ENFIN DE LA BOULIMIE ?


Recevez le programme gratuit "les étapes clés de réussite pour guérir de la boulimie (+ mon histoire sur comment j'ai réussi à guérir)


" Merci Magali pour ces beaux cadeaux reçus tous les matins, tu m'as aidé à ouvrir les yeux et à réaliser que la boulimie n'était qu'un symptôme de mon mal être profond ...une révélation...un déclic...un 1er pas vers la guérison!! "  Céline, 21 ans de boulimie

Je déteste les spams et je ne donnerai jamais votre adresse à une tierce personne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Sortir de la Boulimie - Tous droits réservés